Photos du château de Lutzelburg.




Photo du coeur du village d'Ottrott, avec l'église Saint-Simon-et-Jude surmontée des châteaux du Rathsamhausen et du Lutzelburg, dans le massif foretier du Mont Sainte-Odile. Photos des châteaux d'Ottrott, histoire du village viticole d'Ottrott.


La première mention écrite d'Ottrott remonte à 1059, il s'agit d'un document qui cite la "Villa Otonis", à cette époque il se trouve sur la voie romaine qui mène au Mont Sainte-Odile. Dès le XIIIe siècle le village est divisé en deux parties: Ottrott-le-Haut qui était la propriété du monastère de Sainte Odile, puis de l'évêché de Strasbourg pour être ensuite rattaché au bailliage de Schirmeck et Ottott-le-Bas qui était la propriété des châteaux de Lutzelbourg et de Rathsamhausen. La fusion des deux communes c'est faite en 1858, les armoiries des 2 communes sont représentées sur la porte de la mairie construite en 1861. Le village d'Ottrott se situe sur la route des vins d'Alsace, il est d'une richesse patrimoniale exceptionnel, pensez donc, sur le banc communal se situe le Mont Sainte-Odile un des plus haut lieux touristiques d'Alsace, une grande partie du Mur Païen, une enceinte mégalithique construite probablement à l'age de la Tène, 8 châteaux sont réparties sur la commune: Le château de Birkenfels XIIIe siècle, le château de Dreistein XIIIe siècle, le château Hagelschoss XIIIe siècle, le château de Kagenfels XIIIe siècle, le château de Koepfel Xe ou XIe siècle, le château de Rathsamhausen XIIIe siècle, le château de Lutzelbourg XIIIe siècle et le château de Windeck XVIIIe siècle. De plus le village d'Ottrott possède une chapelle romane dédiée à Saint-Nicolas du XIIe siècle, une belle fontaine Renaissance en grès des Vosges du XVIe siècle, une église Saint-Simon-et-Jude de 1771 qui renferme un orgue Silbermann du XVIIIe siècle, une maison dîmière de 1728 et de belles maisons alsaciennes à colombages... mais Ottrott est également réputé pour son exceptionnelle rouge d'Ottrott, son accueil, son hôtellerie florissante, un joli petit village touristique incontournable du piémont des Vosges.


Photo au lever du jour des châteaux d'Ottrott le Lutzelburg et le Rathsamhausen, perchés sur leurs éperon rocheux dans le massif forestier des Vosges d'Ottrott. Photos des châteaux forts d'Alsace, histoire des châteaux d'Ottrott.


Les châteaux d'Ottrott le Lutzelburg et le Rathsamhausen, sont perchés à 487 mètres d'altitude, sur leurs éperon rocheux dans le massif forestier du Mont Sainte-Odile, au dessus du village viticole d'Ottrott, sur la route des vins d'Alsace. A l'origine le plateau qui couvre cet éperon rocheux était déjà pourvus d'un château en bois daté du XIe siècle, selon les fouilles réalisées en 1968 par le Centre d'Archéologie Médiévale de Strasbourg. Il s'agirait du château primitif du Lutzelbourg construit vers 1076 par les Eguisheim afin de protéger le monastère de Hohenburg (Mont Sainte-Odile). Le château sera détruit au début du XIIe siècle par les troupes de Frédéric le Borgne lors du conflit qui oppose les Eguisheim aux Hohenstaufen, reconstruit en pierres par les vainqueurs, il sera muni d'un donjon en pierres à bossages en 1140 et renforcé par les Hohenstaufen. La première mention des Lutzelburg date de 1196 ou Conrad de Lutzelbourg prend possession du château qui sera incendié en 1198 par le parti des Eguisheim-Dabo. A la fin du XIIe siècle est construit sur le site du Lutzelbourg par Otton de Bourgogne, fidèle allié des Hohenstaufen, le Rathsamhausen appeler alors "Hinter Lutzelbourg" (Derrière le Lutzelbourg). En 1246 à l'initiative de l'évêque de Strasbourg Henri de Stahleck, le château de Lutzelbourg est reconstruit à 50 mètres du Rathsamhausen, les deux château ennemis se font face et renforcent leurs fortifications. En 1375 les châteaux d'Ottrott sont pillés et détruit, inféodé aux comtes d'Andlau en 1392, le "Vorder Lutzelbourg" (le Lutzelburg de devant) est vendu au Rathsamhausen-Ehenweier qui possède déjà le "Hinter Lutzelbourg". Les Rathsamhausen-Ehenweier vont le reconstruire et se verront confirmé l'inféodation de la place par l'évêque de Strasbourg, puis par l'empereur Charles Quinte en 1550. Le "Vorder Lutzelbourg" est à nouveau détruit, probablement lors de la guerre des Paysans en 1525, il ne sera jamais reconstruit, tandis que le Rathsamhausen sera vendu à la ville d'Obernai par Conrad de Rathsamhausen en 1570 après être passé aux mains des Mullenheim qui y réaliserons d'importants travaux. On suppose que le château de Rathsamhausen a sans doute été pillé et détruit entre 1618 et 1648 lors de la Guerre de Trente Ans. Aujourd'hui les ruines des châteaux d'Ottrott le Lutzelburg et le Rathsamhausen font l'objet d'une inscription au titre des Monuments Historiques depuis 1985.


Photo panoramique au lever du jour du château de Lutzelburg perché sur son éperon rocheux dans le massif forestier d'Ottrott. Photos des châteaux forts d'Alsace, histoire du château de Lutzelburg à Ottrott.


Le château de Lutzelbourg a été construit au XIIIe siècle sur ordre de l'évêque de Strasbourg sur les bases d'un château primitif des Eguisheim du XIe siècle reconstruit au XIIe siècle par les Hohenstaufen. Bâti sur le plateau de L'Elsberg à Ottrott, la forteresse de Lutzelbourg et séparée du Rathsamhausen que par un fossé, les deux châteaux d'Ottrott se faisant face. En 1375 les châteaux d'Ottrott sont pillés et détruit, inféodé aux nobles d'Andlau en 1392, le "Vorder Lutzelbourg" (le Lutzelburg de devant) est vendu au Rathsamhausen-Ehenweier qui vont le reconstruire possédant ainsi les deux forteresses. Le château de Lutzelbourg sera à nouveau détruit au XVIe siècle, probablement lors de la guerre des Rustauds et ne sera jamais reconstruit, il est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1985.


Photo au mois de février du jardin médiévale dominé par le château de Lutzelburg, perché sur son éperon rocheux dans le massif forestier du Mont Sainte-Odile à Ottrott. Photos des châteaux forts d'Alsace, visiter le château de Lutzelburg à Ottrott.


En quittant la forteresse du Rathsamhausen on entre dans le jardin médiévale du château de Lutzelbourg qui occupe une grande partie Sud du burg, sur la gauche se trouve le large fossé qui sépare les deux châteaux d'Ottrott et sur la droite se trouve une petite maison à colombages construite après la Révolution. Le château de Lutzelburg domine cet espace, il se compose d'un vaste logis d'habitation flanqué côté Ouest d'un donjon qui fait fasse au Rathsamhausen. On entre dans le logis après avoir passé une magnifique porte surmontée d'une frise lombarde, l'entrée donne accès à l'ancien palas au pied du donjon primitif. L'intérieur des habitations du château de Lutzelbourg est divisé en deux parties, le vieux palais et le nouveau construit par les Rathsamhausen au XVe siècle, l'ensemble est dominé par le puissant donjon cylindrique en pierres de bossage élevé au XIVe siècle. Le vieux palais est muni de fenêtres à bancs, laissant apparaitre des baies qui ont perdu leurs remplages, le mur Ouest est flanqué du donjon, quand au nouveau palais seigneurial, il est construit dans la partie Nord-Est, il comprend de belles fenêtres géminées rectangulaires surmontées de faux mâchicoulis qui court le long de la façade, à l'intérieur les corbeaux sont sculptés d'armoiries dont celles des Rathsamhausen.


Photo de la petite maison alsaciennes construite en pierres et colombages au XIXe siècle, en bordure du jardin médiéval du château de Lutzelburg à Ottrott. Histoire des maisons alsaciennes, photos du château de Lutzelburg, tourisme en Alsace.


La maison alsacienne à colombages ou en briques et pierres est indissociable de la culture régionale, sa construction diffère au fil des siècles et des régions d'Alsace en fonction des cultures de chaque secteur, des professions, du rang social, du courant artistique... ainsi les maisons à pans de bois du Sundgau ne sont pas les mêmes que dans l'Outre-Forêt, comme une maison alsacienne de potier diffère d'une ferme du Kochersberg ou d'une maison de pêcheur le long de l'Ill. Il en va de même pour les maisons alsaciennes en briques et pierres, avec ou sans oriel, chaque propriétaire y met son rang social à travers des sculptures, des gravures, des dessins... Les maisons alsaciennes à colombages datent de la nuit des temps, les châteaux forts d'Alsace avaient largement recours aux colombages comme en témoigne la maison forte de l'écomusée d'Ungersheim mais les nombreuses guerres en ont détruit une grande partie, les belles maisons alsaciennes restantes datent pour la plupart des XVe, XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe voir XXe siècles. La maison alsacienne à colombages est construite avec une ossature en bois comblée de torchis ou de briques ou de galets, de pierres... en fonction des matériaux disponibles sur place, les toitures sont recouvertes de tuiles et les façades peuvent êtres blanches ou colorées suivant la région.


Photo de la façade méridionale avec ses fausses-braies, prise de la rampe d'accès qui mène à l'intérieur du château de Lutzelburg à Ottrott. Histoire des châteaux forts d'Alsace, photos du château de Lutzelburg à Ottrott.


Du Sundgau à la plaine d'Alsace, de l'Alsace du Nord aux Vosges du Nord en passant par la route des vins et en rentrant dans les Vosges, l'Alsace et une terre de châteaux, on y compté près de 500 châteaux et fortifications, environs 300 en plaine et 200 dans les Vosges ou Vosges du nord alsaciennes. Pour la plupart, ils sont construits en grès des Vosges ou en granit, par la noblesse au Moyen Âge, entre le XIIe et le XVe siècle pour les châteaux forts et du XVIe au XVIIIe siècle pour les châteaux du type palais. Les villes est les villages étaient ceinturés de fossés et de remparts, de tou