Photos des châteaux médiévaux de Saverne




Photo au lever du jour dans la haute-cour du château du Vienx-Greifenstein dominée par sa tour médiane, et en fond, le donjon du palais seigneurial du Nouveau-Greifenstein. Photos de Saverne, visite du château de Greifenstein où Griffon à Saverne.


Le château de Greifenstein ou Griffon fait face au château du Haut-Barr et des deux Geroldseck, il domine la vallée de la Zorn à 360m d'altitude. Bâtit au XIIe siècle, le château du Griffon se divise en deux château, le Vieux et le Nouveau-Greifenstein. La première mention du château date de 1156 et concerne le chevalier Merboto de Greifenstein qui en est le propriétaire et qui est au service de l'évêque de Strasbourg. Vers 1217 le château passe au mains des Ochsenstein mais le fief reste aux Greifenstein, de 1240 à 1328 le nouveau (ou petit) Greifenstein est construit. En 1450 la lignée des Greifenstein prend fin, le château passe alors de mains en mains. Ruiné lors de la guerre de 30 ans les deux châteaux du Greifenstein passe aux mains de l'évêque Guillaume de Hohenstein en 1516, et en 1674 la forteresse sera entièrement démanteler par Turenne. Aujourd'hui les ruines du "Griffon" sont composés à l'ouest d'un grand donjon roman en grès et pierres de bossages du XIIe siècle et à l'est d'un donjon en pierres de bossages et des vestiges du logis seigneurial. Le château de Greifenstein ou Griffon est classé aux Monuments Historiques depuis 1898.


Photo au soleil couchant du palais seigneurial du Nouveau-Greifenstein ou Griffon qui domine la vallée de la Zorn dans le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord à Saverne. Photos de Saverne, histoire du château de Greifenstein où Griffon.


Le château de Greifenstein ou Griffon domine un vaste éperon rocheux de 130 mètres de longueur, la première chose que l'on voit en arrivant au pied de la forteresse, c'est le vaste fossé Ouest qui sépare le château du reste de la montagne. Aujourd'hui on accède à l'intérieur du château par un escalier situé à l'Ouest de la forteresse, il mène directement dans la haute-cour du vieux-château de Greifenstein. En prenant à gauche on fait face au mur-bouclier et au plus gros donjon d'Alsace. Le donjon roman du Vieux-Greifenstein a été construit en pierres à bossages au XIIe siècle, avec ses 13 mètres de côté, il servait également d'habitation, sur la face Ouest subsiste les vestiges très bien conservée des latrines. Sur le mur Sud se trouve l'ouverture de la porte d'accès à l'intérieur de la tour qui se faisait au premier étage. Entre le donjon et le mur-bouclier se située la porte d'entrée, elle donnée sur des petits ponts qui devait certainement surmontés un fossé. Une autre porte au Nord menée à la basse-cour en contre-bas du vieux château. En remontant au Sud se trouve la tour médiane que l'on peut gravir par un escalier en bois. Au sommet, cette tour Sud du Vieux-Greifenstein, offre une vue magnifique sur le massif des Vosges du Nord et la vallée de la Zorn dominé par les châteaux du Haut-Barr et du Grand-Geroldseck. Côté Sud la vue donne sur l'ensemble du Nouveau-Château de Greifenstein qui est dominé par la tour du palais seigneurial. En rentrant dans le nouveau-château de Greifenstein par le Sud on fait fasse à deux rochers qui devait êtres surmontés de petites habitations, en les contournant, on distingue encore des corbeaux à la base Est du rocher. Ensuite on arrive au pied du palais seigneurial, là, un fossé muni de marche mène à la basse-cour arrière, ce même fossé et surmonté d'une passerelle qui donne accès à l'intérieur du logis seigneurial. En l'empruntant, on passe un étroit couloir fait de roche qui mène à la plate-forme Sud du palas, de là, un escalier taillé dans le roc menait à la basse-cour et au portail d'entrée qui était autrefois équipé d'un pont-levis. Ces parties du Petit-Greifenstein conserves de nombreuse traces d'anciens bâtiments.


Photo au lever du jour de la face Est château de Haut-Barr XIIe siècle, sur les hauteurs de Saverne, dans le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord. Photos de Saverne, photos du château du Haut-Barr à Saverne, histoire des châteaux forts d'Alsace.


Derrière les clichés habituelles, l'Alsace cache de nombreuses merveilles et trésors à découvrir, du Sundgau à la plaine d'Alsace, de l'Alsace du Nord aux Vosges du Nord en passant par la route des vins et en rentrant dans les Vosges, la Région et une terre de châteaux, on y comptait près de 500 châteaux et fortifications, environs 300 en plaine et 200 dans les Vosges et Vosges du nord. Pour la plupart, ils sont construits en grès des Vosges ou en granit par la noblesse au Moyen Âge, entre le XIe et le XVe siècle pour les châteaux forts et du XVIe au XVIIIe siècle pour les châteaux du type palais. Aujourd'hui les châteaux d'Alsace racontent une grande histoire de notre région, de la période romane au moyen âge, de la Renaissance à nos jours, ils sont les témoins de notre passé. Castrum romain, châteaux forts des Vosges ou de la plaine d'Alsace, fortifications, forteresses, villes ou villages fortifiés, citadelles, maisons fortes, ruines, vestiges... hier habités ils sont aujourd'hui restaurés, mis en valeurs et font partis du patrimoine historique et culturel cher aux alsaciens. Barbacane, tours, donjons, chemins de ronde, mâchicoulis, courtines, meurtrières, oriels, hourdes, logis, palais seigneurial... de nombreuses associations de bénévoles se sont créées en Alsace travaillant sans relâche et par tous les temps à la reconstitution de nos châteaux.


Photo dans le brouillard de l'entrée du château de Haut-Barr, face à la chapelle romane du XIIe siècle qui domine la plaine d'Alsace à Saverne. Photos de Saverne, histoire du château du Haut-Barr à Saverne, photos des châteaux forts d'Alsace.


Les origines du château du Haut-Barr remonterait à la fin du XIe ou au début du XIIe siècle, propriété de l'Église de Strasbourg, l'évêque Cunon en confit la garde à Merboto de Borr. La forteresse épiscopale occupe alors deux des trois rochers jusqu'en 1168, ou, sous les conseils de Frédéric de Barberousse, l'évêque Robert de Strasbourg acquiert le troisième rocher, le Markfelsen qui appartient à l'abbaye de Marmoutier. Le château est agrandi, il comprend un donjon sur le rocher Nord, une chapelle castrale dédiée à Saint-Nicolas et à la Sainte-Trinité, un donjon et un palais seigneurial sur le rocher du milieu et un puissant mur bouclier sur le rocher Nord qui est relier par une passerelle dite " le Pont du Diable". La chapelle romane Saint Nicolas, est remaniée au XIIIe siècle par Conrad de Lichteberg qui y adjoint un choeur gothique, et c'est l'évêque de Toul qui y consacre l'autel dédié à la Sainte-Trinité en 1295, sans suit un important flux de pèlerins. En 1356 un gros tremblement de terre à lieu, il endommage sérieusement le château du Haut-Barr qui sera reconstruit en 1360. Lors de la guerre des Rustaud en 1525 la forteresse épiscopale du Haut-Barr est assiégée, mais le château tient bon et il est sauvé par le comte de Salm arrivé en renfort. Au XVIe siècle le château du Haut-Barr est agrandi et renforcé par l'évêque Manderscheidt qui l'adapte à l'artillerie. Lors de la guerre de Trente Ans, le château du Haut-Barr n'est pas touché, c'est suite au traité de Westphalie qu'il sera démantelé comme un grand nombre de châteaux en Alsace. En 1743 le château est restauré et consolidé par les troupes françaises, il sera entretenu jusqu'en 1772 pour être ensuite définitivement abandonné. Surnommé dès le XVe siècle l'"oeil de l'Alsace", le château du Haut Barr domine la vallée de la Zorn, la plaine d'Alsace et la ville de Saverne. Le château du Haut-Barr est classé aux Monuments Historiques depuis 1874.


© 2010