Fougère aigle, Pleridium aquilinum




Photo panoramique au mois de juillet d'un tapis de Fougère aigle, Pleridium aquilinum, sur le sentier du mur païen, au Mont Sainte Odile, à Ottrott. Description du mur païen.


C'est le pape alsacien Léon IX qui a donné le nom de Mur Païen à cette enceinte mégalithique construite probablement à l'age de la Tène, entre le VIIe et le IIe siècle avant Jésus Christ. Le Mur Païen se compose d'environ 300 000 blocs cyclopéens qui contourne sur plus de dix kilomètres le Mont Sainte-Odile. Le Mur Païen peut mesurer jusqu'à 3m de haut pour atteindre 2m de large, il se compose de blocs de pierres assemblés avec des tenons en bois qui se termine en queue d'aronde. Le Mur Païen au Mont Sainte-Odile (Altitona) a été occupé par les romains de 58 ans avant Jésus Christ à 451 après Jésus Christ où il a subi de fort aménagement aux IIIe et IVe siècles. Le Mur Païen est classé aux monuments historiques depuis 1840.


Photo au coeur de l'été et en contre-plongée des Fougères aigle, Pleridium aquilinum, dans un sous-bois claire, sur le versant alsacien du massif des Vosges. Description de la Fougère aigle.