Turbith, Globularia alypum




Photo au printemps des fleurs bleues de Turbith, Globularia alypum, dans la garrigue, au-dessus du lac d'Esparron, à Gréoux-les-Bains. Description du Turbith.


La Globulaire Turbith ou Turbith également appelée Globulaire buissonnante "Globularia alypum", est un petit arbrisseau de la famille des Globulariaceae. Les fleurs sont regroupées en capitule globuleux, les fleurons sont de couleur bleu lilacé. Les feuilles le long des tiges sont alternes à pointe épineuse et persistantes. Sa taille varie de 50 à 100 cm, avec une tige ramifiée brun-rouge striée. La Globulaire Turbith fleurit de janvier à mai, sur sol calcaire et rocailleux, sec et ensoleillé, dans les garrigues ou au bord des chemins.


Photo au mois de mars en contre-plongée, des fleurs bleues de la Globulaire Turbith, Globularia alypum, sous un beau ciel bleu, dans la garrigue, à Gréoux-les-Bains. Description de la garrigue.


La garrigue, mot d'origine provençale désignant un terrain pierreux et aride constitué d'une formation végétale basse. Caractéristique des régions méditerranéennes, la garrigue se développe sur un sol calcaire, sec et filtrant, elle se compose essentiellement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, comme les genévriers, le chêne kermès et des ligneux de petite taille comme le ciste, la lavande, le thym, le romarin, la bruyère... La flore diversifiée constitue une des richesses de la garrigue, elle abrite également une grande variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'insectes. La garrigue occupe une surface de 400 000 ha en Provence et Languedoc, elle est la résultante de la dégradation de la forêt méditerranéenne composée à l'origine de chênes verts et de chênes-lièges, cette forêt primaire a été plus ou moins fortement détruite par les défrichements excessifs, les pâturages intensifs ou les incendies successifs.


Photo au début du printemps, des feuilles spatulées et des fleurs bleues de la Globulaire Turbith, Globularia alypum, dans la garrigue, à Gréoux-les-Bains. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux... Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travaille pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo au printemps, d'un tapis de Globulaire Turbith ''Globularia alypum'' qui recouvre le sol pierreux et calcaire, au-dessus du lac d'Esparron. Description du lac d'Esparron.


Le lac d'Esparron est une retenue d'eau artificielle d'une superficie de 328 hectares, pour 80 millions de m³ d'eau. Il se situe en aval du lac de Sainte Croix, entre les villages d'Esparron-de-Verdon et Gréoux-les-Bains, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ce lac a été crée en 1967 par EDF suite à la construction du barrage de Gréoux; il alimente en eau 116 communes, dont les villes de Marseille, Toulon et Aix-en-Provence; mais le lac d'Esparron est également un important lieu touristique, pour les loisirs aquatiques et la pêche. Il est bordé de calanques, de garrigues et de falaises surplombant des eaux calmes d'un bleu turquoise. Pour des raisons de nuisance et de pollution, l'utilisation d'embarcations à moteur sur le lac d'Esparron est totalement interdite. Le lac d'Esparron est une des nombreuses curiosités du plateau de Valensole, dans le Parc Naturel Régional du Verdon, il culmine à 359 mètres d'altitude et offre des paysages merveilleux.


Photo à la sortie de l'hiver, d'un parterre de Globulaire Turbith ''Globularia alypum'' qui recouvre le sol calcaire de la garrigue, dans le Parc naturel régional du Verdon. Description du Parc naturel régional du Verdon.


Créé le 3 mars 1997, le Parc naturel régional du Verdon se situe dans la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence et du Var. D'une surface d'environ 180 000 hectares, le Parc naturel régional du Verdon regroupe des paysages aussi variés que le plateau de Valensole, les préalpes ou les hautes et basses gorges du Verdon avec le lac de Sainte-Croix et d'Esparron... des paysages de garrigues, de montagnes, de lacs, de champs de lavande et de fenouil où se côtoie les chênes truffiers, les oliveraies parfumés de thym, de romarin et de sarriette. 46 communes sont regroupées au sein du parc pour environ 30 000 habitants, les plus importantes sont Riez, Valensole, Gréoux-les-Bains, Aups et Castellane avec des villages remarquables comme Moustiers-Sainte-Marie ou Bargème classés dans les plus beaux villages de France. Le Parc naturel régional du Verdon offre un terroir particulier d'où résulte des spécialités comme la truffe, l'huile d'olive, le fromage de chèvre ou le miel. La Maison du Parc est située dans le village classé de Moustiers-Sainte-Marie.


Photo panoramique verticale, des fleurs de Globulaire Turbith ''Globularia alypum'' dans la garrigue, sur le plateau de Valensole. Description du plateau de Valensole.


Le plateau de Valensole est l'un des lieux les plus importants de France en ce qui concerne la culture de la lavande. Il est occupé dès la période romaine où au Ier siècle la cité de Riez se fonde au coeur du plateau, comme Gréoux-les-Bains aménagé en thermes par les Romains. Situé dans les Alpes-de-Haute-Provence, au Sud-Ouest de Digne-les-Bains, entre la vallée de la Durance à l'Est, les Gorges du Verdon et le lac de Sainte-Croix au Sud, le plateau de Valensole comprend l'une des plus vastes communes de France, Valensole, qui occupe une surface de 12.700 hectares. Le plateau de Valensole fait partie de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, il culmine à une altitude moyenne de 500m et il est essentiellement consacré à la culture de la lavande et des céréales. Surnommé le "grenier de la région", le plateau de Valensole totalise 800 km2 et fait partie du Parc Naturel Régional du Verdon. Cette région touristique offre une multitude de couleurs et de parfums en toutes saisons, des amandiers en fleurs au mois de mars jusqu'aux multiples bleus des lavandes et du jaune d'or des blés en juillet, ainsi qu'aux tons chauds de l'automne qui se reflètent dans les lacs d'un bleu turquoise. Des paysages d'une pure merveille tout au long de l'année. Le plateau de Valensole offre également aux visiteurs la possibilité de découvrir de nombreux sites d'exceptions, comme la ville de Riez ou les beaux villages de Gréoux-les-Bains, Saint-Martin-de-Brômes, Allemagne-en-Provence et Moustiers Sainte-Marie qui est classé dans les plus beaux villages de France. De belles randonnées sont proposées le long du Verdon ou aux bords des lacs d'Esparron, de Sainte-Croix ou des gorges du Verdon sans oublier les magnifiques étendues de champs de lavandes entre Valensole et Puimoisson qui attirent chaque année des milliers de touristes émerveillés par ce spectacle haut en couleur.


Photo au-dessus des belles fleurs de couleur bleu lilacé, de la Globulaire Turbith ''Globularia alypum'' dans la garrigue pierreuse qui surplombe le lac d'Esparron.



© 2010