Photos de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach




Photo à la tombée de la nuit de l'église Royale Saint-Louis, sur la place d'Armes Général de Gaulle, dans le coeur historique de Neuf-Brisach, au mois de décembre. Photos de Neuf-Brisach, histoire de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach.


Toutes les places fortes de Vauban étaient pourvues d'une église, tout soldat étant tenu d'assister à l'office le dimanche. A Neuf-Brisach de 1699 à 1730, le culte est donné aux soldats et aux habitants dans une église construite provisoirement en bois. La réalisation de la nouvelle église est réalisée dans un style classic sur des plans de l'architecte François Chevalier, les travaux s'étendent de 1732 à 1736. En 1777 l'église est consacrée à Saint-Louis, rois de France, par l'évêque de Bâle Gobel. L'église Royale Saint-Louis a été entièrement détruite par un incendie lors des bombardement alliées en 1945, elle fut reconstruite à l'identique sous la direction de l'architecte des Monuments Historiques Bertrand Monnet. Les travaux de reconstruction durent 30 ans, l'église Royale Saint-Louis est rendue au culte en 1975 après avoir était consacrée par l'Évêque de Strasbourg, Monseigneur Elchinger. L'église Royale Saint-Louis est classée aux Monuments Historiques depuis 1939.


Photo de l'ensemble de la nef unique de l'église Royale Saint-Louis, place d'Armes Général de Gaulle, dans le coeur historique de Neuf-Brisach, au mois de décembre. Photos de Neuf-Brisach, histoire de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach.


L'Intérieur de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach épouse un style classic, elle comprend une vaste nef unique et le narthex est surmonté d'un balcon qui autrefois comprenait un orgue Silbermann. L'église Royale Saint-Louis comprend deux chapelle latérale, celle de gauche est munie d'un orgue du facteur strasbourgeois Alfred Kern de 1928 acquis par la paroisse en 1982 et celle de droite accueille les fonts baptismaux et un très beau calvaire. Le choeur de l'édifice comprend un magnifique retable baroque du XVIIIe siècle, le panneau central comprend un très beau tableau illustrant la Nativité, au-dessus se trouve une peinture représentant Saint Nazaire et Saint Celse, l'ensemble et dominé par un oculus avec les fleurs de lys royales, symbole de Saint Louis. Le Narthex abrite une statue de la Vierge à l'Enfant, une statue de Saint Louis patron de la paroisse ainsi qu'une statue de François Urbain de Salin de Niart natif de Neuf-Brisach.


Photo de la nef avec l'entrée des deux chapelles face au choeur de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach. Visiter Neuf-Brisach, photos de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach, tourisme en Alsace.



Photo du choeur de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach, avec son autel en grès des Vosges et son retable de la Nativité de style baroque du XVIIIe siècle. Visiter Neuf-Brisach, photos de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach.



Photo du retable monumental de la Nativité en bois peint de style baroque du XVIIIe siècle, dans le choeur de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach. Visiter Neuf-Brisach, histoire du retable de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach.


Le retable de la Nativité dans le choeur de l'église Royale Saint-Louis a été acheté par la paroisse de Neuf-Brisach à l'église de Gambsheim qui fut détruite à la fin de la guerre. Ce retable baroque du XVIIIe siècle fut réalisé en bois peint et sculpté, le panneau central comprend un très beau tableau illustrant la scène de la Nativité, au-dessus se trouve une peinture représentant Saint Nazaire et Saint Celse avec la palme du martyr. Les deux tableaux du retable de la Nativité de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach sont classés aux Monuments Historiques depuis 1975.


Photo en gros plan du tableau de la Nativité sur le panneau central du retable baroque du XVIIIe siècle, dans le choeur de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach. Photos du retable de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach.


Le retable de la Nativité dans le choeur de l'église Royale Saint-Louis a été acheté par la paroisse de Neuf-Brisach à l'église de Gambsheim qui fut détruite à la fin de la guerre. Ce retable baroque du XVIIIe siècle fut réalisé en bois peint et sculpté, le panneau central comprend un très beau tableau illustrant la scène de la Nativité, au-dessus se trouve une peinture représentant Saint Nazaire et Saint Celse. Les deux tableaux du retable de la Nativité de l'église Royale Saint-Louis de Neuf-Brisach sont classés aux Monuments