Photos du puits de Raimu




Photo au mois de mars du Puits de Raimu au coeur de la garrigue à Aubagne, sur les circuits de Marcel Pagnol, dans les collines du massif du Garlaban. Photos d'Aubagne, histoire de la fille du puisatier.


Le puits de Raimu est une réplique du puits qui servit dans le tournage de "La fille du puisatier" réalisé en 1940 par Marcel Pagnol. Le film est interprété notamment par Raimu "Pascal Amoretti" le puisatier, Josette Day "Patricia" sa fille aînée, Fernandel "Félipe Rambert", Fernand Charpin "Monsieur Mazel", Line Noro "Marie" sa femme et Georges Grey "Jacques" leur fils. "Le puits de Raimu" se situe sur le chemin de la Font de Mai, à Aubagne, pas loin du "Mas de Massacan" la maison d'Ugolin dans "Manon des sources", tournée par Marcel Pagnol en 1952. La fille du puisatier se déroule à l'entrée de la guerre, Patricia, la fille du puisatier Amoretti, se retrouve enceinte de Jacques Mazel, un jeune aviateur, fils d'une riche famille de commerçant. Durant l'absence de Jacques qui est mobilisé sur le front, Pascal Amoretti et ses filles se rendent chez les Mazel, mais ces derniers refusent dans un premier temps de reconnaître l'enfant, humiliant les Amoretti. Quelques temps plus tard, Jacques Mazel est porté disparu, son avion s'étant écrasé derrière les lignes ennemies. Les Mazel fond volte-face et tente d'adopter l'enfant avec l'espoir de retrouver un peu de leur fils, mais le puisatier refuse avec hauteur. Mais Félipe Rambert allias Fernandel leurs annonce le retour de Jaques Mazel et le film prend une toute autre tournure...


Photo au printemps du Puits de Raimu sur le chemin de la Font de Mai à Aubagne, dans les collines du massif du Garlaban, le pays de Marcel Pagnol. Photos du Puits de Raimu, histoire d'Aubagne.


Aubagne est une ancienne cité médiévale faisant partie du pays d'Aubagne et de l'Etoile. Elle possède un patrimoine historique et culturel remarquable: perchée sur les hauteurs de la ville l'église romane Saint-Sauveur XIe siècle, la Porte Gachiou est la porte principale des remparts construits en 1363, la tour de l'horloge 1900, le clocher triangulaire de l'Observance XVIIe siècle, la chapelle des Pénitents Noirs néo-classique inspirée du Panthéon de Rome 1551-1627-1728-1784, la chapelle des Pénitents Blancs XVIIe-XVIIIe siècle...Cette belle ville de Provence aux porte de Marseille possède de belles ruelles provençales et comme toutes les villes méditerranéenne, de vastes places ombragées. Aubagne accueil le Commandement de la Légion Étrangère (COMLE), avec sont musée et au mois d'avril, la grande cérémonie de Camerone. Capitale des santons de Provence, Aubagne compte 38 ateliers de céramistes et santonniers, avec les crèchistes ils reconstituent la vie de Marcel Pagnol dans un ancien kiosque à musique "le Petit Monde de Marcel Pagnol" ou 200 santons donnent la vie au décors des collines et mettent en scène les personnages des filmes de l'écrivain, cinéaste, académicien et enfant du pays d'Aubagne. « Je suis né à Aubagne, au pied du Garlaban couronné de chèvres, au temps des derniers chevriers », cette phrase ouvre « La gloire de mon père », premier des volumes que Marcel Pagnol a consacré à son enfance dans les collines.


© 2010