Russule à pied creux, Russula cavipes




Photo de 2 Russules à pied creux, Russula cavipes, sur un tapis d'Aiguilles, dans une pinède de la forê de Haguenau. Description de la Russule à pied creux.


La Russule à pied creux "Russula cavipes" est un champignon non comestible de la famille des Russulacées. Son chapeau hémisphérique puis convexe, devient étalé et déprimé au centre, il mesure de 3 à 8 cm de diamètre, sa couleur est mauve à violacée, plus foncé au centre, voir verdâtre, la marge striée est blanchâtre. Les lames espacées sont de couleur blanche à jaunâtre. Le pied cylindrique et creux de 4 à 7 cm, est blanc, jaunissant avec l'age. La chair âcre est blanche à jaunâtre pâle. Commune, la Russule à pied creux se rencontre de l'été à l'automne, dans les forêts de conifères.


Photo de 2 Russules à pied creux ''Russula cavipes'', une petite avec son chapeau convexe, et une grande au chapeau étalé et déprimé au centre.



Photo à ras du sol, d'une Russule à pied creux ''Russula cavipes'', avec son pied blanc et ses lames espacées de couleur jaunâtre. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo au-dessus de 2 Russules à pied creux ''Russula cavipes'', une avec son chapeau de couleur violacée et l'autre retourné, avec ses lames blanchâtre et son pied creux.



Photo au mois d'octobre d'une Russule à pied creux ''Russula cavipes'', dans la mousse, les aiguilles et les feuilles d'une forêt mixte.



Photo dans une douce lumière d'automne, d'une Russule à pied creux ''Russula cavipes'', dans un sous-bois mixte de la forêt de Haguenau, en Alsace. Description de la forêt de Haguenau.


Profonde et giboyeuse la forêt de Haguenau s'étendait jadis, tel un océan de verdure, de l'ouest de la forêt du Rhin aux premières pentes des Vosges du Nord. Au Ve siècle la forêt de Haguenau a été qualifiée de sainte parce que devenue un lieu de paix, de méditation et de recueillement pour quelques ermites. Parmi eux se trouvait Saint Arbogast qui devait par la suite, être appelé au poste épiscopal de Strasbourg. Saint Arbogast aurait médité selon la légende à l'ombre du gros chêne qui porte depuis ce jour son nom. Les Hohenstaufen chassaient dans la Forêt de Haguenau et y construisirent un château en 1030. Barberousse a reconnu en 1164 aux habitants de Haguenau, bourg né autour du castel, des droits d'usage dans la forêt pour le bois et le pâturage. Plus tard devenue le siège de la décapole, Haguenau exerça ses droits non seulement en y engraissant ses porcs mais également en vendant du bois. Louis XIV a tenté de gérer seul la forêt de Haguenau, mais la ville si opposa et eu gain de cause auprès des tribunaux. Aujourd'hui la forêt sainte et indivise de Haguenau et la plus vaste d'Alsace et l'une des plus importante de France avec près de 14 000 hectares, elle s'étant sur 30 km d'Ouest en Est et sur 10 km du Nord au Sud. La forêt de Haguenau est peuplée majoritairement de Chênes de Hêtres et de Pins de Haguenau, mais également de Bouleaux, de Charmes, de Châtaigniers et d'Aulnes.


Photo au-dessus de 2 Russules à pied creux ''Russula cavipes'', une leurs chapeaux étalés et déprimés de couleur brun-violacée à marge blanchâtre.



Photo au mois d'octobre, d'une Russule à pied creux ''Russula cavipes'' visité par un Géotrupe du fumier ''Geotrupes stercorarius'', dans la forêt de Haguenau. Description du Géotrupe du fumier.


Le Géotrupe du fumier ou Bousier "Geotrupes stercorarius" est un coléoptères de la famille des Geotrupidae. Ce coléoptère trapu est de couleur noir métallisé à reflet vert, bleu ou violacé. Le pronotum est pointillé et les élytres finement striées. La tête est ornée d'antennes en massues, et les pattes robustes sont recouvertes de poils. Ce grand scarabée mesure de 15 à 20 mm. Très commun, le Géotrupe du fumier se rencontre du printemps à l'automne dans les forêts de feuillus et de conifères ou dans les parcs et jardins où il joue un rôle majeur dans le recyclage des excréments. Contrairement aux autres bousiers, il ne transporte pas sa boulette mais il creuse un terrier sous les excréments où il y place une boulette et pont un oeuf, à l'éclosion, la larve aura de la nourriture.


Photo panoramique en gros plan des lames espacées jaunâtre d'une Russule à pied creux ''Russula cavipes''.



© 2010