Photos de l'entrée et de la grande cour du Mont Sainte-Odile




Photo panoramique au lever du jour de la basilique du monastère, au Mont Sainte-Odile, avec la mer de nuages sur la plaine d'Alsace au mois de décembre. Photos du monastère de Sainte Odile, histoire du Mont Sainte-Odile.


Le monastère du Mont Sainte-Odile à vue le jour sur un site occupé dès l'époque celtique, l'Altitona. Au VIIe siècle le duc mérovingien Etichon règne sur l'Alsace, sa femme, Bereswinde lui donne un enfant premier-né, une fille aveugle, Odile. Rejetée par son père, la fillette est élevée dans un couvent, elle y reçoit le baptême et elle y guérie de sa cécité. Odile revient en Alsace, elle reçoit de son père le Hohenbourg et y érige un monastère qui devient très florissant. Après la mort de Odile et sa canonisation, l'abbaye de Hohenbourg va se développer et deviendra le principal pèlerinage alsacien. Il atteint sont plus grand rayonnement au XIIe siècle, sous la direction des abbesses Relinde et Herrade. L'Abbesse Herrade de Landbderg y compose aux environs de 1195 le "Hortus Deliciarum", "jardin des délices", sorte de florilège, un des plus beaux manuscrits de l'occident chrétien dont l'original sera, malheureusement, la proie des flammes au siège de Strasbourg en 1870. Sainte Odile a été canonisée au XIe siècle par le pape alsacien Léon IX et déclarée Sainte Patronne de l'Alsace par le pape Pie XII en 1946. Le Mont Sainte-Odile est ceinturé par l'enceinte mégalithique du Mur Païen et il domine la plaine d'Alsace à 764