Sauge des prés, Salvia pratensis




Photo au printemps d'une Sauge des prés en fleurs, Salvia pratensis, sur une clairière, dans la forêt du Rhin, à la Robertsau. Description de la Sauge des prés.


La Sauge commune ou Sauge des prés "Salvia pratensis" est une plante herbacée vivace de la famille des Labiées, Labiatae ou Labiacées, Labiaceae ou Lamiacées, Lamiaceae. L'inflorescence en couronnes le long de la tige est de couleur bleu à violet, les fleurs sont disposées par 4 à 6 en verticilles. Le calice velu est en forme de tube, la corolle comprend une grande lèvre supérieure en capuchon courbe avec un long style fourchu qui dépasse largement, la lèvre inférieure est trilobée. Les fruits sont constitués de 4 nucules dans le calice. Les feuilles en rosette basale sont pétiolées, ovales et crénelées, celles de la tige sont entières et lancéolées. La tige quadrangulaire est dressée. Sa taille varie de 30 à 60 cm. La Sauge des prés fleurit de mai à aout sur les sols calcaires, dans les clairières, les prairies, les garrigues ou au bord des chemins.


Photo au mois de juin d'une Sauge des prés en fleurs, Salvia pratensis, sur une prairie calcaire des Alpes, à Saint-Maurice-en-Trièves, dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.



Photo au mois de juillet d'une Sauge des prés en fleurs, Salvia pratensis, dans une prairie du Ried blond, à la Wantzenau; les fleurs du bas s'ouvrent toujours en premier. Description du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo au mois de mai d'une Sauge des prés en fleurs, Salvia pratensis, dans la garrigue qui borde le lac de Sainte Croix, aux Salles sur Verdon. Description de la garrigue.


La garrigue, mot d'origine provençale désignant un terrain pierreux et aride constitué d'une formation végétale basse. Caractéristique des régions méditerranéennes, la garrigue se développe sur un sol calcaire, sec et filtrant, elle se compose essentiellement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, comme les genévriers, le chêne kermès et des ligneux de petite taille comme le ciste, la lavande, le thym, le romarin, la bruyère... La flore diversifiée constitue une des richesses de la garrigue, elle abrite également une grande variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'insectes. La garrigue occupe une surface de 400 000 ha en Provence et Languedoc, elle est la résultante de la dégradation de la forêt méditerranéenne composée à l'origine de chênes verts et de chênes-lièges, cette forêt primaire a été plus ou moins fortement détruite par les défrichements excessifs, les pâturages intensifs ou les incendies successifs.


Photo au mois de juillet d'une Sauge des prés avec des fleurs blanches, Salvia pratensis, sur le plateau de Valensole, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Description du plateau de Valensole.


Le plateau de Valensole est l'un des lieux les plus importants de France en ce qui concerne la culture de la lavande. Il est occupé dès la période romaine où au Ier siècle la cité de Riez se fonde au coeur du plateau, comme Gréoux-les-Bains aménagé en thermes par les Romains. Situé dans les Alpes-de-Haute-Provence, au Sud-Ouest de Digne-les-Bains, entre la vallée de la Durance à l'Est, les Gorges du Verdon et le lac de Sainte-Croix au Sud, le plateau de Valensole comprend l'une des plus vastes communes de France, Valensole, qui occupe une surface de 12.700 hectares. Le plateau de Valensole fait partie de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, il culmine à une altitude moyenne de 500m et il est essentiellement consacré à la culture de la lavande et des céréales. Surnommé le "grenier de la région", le plateau de Valensole totalise 800 km2 et fait partie du Parc Naturel Régional du Verdon. Cette région touristique offre une multitude de couleurs et de parfums en toutes saisons, des amandiers en fleurs au mois de mars jusqu'aux multiples bleus des lavandes et du jaune d'or des blés en juillet, ainsi qu'aux tons chauds de l'automne qui se reflètent dans les lacs d'un bleu turquoise. Des paysages d'une pure merveille tout au long de l'année. Le plateau de Valensole offre également aux visiteurs la possibilité de découvrir de nombreux sites d'exceptions, comme la ville de Riez ou les beaux villages de Gréoux-les-Bains, Saint-Martin-de-Brômes, Allemagne-en-Provence et Moustiers Sainte-Marie qui est classé dans les plus beaux villages de France. De belles randonnées sont proposées le long du Verdon ou aux bords des lacs d'Esparron, de Sainte-Croix ou des gorges du Verdon sans oublier les magnifiques étendues de champs de lavandes entre Valensole et Puimoisson qui attirent chaque année des milliers de touristes émerveillés par ce spectacle haut en couleur.


Photo au coeur de l'été d'une Sauge des prés albiflore, Salvia pratensis var. albiflora, dans la garrigue, sur le plateau de Valensole, en Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.



Photo à contre-jour d'une Sauge des prés en fleurs, Salvia pratensis, au mois de mai, dans une friche qui borde le Rhin, à la Robertsau. Yves Noto Campanella photographe.