Ginkgo biloba




Photo au lever du jour d'un couple au pied d'un Arbre aux quarante écus, ''Ginkgo biloba'', dans le parc de l'Orangerie à Strasbourg au mois de novembre. Description du Ginkgo, photos des arbres de France.


L'Arbre aux quarante écus également appelé l'Abricotier d'argent, l'Arbre des pagodes ou Ginkgo "Ginkgo biloba" est un arbre de la famille des Ginkgoacées "Ginkgoaceae", il peut mesurer jusqu'à 30 mètres de hauteur. Son tronc est droit à écorce beige-gris allant de très peu fissuré sur les jeunes à nervures très en relief sur les vieux arbres. Les feuilles caduques ont une forme d'éventail échancré à long pétiole, d'un vert pâle au printemps, elles virent au jaune d'or en automne. Le fruit ressemble à une petite prune ronde. La longévité du Ginkgo biloba est de 200 à 300 ans environ, mais on trouve des exemplaires qui dépassent les 1 000 ans. Le Ginkgo est un arbre d'ornement, on le trouve dans de nombreux parcs des grandes villes en raison de sa résistance aux maladies et à tous les fléaux de l'ère moderne. Mais il est également très utilisé dans le domaine médicale puisqu'il soigne et soulage de nombreuses maladies, anti vieillissement il combat également les dégénérescences des cellules.


Photo à contre-jour sur fond de ciel bleu des feuilles du Ginkgo ou arbre aux quarante écus ''Ginkgo biloba'', au mois d'octobre, dans le Parc de l'Orangerie à Strasbourg. Photos de Ginkgo, Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux... Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travaille pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo en automne des feuilles du Ginkgo ou arbre aux quarante écus ''Ginkgo biloba'', dans le Parc de l'Orangerie à Strasbourg. Photos de Ginkgo, histoire du Parc de l'Orangerie de Strasbourg.


Le Parc de l'Orangerie est situé à côté des institutions européennes de Strasbourg, face au Conseil de l'Europe, dans le quartier de l'Orangerie. Il a été dessiné en 1692 par André Le Nôtre (créateur du Parc de Versailles) et voit le jour en 1804, avec la construction du Pavillon Joséphine en l'honneur de Joséphine de Beauhamais, impératrice de France et femme de Napoléon Bonaparte. Lors de la Révolution Française, le Parc de l'Orangerie s'enrichit de 138 orangés d'où sont non. Pour l'exposition industrielle de 1895 à Strasbourg, le lac a été creusé et le parc agrandi, doublant sa surface. Aujourd'hui, le Parc de l'Orangerie est le lieu de promenade préféré des strasbourgeois, d'une surface de 26 hectares, il est le plus grand parc de Strasbourg. Ce grand jardin à l'anglaise fleuri et arboré, harmonieusement réparti autour du Pavillon Joséphine, est propice aux promenades et aux loisirs: jeux pour les enfants, skate-parc, mini-zoo, glaciers, restaurant, bowling, terrasses, balade en barque sur le lac... mais également d'une grande richesse paysagère avec ses allées entourées de verdure, de roseraies, de massifs floraux dominés par des arbres centenaires.


Photo en automne des feuilles du Ginkgo ou arbre aux quarante écus ''Ginkgo biloba'', sur la place de la République, dans le quartier Allemand de Strasbourg. Photos de Ginkgo, histoire du quartier Allemand '' Neustadt'' de Strasbourg.


Comme pour ce faire pardonner des bombardements effroyables de 1870 qui vit déferlé sur la ville près de 200 000 bombes, l'Empereur allemand Guillaume Ier, dès son couronnement en 1871, lança un programme ambitieux pour la reconstruction de Strasbourg, voulant en faire le symbole de la puissance de son nouvel Empire. La ville sera élevée au rang de capitale du Reichsland d'Alsace et de Lorraine. C'est donc pendant la reconstruction de Strasbourg, que va naitre ce projet gigantesque établis par l'architecte parisiens Geoffroy Conrath en 1875, aidé par l'architecte berlinois Auguste Orth. Il va tripler la surface de Strasbourg avec la construction d'une "nouvelle ville" dans la ville, la Neustadt appelé le quartier allemand. Il part de la gare de Strasbourg jusqu'au Wacken et la Robertsau et comprend la rive droite de l'Ill jusquau Port de Strasbourg, l'Esplanade à auteur de l'université et le quartier des XV, son sommet architecturale se trouvant autour de la place de la République. L'ensemble architectural du quartier allemand et de style néo-renaissance, néo-gothique, néo-classique ainsi que art nouveau (ou Jugend Style). Après le classement de la Grande île de Strasbourg au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1988, en 2009 La ville a poser sa candidature pour y inscrire le quartier allemand ( Neustadt) au patrimoine mondial de l'Unesco.


Photo en gros plan au mois de novembre des feuilles du Ginkgo ou arbre aux quarante écus ''Ginkgo biloba'', dans le Parc de Contades à Strasbourg. Photos de Ginkgo, histoire du Parc de Contades à Strasbourg.


Le Parc de Contades se situe dans le quartier allemand de Strasbourg "la Neustadt", non loin de l'Aar, entre la rue des Arquebusiers à l'Est, l'avenue de la Paix à l'Ouest, la rue de Turenne au Sud et la rue Ohmacht au Nord. Le Parc des Contades ou devrait on dire de Contades fut créé en 1764, sur l'emplacement d'un champ de tir par le maréchal de France, Louis Georges Érasme 6e marquis de Contades, d'une surface de 7,9 hectares, ce parc-jardin arboré est un havre de détente et de repos ceinturé de villas et d'immeubles bourgeois. Le Parc de Contades est essentiellement arboré, il est munis en son centre d'un très beau kiosque de 1882, d'aires de jeux et de belles demeures l'entoure comme la Villa Osterloff classée aux monument historique en 1992, ce très beau parc-jardin accueil également à l'Ouest, la Synagogue de la Paix depuis construite en 1958.


© 2010