Grèbe huppé, Podiceps cristatus




Photo panoramique au mois de juillet d'un couple de Grèbe huppé ''Podiceps cristatus'', au nid flottant, dans les fleurs de Nénuphar blanc, Nymphaea alba, sur un ancien bras du Rhin, à Lichtenau. Description du Nénuphar blanc.


Le Nénuphar blanc "Nymphaea alba" est une plante aquatique herbacée vivace de la famille des Nymphéacées, Nymphaeaceae. La grande fleur ouverte du matin jusqu'en fin d'après midi, comprend une vingtaine de pétales blancs ceinturés de 4 à 6 sépales verts, les nombreuses étamines sont de couleur jaune. Les feuilles vertes, coriaces et flottantes, d'une taille de 20 à 30 cm, sont en forme de coeur arrondies et fendues au niveau du pétiole. Les fruit sont des capsules. Cette plante aquatique peut atteindre 2 à 3 mètres de haut. Le Nénuphar blanc fleurit de juin à septembre, il peux former de vastes tapis à la surface des étangs, des marais et des cours d'eau stagnantes ou à très faible courant.


Photo au mois de juillet d'un Grèbe huppé ''Podiceps cristatus'', sur son nid flottant, dans les Nénuphars blanc, Nymphaea alba, le long du Rhin, à Lichtenau, en Allemagne. Description du Grèbe huppé.


Le Grèbe huppé "Podiceps cristatus" est une espèce d'oiseau aquatique de la famille des Podicipédidés, Podicipedidae. En plumage nuptial, il présente des plumes de couleur roux et noires sur les joues, ainsi qu'une double huppe noirâtre. Son dos est très sombre avec des flancs à reflets roussâtres; la poitrine, la gorge, la face et le ventre sont blanchâtres, comme une partie de son long cou fin. Le bec, en forme de poignard, est très pointu. La parade nuptiale est spectaculaire, le mâle et la femelle se faisant face pour des "pas de danse" magnifiques, où ils secouent leurs têtes. Les juvéniles sont facilement reconnaissables, avec leurs corps brun-grisâtres ornés de bandes noires sur la tête et le cou. Avec ses 45 à 50 cm de longueur pour une envergure de 80 à 90 cm, c'est le plus grand de la famille des grèbes. Le Grèbe huppé se rencontre dans les roselières, sur les étangs, les cours d'eau stagnants, les marais, les étang ou les rivières.


Photo au coeur de l'été d'un couple de Grèbe huppé avec les petits sur leurs dos ''Podiceps cristatus'', au nid, dans une roselière, sur une ancienne gravière, à la Robertsau. Description de la forêt de la Robertsau.


La forêt de la Robertsau est une forêt périurbaine située au Nord-Est de Strasbourg, elle est une des trois forêts rhénanes entourant la ville. D'une surface de 493 hectares, elle se compose de tous les éléments qui caractérisent les forêts du Rhin. Longtemps surexploitée et défigurée, elle bénéficie aujourd'hui d'une protection lui permettant de retrouver ses caractères rhénan. La forêt de la Robertsau est une mosaïque de forêts alluviales rhénanes, avec dans les parties basses "Gründe" des méandres "Giessen" qui serpentent entre les îles du "Blaueslandkoepfel" ou des bras morts du Rhin alimentés par la nappe phréatique "Brunnenwasser". Plus haut, une jungle épaisse s'est développée sur les levées "Köpfe", elle accueille son cortège de lianes arborescentes qui grimpent à la cime des plus grand Chênes, Frênes et autres Érables. Autre milieu présent au bord du Rhin ou au "Beilengrund", le "Ried Blond", de belles prairies alluviales qui se composent d'une flore et d'une faune exceptionnelles.


Photo au coeur de l'été d'un beau Grèbe huppé ''Podiceps cristatus'', sur son nid flottant, dans les Nénuphars blanc, Nymphaea alba, sur un ancien méandre du Rhin, en Allemagne. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travaille pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo en pleine saison estivale d'un Grèbe huppé ''Podiceps cristatus'' qui évolue sur les eaux calmes d'un ancien méandre du Rhin recouvert de Nénuphars blanc, Nymphaea alba. Description de la forêt du Rhin.


Le Rhin, "Royal comme le Danube, mystérieux comme le Nil, pailleté d'or comme un fleuve d'Amérique" disait Victor Hugo, ce fleuve majestueux et légendaire, avec ses 1320km de long, est l'un des plus grands d'Europe, il a formé durant des millénaires une plaine alluviale de 300 km de long, le Rhin supérieur. De Bâle à Lauterbourg, les 7000 ha de la forêt alluviale rhénane alsacienne abritent une flore et une faune absolument exceptionnelles. Forêts primaires, cette jungle subtropicale rhénane comprend trois zones principales: la partie basse "Gründe" le long des méandres du Rhin, les "Brunnenwasser" et les "Giessen" qui se composent d'espèces d'arbres à bois tendre, "Le Ried blond" prairies alluviales bordées de saules et de roseaux et la partie haute "Köpfe" où se développe la jungle rhénane avec sa cinquantaine d'espèces d'arbres, arbustes et lianes arborescentes. La Forêt du Rhin comprend les milieux naturels les plus riches d'Europe avec la Forêt du Danube.


Photo au mois de juillet d'un Grèbe huppé ''Podiceps cristatus'', sur son nid flottant, au pied d'un saule, dans la forêt du Rhin, à la Wantzenau, en Alsace. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est traversée en son centre par l'Ill et ses bras comme le "Steingiessen" et le "Waldrhein", ce qui en fait une forêt ello-rhénane. La forêt ello-rhénane de la Wantzenau a la particularité de posséder une végétation façonnée par le Rhin et ses alluvions donnant un sol à substrat grossier et calcaire ainsi que par la rivière de l'Ill, issus des montagnes du Juras alsacien qui donne un sol à substrat fin et non calcaire. Cette mixité permet à une végétation très riche et diversifiée de s'y développer. La forêt de la Wantzenau comprend au Sud de très belles prairies du Ried blond délimitées par le "Steingiessen", elles accueillent une flore et une faune remarquables. À partir du lieux-dit "Siefferts Koepfel" et jusqu'au "Kaelberkopf" et à la forêt domaniale de Honau, s'étend une forêt dense, entrecoupée de méandres, une jungle rhénane des plus remarquables. Tout ce versant droit de l'Ill comprend des forêts alluviales qui se sont développées sur des levées "Köpfe" ainsi que dans les parties basses "Gründe" le long des méandres du Rhin et de l'Ill. La rive gauche de l'Ill est occupée par une végétation plus ou moins rapportée aux lieux-dits "Kaelberkopf" et "Waldkoepfel", le point le plus remarquable en est son méandre, le Waldrhein qui ceinture avec l'Ill l'ensemble du massif. Le long de ce bras de l'Ill s'est formée une magnifique roselière bordée de très beaux Saules têtard.


Photo en été, d'un Grèbe huppé ''Podiceps cristatus'', sur son nid flottant fait de branches, de feuilles de roseaux et de saules, dans la partie basse ''Gründe'' de la forêt rhénane. Description des paries basses de la forêt du Rhin.


Les forêts du Rhin se sont développées grâce au fleuve qui y a déposé des alluvions fertiles au cours de ses crues. Sur les bords du Rhin et ses méandres, dans les parties basses "Gründe" se trouve une végétation arbustive composée essentiellement d'arbres à bois tendre: le Saule, l'Aulne et le Peuplier noir. Des essences qui supportent les inondations prolongées et les fortes crues du Rhin. Ces méandres sont bordés de roselières, de carex, de joncs ponctués de Salicaires et d'Iris jaune de Menthe aquatique et de Myosotis des marais, ils peuvent êtres alimentés soit par la nappe phréatique "Brunnenwasser" ou par le Rhin et la nappe phréatique "Giessen". Des Milieux d'une grande richesse faunistique et floristique.


© 2010