Forêt de la Hardt




Photo panoramique au début de l'automne d'un sous-bois de feuillus qui borde la forêt de la Hardt, 82% du massif est constitué de forêts caducifoliées. Histoire de la forêt de la Hardt, photos des milieux naturel d'Alsace.


D'une surface de 13 000 hectares, la forêt de la Hardt (ou Harth) et la deuxième forêt d'Alsace, elle se situe entre le Rhin et l'Ill et s'étend de Kembs à Roggenhouse, dans le département du Haut-Rhin en Alsace. Cette vaste forêt fut le lieu de chasse des légions de Jules César avant de passer aux mains des Habsbourg. Après la guerre de Trente Ans qui se clôture par la signature des traités de Westphalie en 1648, l'ensemble du massif revient à Louis XIV. Mais c'est Louis XV en 1768 qui mettra un terme au défrichement de la forêt par les communes avoisinantes. Suite à la Révolution Française de 1789, l'ensemble du massif devient une forêt domaniale. La Hardt est une forêt sèche de la plaine d'Alsace (600 à 700 mm de pluie), elle est installée sur des alluvions grossier et des cailloux déposés par le Rhin. Elle est divisée en deux partie par l'autoroute A36-E54 et la départementale D39, la forêt domaniale de la Hardt Nord et la forêt domaniale de la Hardt Sud. La Hardt est une forêt essentiellement composée de feuillus, elle est dominée par la chênaie charmaie ponctuée du Robinier faux-acacia, du Tilleul à petites feuilles ou encore de l'Érable champêtre. Sont classement en zone Natura 2000 se justifie par la présence de la plus grande charmaie naturelle d'Europe mais également par ses pelouses steppiques d'une grande rareté en Europe occidentale.


Photo au mois de mars de la nature qui sort de l'hiver, dans une charmaie de la forêt de la Hardt. Photos de la forêt de la Hardt, visiter les milieux naturel d'Alsace, Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo d'un tapis d'Anémone Sylvie ''Anemone nemorosa'' au pied d'un Charme commun ''Carpinus betulus'', dans la forêt de la Hardt qui comprend la plus grande charmaie de France. Photos de la forêt de la Hardt, description du Charme commun.


Le Charme commun ou Charmille, Carpinus betulus est un arbre de la famille des bétulacées "Betulaceae", il peut mesuré jusqu'à 30 mètres de hauteur dans les forêts du Rhin et la cime est ronde ou ovoïde. L'écorce est lisse de couleur grise est le plus souvent marquée de rayures verticales ondulées blanches. Les feuilles sont vertes, oblongues et dentelées, elles atteignent de 5 à 10 cm de long. Les chatons mâles sont jaunes et pendants quant aux femelles rouges. Le Charme commun est un arbre blanc à bois dure qui peut atteindre 150 ans, il est très répandu dans le Nord et l'Est de la France où il pousse dans les forêt mixtes avec le Chêne et le Frêne.


Photo en contre-plongée au mois de mars d'un Chêne sessile ''Quercus petraea'', dans la forêt de la Hardt. Photos de la forêt de la Hardt, description du Chêne sessile.


Le Chêne sessile ou Chêne rouvre, "Quercus petraea" est un arbre à bois dur de la famille des Fagacées "Fagaceae", il peut mesuré jusqu'à 40 mètres de hauteur. Le tronc est droit et très élancé, l'écorce de couleur gris beige à gris foncé est fissurée en écailles et la couronne est étalée. Le bourgeon est mince et pointu. Les feuilles caduques de couleur vert foncé sont alternes, glabres, nettement pétiolées, bordées de lobes non dentés, longues de 8 à 12 cm, elles sont groupées en bouquets et ont un long pédoncule. La floraison a lieu à la fin du printemps, les fleurs sont en chatons, les mâles de couleur vert-jaune et pendants, quant aux femelles elles sont beaucoup plus petite. Le gland sans pédoncule est de couleur vert à brun, de forme allongé il mesure de 1,5 à 3 cm et il est logé dans une cupule glabre. Le Chêne sessile est un arbre commun dans toute l'Europe tempérée, il peut se trouver jusqu'à 1 500 mètres d'altitude et peut vivre des centaines d'années.


Photo des Lierres grimpants ''Hedera helix'' qui colonisent les sous bois et les arbres de la forêt de la Hardt. Photos de la forêt de la Hardt, description du lierre.


Le Lierre grimpant ou Lierre commun, Hedera helix est une liane arborescente de la famille des Araliacées "Araliaceae" qui peut atteindre 25 à 30 mètres de hauteur. Les feuilles persistantes de couleur verte présentent deux formes différentes: les caulinaires ont de 3 à 5 lobes et celles des tiges florifères sont ovales. La floraison à lieu de août à octobre, les fleurs à 5 pétales sont groupées en grappes d'ombelles, elles sont de couleur jaune verdâtre. Les fruits sont sont des baies toxiques noir bleuté groupées en grappe qui apparaissent en hiver. Si le Lierre commun s'agrippe aux arbres grâce à ses crampons, il ne le parasite pas car il ne se nourrit pas de l'arbre. Le Lierre est une plante ligneuse grimpante qui aime les sols argileux, calcaires et azotés, on le trouve dans les forêts de feuillus ou mixtes jusqu'à 2000m d'altitude, il peut vivre plus de 500 ans. Si le Lierre commun s'agrippe aux arbres grâce à ses crampons, il ne le parasite pas car il ne se nourrit pas de l'arbre.


Photo au mois de mars d'un arbre mort sur pied dans une chênaie-charmaie de la forêt de la Hardt. Photos de la forêt de la Hardt, histoire de l'arbre mort.


À bannir, inutile, sale, désordonné, à couper... Tels sont les qualificatifs généralement attribués aux arbres "morts" et pourtant... que de vies, de senteurs, d'animations, de rêves et de poésies autour de ces arbres. L'arbre mort est indispensable dans les écosystèmes; à son stade ultime, il va abriter et nourrir un nombre impressionnant d'espèces. Même en décomposition, il va enrichir le sol. De nombreux champignons, lichens, mousses, fougères, insectes, oiseaux et mammifères dépendent de ces arbres. La chaine alimentaire est ici parfaite d'harmonie. Cette biomasse apporte une richesse indispensable au bon équilibre de nos forêts.


© 2010