Photos de l'extérieur du Fort de Schoenenbourg




Photo des barrières antichars devant l'entrée des munitionns, bloc 7 du Fort de Schoenenbourg, à Hunspach, un ouvrage de classe 1 de la ligne Maginot. Photos de l'ouvrage de Schoenenbourg, histoire de l'ouvrage de Schoenenbourg, tourisme en Alsace.


Le fort de Schoenenbourg et le plus important ouvrage d'artillerie de la ligne Maginot d'Alsace ouvert à la visite, il compte près de 3 kilomètres de galeries à une moyenne de 22 mètres sous terre. Le fort de Schoenenbourg comprend deux blocs d'entrée et 6 blocs de combat, une usine électrique, des cuisines, une infirmerie, des casernements, le poste de commandement et pouvait accueillir 600 hommes de troupe, 60 sous-officiers et 20 officiers. A son achèvement en 1935, il était considéré comme indestructible et cela ce vérifia en juin 1940 quand 3 000 bombes et obus s'abattit sur l'ouvrage. Malgré les tirs de mortiers et le pilonnage intensif de l'aviation allemande, l'ouvrage de Schoenenbourg tiendra jusqu'à l'armistice. L'ensemble du fort de Schoenenbourg est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.


Photo panoramique des barrières antichars devant l'entrée des munitionns, bloc 7 de l'ouvrage de Schoenenbourg, à Hunspach, au Nord du département du Bas-Rhin en Région Alsace. Photos du fort de Schoenenbourg, histoire de l'Alsace, tourisme Alsace.


L'Alsace est la plus petite des régions de France, elle se divise en deux départements, le Haut-Rhin au sud et le Bas-Rhin au nord. L'Alsace se situe au coeur de l'Europe, en bordure des frontières de la Suisse et de l'Allemagne, elle est délimitée à l'est par le Rhin et à l'ouest par les Vosges. Au nord le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord est un espace naturel très diversifié sur 83 000 hectares, il renferme de nombreux trésors architecturaux dans les villes de Saverne Bouxwiller ou Wissembourg, de plus la ligne Maginot témoigne de l'architecture militaire défensive de 39-40. Le Parc Naturel Régional de Vosges du Nord comprend également de nombreux châteaux fort, de villages pittoresques ainsi que de très belles églises romanes. Plus au Sud, le Kochersberg, pays du houblon renferme de petits villages de charme et de beaux sites romans. Les Vosges sont un paradis pour les marcheurs, de la vallée de la Bruche au champ du Feu en passant par le Mont Sainte-Odile, le val de Villé, le val d'Argent jusqu'au château du Haut-Koenigsbourg, les découvertes de l'Histoire de l'Alsace s'enchaînent dans des paysages d'exceptions, en montant aux lacs blanc ou noir les Hautes Vosges offrent des panoramas de toutes beautés avec leur route des crêtes et leurs sommets dont le plus haut est le Grand Ballon qui culmine à 1424m. En descendant par la vallée de Munster ou par vallée de la Thur on débouche sur le département du Haut-Rhin, à l'extrême sud se trouve l'Alsace méridionale du Sundgau et du Jura Alsacien, un pays vallonné ou l'authenticité et les traditions ont gardés toutes leurs saveurs. En remontant vers le nord la ville de Mulhouse qui est la deuxième agglomération d'Alsace dévoile son histoire et ses musées, son centre ville historique est de toute beauté avec son Hôtel de Ville de style Renaissance rhénane où le Temple Saint-Etienne. Vient alors le coeur de la plaine d'Alsace, avec l'écomusée d'Ungersheim et ses magnifiques reconstitutions de vieux villages alsaciens et la ville de Colmar chef lieu du Haut-Rhin au coeur du vignoble, qui possède un patrimoine architectural extraordinaire avec ses vieux quartiers et ses maisons alsaciennes colorées. La route des vins d'Alsace prisée par des millions de touristes s'étend depuis la ville de Thann, Guebwiller en passant par Rouffach ou Eguisheim, classé village préféré des Français le vendredi 7 juin 2013, qui est également classé dans les plus beaux villages de France comme Riquewihr, Hunawihr ou Mittelbergheim. La route des vins d'Alsace couvre le piémont des Vosges, une grande quantité de châteaux médiévaux sont à visiter comme les châteaux d'Husseren, de Ribeauvillé la cité des ménétriers, Kaysersberg l'impériale, ou Andlau qui possède également une magnifique abbaye, sans oublier le mur païen au dessus de la superbe ville d'Obernai, ou plus au nord la cité romane de Rosheim qui débouche sur Molsheim pour franchir une jolie vallée viticole qui va jusqu'à Marlenheim. Mais revenons du côté du Rhin, où la remarquable cité Vauban de Neuf Brisach avec ses fortifications de 1699 à 1709, nous fait arriver dans le grand Ried Centre Alsace, aux prairies magnifiquement fleuries sur les bords de l'Ill. La rivière de l'Ill qui nous porte à Sélestat, la ville humaniste ou est né le sapin de Noël. Sélestat est la capitale du Ried Centre Alsace, Ried qui accueille une des plus belles églises baroque de France, la prestigieuse abbatiale d'Ebersmunster des XVIIe et XVIIIe siècles. Ce voyage initiatique à travers l'Alsace nous amènes à Strasbourg capitale de l'Alsace et capitale de l'Europe, elle accueille les grandes institutions européennes, Conseil de l'Europe, Parlement européen, Observatoire Européen de l'Audiovisuel, Fonds Eurimages, Pharmacopée européenne, Cour européenne des Droits de l'Homme... et la chaîne franco-allemande ARTE. Outre la majestueuse Cathédrale Notre-Dame, la ville de Strasbourg possède de remarquables maisons alsaciennes, palais, fortifications... dans les différents secteurs de l'Ellipse Insulaire. Elle est la capitale mondiale de Noël, et possède un quartier allemand des plus remarquables, la "Neustadt". En quittant cette ville majestueuse, vers le nord s'ouvre la ville impériale de Haguenau avec ses impressionnants monuments classés et sa forêt indivise, ou forêt sainte, où de nombreux ermites ont élu domicile comme le très célèbre Saint Arbogast qui fut évêque de Strasbourg. Cette région du nord de l'Alsace se nomme l'Outre-forêt, elle possède de magnifiques villages alsaciens typiques comme Seebach, Kuhlendorf ou Hunspach, qui est classé dans les plus beaux villages de France. Mais cette région est également à découvrir pour ses deux villages de potiers traditionnels, Betschdorf et Soufflenheim qui accueillent chaque année de nombreux visiteurs dans leurs ateliers. Cette visite prend fin le long du Rhin avec le delta de la Sauer, un paradis de méandres des forêts rhénanes, qui, du nord au sud, représentent les milieux naturels les plus riches d'Europe. Cette découverte virtuelle et sommaire de l'Alsace vous a montré une partie des trésors que renferme cette région qui a été classée par le guide de voyages Lonely Planet dans les 10 plus belles régions incontournables du monde.


Photo de l'entrée des munitions du fort de Schoenenbourg, à Hunspach, avec les rails du petit train qui permettait d'acheminer les munitions aux blocs de combat. Photos du fort de Schoenenbourg, histoire de la ligne Maginot, tourisme Alsace.


La Ligne Maginot du nom du ministre de la Guerre de l'époque André Maginot, est la ligne de défense de la France construite de 1928 à 1940 le long de ses frontières avec la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne, la Suisse et l'Italie, cette dernière étant également appelée Ligne Alpine. La ligne Maginot a été construite en tenant compte des faiblesses des forts Séré de Rivières bâtis après la guerre de 1870. Les premiers travaux de la ligne Maginot commencent en 1928 avec l'ouvrage de Rimplas à la frontière italienne, l'Italie sous régime fasciste étant alors plus menaçante que l'Allemagne, les travaux se poursuivent en 1929 dans le Nord-Est de la France. Le budget pour la construction de la ligne est voté par le Sénat en décembre 1929, il s'élève à près de 3 milliards de Francs mais atteindra en réalité plus de 5 milliards de Francs en 1936. L'armement de la ligne Maginot était composé de canons de 75, de lance-grenades de 81 et de lance-bombes de 135 pour l'artillerie et de Canons antichar, de mitrailleuses lourde, de jumelage de mitrailleuses, d'armes mixte canons antichar jumelé de mitrailleuses et du fusil mitrailleur FM24/29. La ligne Maginot a été conçue pour ralentir l'ennemi en le faisant contourner la France par la Belgique, ce fut chose faite, la Wehrmacht après quelques tentatives infructueuses en septembre 1939, passa par la Belgique violant ainsi sa neutralité et faisant de ce fait rentrer en Guerre l'Angleterre aux côtés de la France. Les forts de la ligne Maginot restèrent invaincues jusqu'à l'armistice signée le 22 juin 1940 où les troupes des Régiments d'Infanterie de Forteresse se rendirent avec les honneurs de la guerre.


Photo des deux cloches GFM sur l'entrée des munitions du fort de Schoenenbourg, à Hunspach, ce bloc était protégé par trois créneaux pour fusils-mitrailleurs et un créneau mixte pour mitrailleuse et canon de 47mm. Photos du fort de Schoenenbourg.



© 2010