Chateau de Haroué




Haroué.


Panorama sur le château de Haroué en automne avec son fossé en eau. Un gué sur le Madon est à l'origine du premier château d'Haroué, mot signifiant "Gué du Seigneur" en patois lorrain. Du XIIe au XIVe siècles, les sires de Haroué y possèdent une maison forte protégeant ce passage stratégique. Au XIVe siècle, c'est la famille Bassompière qui hérite des terres. Le château, construit au XVe siècle, verra la naissance en 1579 de François de Bassompierre, maréchal de France. Au XVIIIe siècle le château passe entre les mains de la famille Beauvau-Craon. Marc de Beauvau-Craon demande à Germain Boffrand de construire un nouveau château qui fait aujourd'hui la fierté du saintois. Construit entre 1720 et 1729, dans le style classic, les trois corps de bâtiment, délimitant la cour d'honneur, s'inscrivent dans un carré encadré de quatre tours rondes. Deux grands artistes, qui participeront plus tard à la construction de la place Stanislas de Nancy, y travail: le sculpteur Barthelémy Guibal et le ferronnier Jean Lamour. Europe, France, Lorraine, Meurthe-et-Moselle, Pays du Saintois, Haroué, tourisme en Lorraine, découverte des sites et lieux touristiques de Lorraine, en passant par la Lorraine, châteaux de Lorraine, forteresses, citadelles, fortifications de Vauban, fortifications de Lorraine, patrimoines protégé, classé monument historique, photos Lorraine, monuments classés historiques, châteaux forts et fortifications médiéval de Lorraine, patrimoine fortifié médiéval lorrain, moyen âge, motte castrale, forteresse, histoire et architecture de la Lorraine médiévale.


Haroué.


Panorama sur le parc du château de Haroué en automne. Un gué sur le Madon est à l'origine du premier château d'Haroué, mot signifiant "Gué du Seigneur" en patois lorrain. Du XIIe au XIVe siècles, les sires de Haroué y possèdent une maison forte protégeant ce passage stratégique. Au XIVe siècle, c'est la famille Bassompière qui hérite des terres. Le château, construit au XVe siècle, verra la naissance en 1579 de François de Bassompierre, maréchal de France. Au XVIIIe siècle le château passe entre les mains de la famille Beauvau-Craon. Marc de Beauvau-Craon demande à Germain Boffrand de construire un nouveau château qui fait aujourd'hui la fierté du saintois. Construit entre 1720 et 1729, dans le style classic, les trois corps de bâtiment, délimitant la cour d'honneur, s'inscrivent dans un carré encadré de quatre tours rondes. Deux grands artistes, qui participeront plus tard à la construction de la place Stanislas de Nancy, y travail: le sculpteur Barthelémy Guibal et le ferronnier Jean Lamour. Europe, France, Lorraine, Meurthe-et-Moselle, Pays du Saintois, Haroué, tourisme en Lorraine, découverte des sites et lieux touristiques de Lorraine, en passant par la Lorraine, châteaux de Lorraine, forteresses, citadelles, fortifications de Vauban, fortifications de Lorraine, patrimoines protégé, classé monument historique, photos Lorraine, monuments classés historiques, châteaux forts et fortifications médiéval de Lorraine, patrimoine fortifié médiéval lorrain, moyen âge, motte castrale, forteresse, histoire et architecture de la Lorraine médiévale.


Haroué.


Vue sur le parc et le château de Haroué en automne. Un gué sur le Madon est à l'origine du premier château d'Haroué, mot signifiant "Gué du Seigneur" en patois lorrain. Du XIIe au XIVe siècles, les sires de Haroué y possèdent une maison forte protégeant ce passage stratégique. Au XIVe siècle, c'est la famille Bassompière qui hérite des terres. Le château, construit au XVe siècle, verra la naissance en 1579 de François de Bassompierre, maréchal de France. Au XVIIIe siècle le château passe entre les mains de la famille Beauvau-Craon. Marc de Beauvau-Craon demande à Germain Boffrand de construire un nouveau château qui fait aujourd'hui la fierté du saintois. Construit entre 1720 et 1729, dans le style classic, les trois corps de bâtiment, délimitant la cour d'honneur, s'inscrivent dans un carré encadré de quatre tours rondes. Deux grands artistes, qui participeront plus tard à la construction de la place Stanislas de Nancy, y travail: le sculpteur Barthelémy Guibal et le ferronnier Jean Lamour. Europe, France, Lorraine, Meurthe-et-Moselle, Pays du Saintois, Haroué, tourisme en Lorraine, découverte des sites et lieux touristiques de Lorraine, en passant par la Lorraine, châteaux de Lorraine, forteresses, citadelles, fortifications de Vauban, fortifications de Lorraine, patrimoines protégé, classé monument historique, photos Lorraine, monuments classés historiques, châteaux forts et fortifications médiéval de Lorraine, patrimoine fortifié médiéval lorrain, moyen âge, motte castrale, forteresse, histoire et architecture de la Lorraine médiévale.


Haroué.


Le château de Haroué en automne avec son fossé en eau ceinturant la propriété. Un gué sur le Madon est à l'origine du premier château d'Haroué, mot signifiant "Gué du Seigneur" en patois lorrain. Du XIIe au XIVe siècles, les sires de Haroué y possèdent une maison forte protégeant ce passage stratégique. Au XIVe siècle, c'est la famille Bassompière qui hérite des terres. Le château, construit au XVe siècle, verra la naissance en 1579 de François de Bassompierre, maréchal de France. Au XVIIIe siècle le château passe entre les mains de la famille Beauvau-Craon. Marc de Beauvau-Craon demande à Germain Boffrand de construire un nouveau château qui fait aujourd'hui la fierté du saintois. Construit entre 1720 et 1729, dans le style classic, les trois corps de bâtiment, délimitant la cour d'honneur, s'inscrivent dans un carré encadré de quatre tours rondes. Deux grands artistes, qui participeront plus tard à la construction de la place Stanislas de Nancy, y travail: le sculpteur Barthelémy Guibal et le ferronnier Jean Lamour. Europe, France, Lorraine, Meurthe-et-Moselle, Pays du Saintois, Haroué, tourisme en Lorraine, découverte des sites et lieux touristiques de Lorraine, en passant par la Lorraine, châteaux de Lorraine, forteresses, citadelles, fortifications de Vauban, fortifications de Lorraine, patrimoines protégé, classé monument historique, photos Lorraine, monuments classés historiques, châteaux forts et fortifications médiéval de Lorraine, patrimoine fortifié médiéval lorrain, moyen âge, motte castrale, forteresse, histoire et architecture de la Lorraine médiévale.


Haroué.


Reflet du château de Haroué dans les eaux du fossé ceinturant la propriété. Un gué sur le Madon est à l'origine du premier château d'Haroué, mot signifiant "Gué du Seigneur" en patois lorrain. Du XIIe au XIVe siècles, les sires de Haroué y possèdent une maison forte protégeant ce passage stratégique. Au XIVe siècle, c'est la famille Bassompière qui hérite des terres. Le château, construit au XVe siècle, verra la naissance en 1579 de François de Bassompierre, maréchal de France. Au XVIIIe siècle le château passe entre les mains de la famille Beauvau-Craon. Marc de Beauvau-Craon demande à Germain Boffrand de construire un nouveau château qui fait aujourd'hui la fierté du saintois. Construit entre 1720 et 1729, dans le style classic, les trois corps de bâtiment, délimitant la cour d'honneur, s'inscrivent dans un carré encadré de quatre tours rondes. Deux grands artistes, qui participeront plus tard à la construction de la place Stanislas de Nancy, y travail: le sculpteur Barthelémy Guibal et le ferronnier Jean Lamour. Europe, France, Lorraine, Meurthe-et-Moselle, Pays du Saintois, Haroué, tourisme en Lorraine, découverte des sites et lieux touristiques de Lorraine, en passant par la Lorraine, châteaux de Lorraine, forteresses, citadelles, fortifications de Vauban, fortifications de Lorraine, patrimoines protégé, classé monument historique, photos Lorraine, monuments classés historiques, châteaux forts et fortifications médiéval de Lorraine, patrimoine fortifié médiéval lorrain, moyen âge, motte castrale, forteresse, histoire et architecture de la Lorraine médiévale.


© 2010