Photos du Pavillon Joséphine dans le Parc de l'Orangerie à Strasbourg




Photo aérienne au mois de juillet du Pavillon Joséphine bâtit au XIXe siècle, au coeur du Parc de l'orangerie, dans le quartier Européen et de l'Orangerie à Strasbourg. Photos du parc de l'Orangerie à Strasbourg, histoire du Pavillon Joséphine.


Le Pavillon Joséphine à été construit par l'architecte Valentin Boudhors de 1806 à 1807 pour accueillir les orangers confisqués par les républicains au château de Bouxwiller, lors de la Révolution Française et offert en 1793 à la ville de Strasbourg. À l'origine ce pavillon était en bois, il prend le nom de Joséphine de Beauhamais, impératrice de France et femme de Napoléon Bonaparte en raison de son affection pour ce lieu. Victime d'un incendie en 1972, il est reconstruit à l'identique. Le Pavillon Joséphine à été bâtit en grès et crépis, la façade ouest et munis de belle colonnes surmontées d'un grand balcon qui fait face au Conseil de l'Europe. Le vaste jardin qui l'entoure à été remodelé en parc à l'anglaise en 1838, à la demande du maire Georges-Frédéric Schützenberger.


Photo au mois de novembre du magnifique Parc de l'Orangerie à Strasbourg, dans les couleurs d'automne, face à la façade Nord-Ouest du Pavillon Joséphine. Alsace photos, photos de Strasbourg, histoire du Parc de l'Orangerie de Strasbourg.


Le Parc de l'Orangerie est situé à côté des institutions européennes de Strasbourg, face au Conseil de l'Europe, dans le quartier de l'Orangerie. Il a été dessiné en 1692 par André Le Nôtre (créateur du Parc de Versailles) et voit le jour en 1804, avec la construction du Pavillon Joséphine en l'honneur de Joséphine de Beauhamais, impératrice de France et femme de Napoléon Bonaparte. Lors de la Révolution Française, le Parc de l'Orangerie s'enrichit de 138 orangés d'où sont non. Pour l'exposition industrielle de 1895 à Strasbourg, le lac a été creusé et le parc a été agrandi, doublant sa surface. Aujourd'hui, le Parc de l'Orangerie est le lieu de promenade préféré des strasbourgeois, d'une surface de 26 hectares, il est le plus grand parc de Strasbourg. Ce grand jardin à l'anglaise fleuri et arboré, harmonieusement réparti autour du Pavillon Joséphine, est propice aux promenades et aux loisirs: jeux pour les enfants, skate-parc, mini-zoo, glaciers, restaurant, bowling, terrasses, balade en barque sur le lac... mais également d'une grande richesse paysagère avec ses allées entourées de verdure, de roseraies, de massifs floraux dominés par des arbres centenaires.


Photo par une belle journée d'été de la façade Nord-Ouest du Pavillon Joséphine 1806-1807, dans le Parc arboré de l'Orangerie à Strasbourg. Photos du Parc de l'Orangerie à Strasbourg.



Photo de l'entrée principale Nord-Ouest du pavillon Joséphine, dans le parc arboré de l'Orangerie à Strasbourg, avec ses belle colonnes en grès des Vosges surmontées d'un grand balcon. Photos du Parc de l'Orangerie à Strasbourg.



Photo d'une des deux sculptures de Sphinges en grès des Vosges de 1745, installées en 1910 à l'entrée nord-ouest du Pavillon Joséphine 1806-1807, dans le parc arboré de l'Orangerie à Strasbourg. Photos du Parc de l'Orangerie à Strasbourg.



Photo en été de la façade Sud-Ouest du Pavillon Joséphine, avec son jardin magnifiquement fleuri au milieu duquel se trouve la statue de la Gardeuse d'oie ''Gänseliesel'' dans le Parc de l'Orangerie à Strasbourg. Histoire de la ''Gänselieseliesel''.


La "Gänseliesel" ou Lison (Liesel) la gardienne d'oies est une image forte dans la tradition alsacienne, elle est une représentation des villages alsaciens qui au XVIIIe siècle possédaient tous un troupeau et un ou une gardeuse d'oie. Un grand nombres de peintres s'en sont inspirés, on retrouve la "Gänseliesel" sur la vaisselle, sur le linge, sur les cartes postales, dans les livres...


Photo de l'ensemble de la façade Sud-Est du Pavillon Joséphine 1806-1807, avec sa fontaine et son fleurissement d'été, au coeur du Parc de l'Orangerie à Strasbourg. Photos du parc de l'Orangerie à Strasbourg, histoire de Strasbourg..


A partir de la ville romaine d'Argentoratum vont ce succéder 6 extensions de la ville, la première en 720 elle couvre la moitié Est de l'île et englobe le castrum romain, la seconde de 1202 à 1220 à l'Ouest de l'île elle clos le centre de la ville. Vient ensuite les agrandissement à l'extérieure de l'ILL d'abord à l'Est, avec la 3è extension de 1228 à 1344, d'où les fortifications partent des Ponts-Couverts à l'Hôpital jusqu'à la Krutenau, puis de 1374 à 1390 la 4è à l'Ouest, des Portes de Schirmeck, de Cronenbourg et de Pierre pour aboutir à l'Ill, le 5è de 1387 à 1441 comprend la petite partie Est de l'Ill à la Citadelle Vauban qui sera construite de 1682-1684. Pour finir, une 6e extension fortifié va voir le jour sous l'occupation allemande de 1880 à 1904, elle va s'étendre sur toute la partie Ouest de Strasbourg incluant la Gare (vestige toujours visible), la Porte de Shiltigheim jusqu'à la porte de la Robertsau au Nord et va rejoindre la Porte de Kehl jusqu'aux fortifications Vauban. Capitale de l'Europe et de l'Alsace, Strasbourg et ses 2000 ans d'histoire possède un centre ville historique unique et exceptionnel, formant un ensemble architectural des plus diversifiés d'Europe. Strasbourg Grande Île est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco depuis 1988. Strasbourg est une ville accueillante et chaleureuse à découvrir, avec son histoire, son art de vivre et sa gastronomie. La Cathédrale gothique au choeur roman, chef-d'oeuvre de l'architecture médiévale côtoie de son ombre des demeures remarquables de la Renaissance. Les églises romanes et gothiques témoignent d'un passé historique d'une grande richesse, conforté par son quartier romantique de la Petite France sur les bords de l'Ill avec ses maisons à colombages et ses Ponts Couverts, vestiges des fortifications de la ville, renforcé par Vauban avec son barrage devenu une terrasse panoramique. La citée européenne possède également des magnifiques places au nom illustres et évocateurs tels Kléber, Gutenberg, Austerlitz, Broglie... Sans oublier le quartier allemand et son architecture grandiose aux somptueux palais, et ses maisons art-nouveaux qui s'étendent jusqu'aux portes des instances européennes. Strasbourg à vue naître l'Europe et à sut développer les bâtiments de ces institutions, tous plus remarquables les uns que les autres. Du Palais de l'Europe et du Conseil de l'Europe au Parlement Européen ainsi que les Droits de l'Homme ou la Pharmacopée ce quartier s'est développé face au somptueux parc de l'Orangerie.


Photo par une belle journée du mois de juillet de la façade Sud-Est du pavillon Joséphine XIXe siècle, avec ses palmiers et ses beaux tapis de fleurs, au coeur du Parc de l'Orangerie à Strasbourg. Photos de Strasbourg, visite du Parc de l'Orangerie.


Strasbourg est une ville très agréable ou l'on prend plaisir a se promener, elle compte d ' innombrables lieux chargés d'histoire, de la Petite France, au quartier européen, en passant par la cathédrale, les vieux quartiers ou la Neustadt... quelques exemples parmi tant d'autres qui font l'émerveillement de la Capitale Européenne. On peux parcourir Strasbourg en marchand, ou en bateaux-mouches, voir à bicyclettes de location, peux importe, c'est toujours un bonheur, en automne, en hiver, au printemps ou en été, toutes les saisons offrent des atmosphères