Photos du Plantain moyen, Plantago media




Photo au mois de juillet des Plantains moyens ''Plantago media'', dans la garrigue, aux Salles-sur-Verdon, dans le Var. Description du Plantain moyen.


Le Plantain moyen ou Plantain intermédiaire "Plantago media", est une plante médicinale herbacée vivace de la famille des Plantaginacées, Plantaginaceae. L'épi sommitale fleuri est oblong et cylindrique, muni d'étamines compacts de couleur blanchâtre à rouge-violet. La tige verte et pubescentes 2 à 5 fois plus longue que l'épi en fleur est finement striée. Les feuilles en rosette pubescente sont vertes-grisâtre, elles sont de forme ovale à nervures très prononcées. Suite à une piqûre d'insecte, frotter une feuille broyée sur la piqûre soulage. Sa taille varie de 15 à 30 cm. Commune, la Vesce cracca se rencontre en fleur de mai à aout, dans les prairies, les champs, en bordure de chemins ou de fossés.


Photo au coeur de l'été des épis sommitales en fleurs, du Plantain moyen ''Plantago media'', dans la garrigue qui borde le lac de Sainte Croix, aux Salles-sur-Verdon. Description de la garrigue.


La garrigue, mot d'origine provençale désignant un terrain pierreux et aride constitué d'une formation végétale basse. Caractéristique des régions méditerranéennes, la garrigue se développe sur un sol calcaire, sec et filtrant, elle se compose essentiellement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, comme les genévriers, le chêne kermès et des ligneux de petite taille comme le ciste, la lavande, le thym, le romarin, la bruyère... La flore diversifiée constitue une des richesses de la garrigue, elle abrite également une grande variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'insectes. La garrigue occupe une surface de 400 000 ha en Provence et Languedoc, elle est la résultante de la dégradation de la forêt méditerranéenne composée à l'origine de chênes verts et de chênes-lièges, cette forêt primaire a été plus ou moins fortement détruite par les défrichements excessifs, les pâturages intensifs ou les incendies successifs.


Photo au mois d'aout des épis sommitales en fleurs, du Plantain moyen ''Plantago media'', sur une prairie du Ried blond, dans la forêt du Rhin de la Robertsau. Description de la forêt du Rhin.


Le Rhin, "Royal comme le Danube, mystérieux comme le Nil, pailleté d'or comme un fleuve d'Amérique" disait Victor Hugo, ce fleuve majestueux et légendaire, avec ses 1320km de long, est l'un des plus grands d'Europe, il a formé durant des millénaires une plaine alluviale de 300 km de long, le Rhin supérieur. De Bâle à Lauterbourg, les 7000 ha de la forêt alluviale rhénane alsacienne abritent une flore et une faune absolument exceptionnelles. Forêts primaires, cette jungle subtropicale rhénane comprend trois zones principales: la partie basse "Gründe" le long des méandres du Rhin, les "Brunnenwasser" et les "Giessen" qui se composent d'espèces d'arbres à bois tendre, "Le Ried blond" prairies alluviales bordées de saules et de roseaux et la partie haute "Köpfe" où se développe la jungle rhénane avec sa cinquantaine d'espèces d'arbres, arbustes et lianes arborescentes. La Forêt du Rhin comprend les milieux naturels les plus riches d'Europe avec la Forêt du Danube.


Photo en gros plan de 2 épis sommitales de Plantain moyen ''Plantago media'', sur une prairie qui borde le Rhin, dans la forêt rhénane de la Robertsau. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo d'un Agrion à larges pattes femelle ''Platycnemis pennipes'' posé sur une tige d'un Plantain moyen ''Plantago media'', au bord d'un ancien méandre du Rhin, à la Robertsau. Description de l'Agrion à larges pattes.


L'Agrion à larges pattes ou Pennipatte bleuâtre "Platycnemis pennipes" est un insecte de l'ordre des Odonates, une libellule de la famille des Platycnemididés, Platycnemididae. Cette demoiselle est une petite libellule a l'abdomen bleu pour le mâle et brunâtre beige à bleu très pâle voir verdâtre pour la femelle, les deux ont de longues bandes noires lancéolées sur le dessus, plus épaisse de S7 à S10. Le thorax bleu chez le mâle et beige chez la femelle, est orné sur le dessus d'une grosse bande longitudinale noire entrecoupée d'une fine ligne claire, les côtés ont les bandes antéhumérales doubles, noires et en pointe. La tête est large, avec une grosse bande noire d'un oeil à l'autre. Les pattes couvertes de poils hérissés sont claires, avec une fine ligne noire sur toute leur longueur, les paires II et III ont les tibias moyennement à fortement dilatés. Les ailles pédonculées et rectangulaires à la base sont translucides avec 4 stigmas brun en pointe. Sa taille varie de 30 et 35 mm pour une envergure 40 et 45 mm. Très commun, l'Agrion à larges pattes se rencontre au printemps et en été, dans les marais, aux bords des étangs, dans les zones humides aux eaux stagnantes ou légèrement courantes, les bras morts, les prairies humides et inondables, où il y chasse et se nourrit d'autres insectes. Après l'accouplement, la femelle dépose ses oeufs en couple sous des plantes, à la surface de l'eau, où les larves vivront et se développeront.


Photo des Oedémères nobles ''Oedemera nobilis'' et d'une Cétoine grise ''Oxythyrea funesta'', sur les fleurs d'un Plantain moyen ''Plantago media'', dans une prairie qui borde le Rhin, à la Wantzenau. Description de la Cétoine grise.


La Cétoine grise ou Drap mortuaire également appelée Cétoine funeste "Oxythyrea funesta", est un coléoptères de la famille des Cétonidés, Cetoniidae. Ce coléoptère trapu est de couleur noir luisant taché de blanc sur les élytres, il est couvert de poils blancs qui disparaissent au bout de 2 mois. Le pronotum noir est orné de 2 rangés de points blancs. Le dessous est recouvert également de poils blancs. Ce scarabée mesure de 8 à 15 mm. Très commune sur tout le bassin méditerranéen, la Cétoine grise se rencontre au printemps et en été sur les fleurs, dans les garrigues, les prairies, les clairières ou les vergés, elle se nourrit de pollens et de plantes, notamment des arbres fruitiers d'où sont "statut" de nuisible.


Photo dans la garrigue au mois de mai, d'un Argus bleu ou Azuré commun ''Polyommatus icarus'' sur l'épi sommitale d'un Plantain moyen ''Plantago media'' à Gréoux-les-Bains. Description de l'Azuré commun