Photos de l'extérieur de l'église Sainte-Jean-Baptiste de Lautenbach




Photo de la façade occidentale de l'église romane Sainte-Jean-Baptiste de Lautenbach, avec ses bandes lombardes et son porche qui s'ouvre sur 3 arcades en plein cintre. Histoire de l'église Saint-Jean-Baptiste de Lautenbach, photos de Lautenbach.


L'église Saint-Jean-Baptiste de Lautenbach est l'ancienne collégiale-Saint-Michel-et-Saint-Gangolphe, elle a été construite sur un plan basilical dès la fin du XIe siècle à la place d'un édifice du VIIIe siècle détruit en 1080. Cette église romane est munie d'un porche qui s'ouvre par trois arcades en plein cintre, profond de deux travées, il est couvert de six voûtes d'ogives, un chef d'oeuvre de l'art roman magnifiquement décoré qui tire sa réputation de la forme élaborée et des proportions harmonieuses de l'ensemble. La façade Ouest comprend également des statues ainsi que des bandes lombardes composées horizontalement de frises d'arceaux et verticalement, de lésènes. Le clocher date de 1865, quand aux murs des bas-cotés il remonte à la fin du XIe siècle, côté Sud se trouve un linteau sculpté provenant de l'édifice primitif. L'intérieur de la collégiale comprend une vaste nef plafonnée munie de deux bas-cotés. La nef renferme un orgue de tribune Toussaint du XVIIIe siècle qui a été classé aux Monuments Historiques en 1976 ainsi qu'une chaire baroque sculptée de 1717 classée en 1971, en face se trouve la statue polychrome de Saint Sébastien du XVIIIe siècle, quand au Christ en Croix qui ouvre le choeur, il date du XVe siècle. La nef est séparée des bas-côtés par de grandes arcades en plein cintre qui reposent sur des piliers carrés et des colonnes à chapiteaux polygonaux ornés d'arcatures. Les bas-cotés sont décorés d'un Chemin de Croix de Lucas Neysser de 1815 et ils abritent deux confessionnaux du XVIIIe siècle, le côté Nord est également muni d'un retable du XVe siècle représentant les saints patrons du chapitre et le côté Sud accueil les fonts baptismaux du XVIIIe siècle et le monument funéraire du chanoine Johannes Meistersheim. Le transept Sud comprend la dalle funéraire du prévôt Muller, l'autel Saint-Wendelin avec un bas-relief du XVe siècle ainsi que l'autel retable de la Déposition qui date de 1726, il est muni des statues polychrome de Saint Pierre et Saint Paul de Tarse et de 2 tableaux illustrant la Déploration du Christ surmonté d'un médaillon de saint Jean Népomucène et à côté se trouve un reliquaire du XVIIe siècle. Le transept Nord accueil l'autel du Rosaire de 1718 où la Vierge à l'Enfant et surmonté de 2 anges, elle a à ses pieds Saint Dominique et Sainte Catherine de Sienne, de part et d'autre se trouve les statues polychromes de Sainte Barbe et Sainte Catherine d'Alexandrie. L'autel du Rosaire est classé aux Monuments Historiques depuis 1971 comme la statue polychrome et doré de la Vierge à l'Enfant du XVe siècle. Le transept Nord comprend également l'autel du Précieux Sang de 1719 et la pierre tombale du chanoine Rechburger de 1513. Le choeur de l'église Saint-Jean-Baptiste est de style gothique à voûte d'ogives du XIIIe siècle, il a été restauré au XVe siècle suite à un incendie en 1457, la fenêtre du grand vitrail à remplage flamboyant date de cette époque. Les décors de la voûte représentaient les 4 évangélistes, seul Saint Matthieu est relativement bien conservé. La nef comprend un maître-autel à baldaquin baroque de 1706 qui porte les statues de la Vierge à l'Enfant et des s