Cétoine hérissée, Epicometis hirta




Photo au mois de mars, d'une Cétoine hérissée ''Epicometis hirta'' sur une fleur de Diplotaxis fausse roquette ''Diplotaxis erucoides'', dans le village provençal des Salles-sur-Verdon. Description de la Diplotaxis fausse roquette.


La Diplotaxis fausse roquette ou Roquette blanche ou encore Fausse roquette "Diplotaxis erucoides", est une plante herbacée de la famille des Brassicacées, Brassicaceae. Les fleurs blanche disposées en grappes au sommet de la tige comprennent: 4 sépales libres et velus de couleur jaune verdâtre, 4 pétales libres à lobes arrondis, de couleur blanche elles sont disposées en croix, les étamines sont au nombre de six. Les Fruits le long de la tige sont des Siliques ascendantes, comprimées, bosselées sur deux rangs. Les feuilles basales vertes et pubescentes sont découpées et pétiolées avec la nervure centrale blanche. La taille varie de 20 à 50 cm. La Diplotaxis fausse roquette à la particularité de fleurir abondamment en hiver et au printemps, dans les garrigues, les champs cultivés, les vignes ou les friches.


Photo au début du printemps, d'une Cétoine hérissée ''Epicometis hirta'' sur une Diplotaxis fausse roquette en fleurs ''Diplotaxis erucoides'', aux Salles-sur-Verdon. Description de la Cétoine hérissée.


La Petite cétoine ou Cétoine hérissée également appelée Cétoine velue "Epicometis hirta" est un coléoptère commun de la famille des Cétonidés, Cetoniinae. Ce petit coléoptère brun-noir mesure de 8 à 11 mm de long, sont corps est couvert de longs poils jaunes clairs, avec quelques mouchetures blanchâtres sur les élytres. Très commune, la Cétoine hérissée se rencontre dès le début du printemps, sur les fleurs dont elle se nourrit du pollen, dans les garrigues, les prairies et les clairières.


Photo d'une Cétoine hérissée ''Epicometis hirta'' dans le coeur d'un Coquelicot en fleur ''Papaver rhoeas'', au mois de mai, à Saint-Martin de Brômes. Description des insectes.


Les insectes sont des animaux arthropode, ils font partie du sous-embranchement des hexapodes. Les scientifiques ont décrit près d'un million d'espèces, soit environ les deux tiers des espèces animales connues, mais il pourrait en exister plusieurs dizaines de millions à travers le Monde. Les insectes ont six pattes à l'état adulte, deux paires d'ailes pour les insectes volants et une paire d'antennes. Un insecte a toujours une tête, un thorax et un abdomen bien séparés entre eux. Les pattes et les ailes sont toutes situées sur le thorax.


Photo panoramique d'une Cétoine hérissée ''Epicometis hirta'' dans le coeur d'un Coquelicot en fleur ''Papaver rhoeas'' au printemps, à Saint-Martin de Brômes. Description du Coquelicot.


Le Coquelicot "Papaver rhoeas" appelé aussi Ponceau, Pavot des champs, Pavot sauvage, Pavot coquelicot ou Pavot rouge, est une plante herbacée annuelle à racine pivotante, de la famille des Papavéracées, Papaveraceae. La grande fleur d'un très beau rouge écarlate est solitaires; située à l'extrémité d'un long pédoncule hérissés de poils raides, elle comprend 4 pétales un peu froissés et 2 sépales qui tombent en cours de floraison, les étamines ont des anthères noir bleuté. Les feuilles vertes sont pennées. La tige fragile verte à brunâtre, fine et velue, est ramifiée; à la cassure elle produit un latex laiteux. Sa taille varie de 30 à 70 centimètres. Les fruits sont des capsules glabres contenant une grande quantité de graines toxique. Le coquelicot a des effets narcotiques, on utilise ses pétales séchés pour en faire des tisanes aux effets apaisants mais le coquelicot est également un calmant de la toux et des irritations de la gorge. Il fleurit de mai à aout, sur les sols argileux ou calcaires dans les garrigues, les prairies, les champs, les friches, les décombres ou au bord des routes.


© 2010