Rue du Chasseur




Photo panoramique de la rue du Chasseur et ses belles maisons alsaciennes à pans de bois, dans le centre historique médiéval de Colmar. Photos de Colmar, histoire de la rue du Chasseur à Colmar.


La rue du Chasseur "Jägergasse" de Colmar se situe entre la place Jeanne d'Arc et le grand parking rue de la Cigogne. La rue du Chasseur est une des portes de la vielle ville de Colmar, elle possède de belles demeures alsaciennes à colombages.


Photo de l'ancienne maison alsacienne à pans de bois du garde-chasse, dite ''Maison zum Rade'' soit ''à la roue'' de 1378, devenu aujourd'hui le ''Restaurant Au Chasseur'', 4 rue du Chasseur, dans le vieux Colmar. Histoire de Colmar.


Situé au coeur de l'Alsace, Colmar tire ses origines du IXe siècle sous Louis le Pieux, Columbarium (pigeonnier) est alors un domaine appartenant à des souverains carolingiens. Au XIIIe siècle Colmar s'entoure de remparts et devient une ville nommée par Frédéric II de Hohenstaufen, puis Rodolphe 1er de Habsbourg qui va confirmer l'autonomie de la cité impériale. En 1354 va naître la Décapole ralliant les 10 villes impériales d'Alsace: Wissembourg, Rosheim, Sélestat, Obernai, Munster, Mulhouse, Turckheim, Kaysersberg, Colmar et Haguenau. La ville de Colmar va connaître une grande période de prospérité du XIVe au XVIe siècles, avec la construction de nouvelles fortifications, de nombreuses demeures et un accroissement important de sa population. En 1635 la ville est placée sous la protection du roi de France (Guerre de 30 ans). En 1675 Louis XIV va envoyer ses troupes dans Colmar sous le commandement de Louvois puis de Turenne, les fortifications de la ville serons démantelées et les cités de la Décapole seront rattachées à la France. Ce rattachement va faire de Colmar un centre administratif ou va s'installer le Conseil souverain d'Alsace en 1698. A la Révolution la ville devient le chef-lieu du Haut-Rhin. Le XVIIIe siècle va voir s'étendre la ville grâce à l'extension des faubourgs et la venue de l'industrie du textile. Lors de l'annexion par l'Allemagne en 1870, la ville va commencer de nouveaux grand travaux et la population va doubler, l'urbanisme va se développer, des nouveaux quartiers vont naître et de nouvelles industries vont voir le jours. Malgré les dures combats de la "poche de Colmar" lors de la Seconde Guerre mondiale, le centre historique fut épargné. Aujourd'hui, la très belle ville de Colmar fait partie des sites les plus visités d'Alsace. Colmar est un condensé de l'Alsace dans ce qu'elle a de plus typique avec ses quartiers pittoresques, Musées, maisons à colombages, édifices religieux, vieille ville, Petite Venise, quartier des Tanneurs... classée ville fleurie "quatre fleurs" depuis 1984, Colmar est une ville accueillante et généreuse, haute en couleurs, qui possède un riche passé historique dont son patrimoine architectural en est un témoin fort.


Photo d'ambiance au petit matin, quand le soleil commence à rentrer dans la rue du Chasseur et éclairer les vielles maisons alsaciennes à pans de bois de la vielle ville de Colmar. Photos de Colmar, histoire des maisons alsaciennes.


La maison alsacienne à colombages ou en briques et pierres est indissociable de la culture régionale, sa construction diffère au fil des siècles et des régions d'Alsace en fonction des cultures de chaque secteur, des professions, du rang social, du courant artistique... ainsi les maisons à pans de bois du Sundgau ne sont pas les mêmes que dans l'Outre-Forêt, comme une maison alsacienne de potier diffère d'une ferme du Kochersberg ou d'une maison de pêcheur le long de l'Ill. Il en va de même pour les maisons alsaciennes en briques et pierres, avec ou sans oriel, chaque propriétaire y met son rang social à travers des sculptures, des gravures, des dessins... Les maisons alsaciennes à colombages datent de la nuit des temps, les châteaux forts d'Alsace avaient largement recours aux colombages comme en témoigne la maison forte de l'écomusée d'Ungersheim mais les nombreuses guerres en ont détruit une grande partie, les belles maisons alsaciennes restantes datent pour la plupart des XVe, XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe voir XXe siècles. La maison alsacienne à colombages est construite avec une ossature en bois comblée de torchis ou de briques ou de galets, de pierres... en fonction des matériaux disponible sur place, les toitures sont recouvertes de tuiles et les façades peuvent êtres blanches ou colorées suivant la région.


© 2010