Photos des Macarons à la Noix de Coco, Cocos Makrenle




Photo des macarons à la noix de coco ''Cocosmakrenle'' une recette à base de farine, de noix de coco, de sucre glace, de miel et de blanc d'oeuf en neige. Photos des petits gâteaux de Noël ''Winachtsbredele'', histoire de Noël en Alsace.


C'est à partir du mois de novembre que toute l'Alsace se prépare pour les fééries de Noël. Toutes les villes et villages d'Alsace se parent de lumières et de décorations, les marchés de Noël commencent à voir le jour fin novembre. L'esprit de Noël commence à naître, l'Alsace s'illumine du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest, les sapins de Noël et les illuminations habillent la région toute entière... que la fête commence. Cette ferveur pour la fête de Noël en Alsace ne date pas de ce siècle, mais il faut remonter au XIVe siècle où à Strasbourg le premier marché de Noël au Monde voit le Jour. Ce marché de Noël au moyen-age est appelé Marché Saint-Nicolas ou "Klausenmärik", il se trouve alors à l'emplacement de l'actuel Palais Rohan, sur le bord de l'Ill, en 1570 il prendra le nom de l'enfant Jésus, "Christkindel" et sera implanté à la place de la Cathédrale, au XIXe siècle il est déplacé à la place Kléber, puis en 1871 il est à nouveau transféré, cette fois à la place Broglie ou il va y rester sous le nom définitif de Marché de l'Enfant Jésus ou "Christkindelsmärik". L'origine du sapin de Noël "Weihnachtsbäume" quand à lui, date de 1521, il voit le jour dans la ville bas-rhinoise de Sélestat qui possède à la Bibliothèque Humaniste, les premiers écris. Noël a toujours été une grande fête en Alsace et durant les siècles elle à perduré, aujourd'hui la magie de Noël en Alsace est reconnue dans le Monde entier, l'Alsace entière perpétue les traditions de cette évènement qui commémore la venue de l'Enfant Jésus. Les marchés de Noël en Alsace font partie des traditions et apparaissent en même temps que le début de l'Avent avec sa légendaire couronne, à l'origine, les marchés de Noël ne se faisaient que dans les grandes villes, actuellement ils s'étendent jusque dans nos campagnes afin d'y apporter la magie de Noël, avec ses illuminations, lucioles, décorations... souvent animés par des crèches vivantes et les légendes de Noël.


Photo en gros plan des macarons à la noix de coco ''Cocosmakrenle'' une préparation qui se fait au mois de novembre pour les fêtes de fin d'année. Photos des petits gâteaux de Noël ''Winachtsbredele'', histoire de la gastronomie alsacienne.


Si la gastronomie alsacienne est en partie imprégnée des traditions culinaires germaniques, elle a en plus toute sa palette qui lui ai propre. L'Alsace est probablement la région de France qui comprend la plus vaste diversité de recettes traditionnelles. Pensez-donc, plus de 200 recettes de cuisines alsaciennes composent les menus, d'abord avec les entrées ou soupes, potages, consommés, salades, charcuteries, asperges, tartes... ouvrent l'appétit. je citerai les plus connus: la soupe de pois cassés, la soupe de pommes de terre "Grumbeeresupp", le foie gras "Gänseleber", le Kougelhopf salé, la tarte flambée "Flammekueche", la tarte à l'oignons "Ziewelkueche", la salade mixte de cervelas avec des oeufs et du gruyère, les asperges et toute la panoplie de la charcuterie ou la tourte vigneronne. Vient ensuite les plats principaux qui commencent par les poissons comme la carpe frite du Pays du Sundgau avec sa salade de pommes de terre "Grumbeere Salad", le brochet à la crème "Hecht mit rahmsauce", la matelotte au riesling "Mattelott, le filet de sandre au riesling, la truite aux amandes "Foralle met mandle" ou au bleu, le hareng mariné à la crème "Marinierti Hari"... On poursuit par les viandes avec des incontournables comme: la potée boulangère "Baeckeoffe", la choucroute alsacienne "Sürkrüt", les navets salés "Süri Rüewe", le coq au riesling "A Güller nooch Elsasser Art", les pommes de terre marcaires "Roïgebrageldi", la bavette de boeuf farcie "G'fellti Büchlämpe", les galettes de viande "Fleischkiechle", le civet de lapin "Hasepfaffer, l'oie rôtie et farcie "G'fetti Gans, les paupiettes de boeuf "Rindsroulade", le "Rossbif" cheval braisé au vin rouge ... ces succulents mets traditionnels s'accompagnent d'une foule de recettes, on évite les frites mais on privilégie les nouilles fraîches "Salbschtgemachti Nüdle" ou les quenelles à la souabe "Spätzele" mais également de galettes de pommes de terre "Grumbeerekiechle" ou de choux-fleur, de quenelles au fromage blanc "Kasknepfle"ou de pommes de terre "Büewespitzle" ou encore de fois "Lawerkneple", du Chou rouge aux pommes "Rotkrüt mit Epfel"... et je termine par mon repas alsacien préféré les petits pains gonflés à la vapeur "Dampfnüdle" qui peuvent se manger salés ou sucrés. Mais la gastronomie alsacienne est également réputée dans le monde entier pour ses desserts, le "Kugelhopf" bien sûr, mais également les petits gâteaux de Noël "Wihnarchtsbredele" qui comptent une centaine de sortes, et aussi les tartes au fromage blanc "Käsküeche", aux quetsches " Quatschküeche", aux pommes "Apfelküche", aux mirabelles "Mirabelleküeche", à la rhubarbe "Rhabarwerküeche", mais également aux myrtilles "Heidelbeereküche", le pain d'épices "Leckerli", le mendiant aux cerises ou aux pommes "Bettelmann", les beignets de pommes "Apfelkiechle" ou de carnaval, "Fasenachtskiechle", le gâteau au Streusel "Streuselküeche", les "Mannalas" de la Saint-Nicolas, les brioches de nouvel an à l'alsacienne "Neijohr stollen", le gateau de santé "Gsundheitsküeche" ou le biscuit fourré "Gfillti Biskuit" et encore l'agneau Pascal "Oschterlammele"... Mais l'Alsace est également la première région productrice de bière en France ou 60% de la production nationale est brassée dans la région. elle est également réputée pour ses vins produits dès la période romaine au 1er siècle, ils sont constitués de sept cépages: le riesling, gewurztraminer, pinot gris, pinot blanc, sylvaner, muscat et pinot noir à cela se rajoute le crémant d'Alsace. Autre traditions local issus de la distillation de jus fermentés, les eaux-de-vie, le schnaps, notamment à base de de cerises "Kirch", de poires, fruits rouges, mirabelles, quetsches, coings ou Le marc d'Alsace à partir de gewurztraminer. De nombreuses autres produits de bouches sont produites en Alsace comme le vinaigre Melfor et le raifort, le fromage de Munser ou du tomme du Ried, les confitures, le miel qui bénéficie d'une indication géographique protégée depuis 2005, le sucre issus de la betteraves à Erstein, l'eau plate ou gazeuse des sources minérales de Ribeauvillé "Carola", de Niederbronn-les-Bains "Celtic", de Soultzmatt "Lisbeth" et de Wattwiller. Voilà un résumé des meilleures recettes et produits de bouche d'Alsace, une cuisine traditionnelle de terroir riche et variée, une gastronomie gourmande qui se passe de génération en génération.


© 2010