Lavande




Photo panoramique sur le plateau de Valensole, avec ses mélanges de Lavande entrecoupé de Fenouil à l'ombre des Oliviers où abeilles et papillons volent de fleurs en fleurs aux grès des senteurs de la Provence. Description du plateau de Valensole.


Le plateau de Valensole est l'un des lieux les plus importants de France en ce qui concerne la culture de la lavande. Il est occupé dès la période romaine où au Ier siècle la cité de Riez se fonde au coeur du plateau, comme Gréoux-les-Bains aménagé en thermes par les Romains. Situé dans les Alpes-de-Haute-Provence, au Sud-Ouest de Digne-les-Bains, entre la vallée de la Durance à l'Est, les Gorges du Verdon et le lac de Sainte-Croix au Sud, le plateau de Valensole comprend l'une des plus vastes communes de France, Valensole, qui occupe une surface de 12.700 hectares. Le plateau de Valensole fait partie de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, il culmine à une altitude moyenne de 500m et il est essentiellement consacré à la culture de la lavande et des céréales. Surnommé le "grenier de la région", le plateau de Valensole totalise 800 km2 et fait partie du Parc Naturel Régional du Verdon. Cette région touristique offre une multitude de couleurs et de parfums en toutes saisons, des amandiers en fleurs au mois de mars jusqu'aux multiples bleus des lavandes et du jaune d'or des blés en juillet, ainsi qu'aux tons chauds de l'automne qui se reflètent dans les lacs d'un bleu turquoise. Des paysages d'une pure merveille tout au long de l'année. Le plateau de Valensole offre également aux visiteurs la possibilité de découvrir de nombreux sites d'exceptions, comme la ville de Riez ou les beaux villages de Gréoux-les-Bains, Saint-Martin-de-Brômes, Allemagne-en-Provence et Moustiers Sainte-Marie qui est classé dans les plus beaux villages de France. De belles randonnées sont proposées le long du Verdon ou aux bords des lacs d'Esparron, de Sainte-Croix ou des gorges du Verdon sans oublier les magnifiques étendues de champs de lavandes entre Valensole et Puimoisson qui attirent chaque année des milliers de touristes émerveillés par ce spectacle haut en couleur.


Photo panoramique sous le soleil de Provence, entre lavandin, blé et montagnes du Verdon, avec un bastidon à l'ombre d'un chêne, dans le parfum de l'été, au coeur du plateau de Valensole.



Photo panoramique d'un champ de lavande et de blé une journée d'été, sur le plateau de Valensole.



Photo panoramique au lever du jour, des alignements de champs de lavande parsemé d'oliviers, sur le plateau de Valensole au mois de juillet. Description de la lavande.


La lavande est un arbrisseau de la famille des labiées ou Lamiacées du genre Lavandula, à fleurs mauves ou violettes disposées en épis, dont la plupart des espèces, très odorantes, sont utilisées dans la parfumerie ou la médecine d'où la grande demande de son extrait d'huile essentielle. La lavande est une plante mellifère nécessaire à la pollinisation, elle attire donc abeilles, papillons et autres pollinisateurs, son nectar produit un miel très clair, crémeux, d'une grande douceur et au goût fruité. La lavande pousse surtout sur les sols calcaires secs et ensoleillés, elle fut utilisée en Provence dès le Moyen Âge, pour la composition de parfums et de médicaments. On distingue quatre espèces principales de Lavande: la lavande vraie "Lavandula angustifolia", la lavande aspic "Lavandula latifolia", la lavande à toupet "Lavandula stoechas" et le lavandin super ou Lavandin burnatii "Lavandula hybrida grosso" qui résulte d'un croisement naturel de deux espèces de lavande, la lavande vraie et la lavande aspic. Implantée en France par les phocéens, sa culture c'est développée en Provence favorisée par un climat idéale pour son développement. C'est dans les années 1920 qu'est apparu le lavandin qui offre un rendement plus élevé et une production d'essence supérieure à celle de la lavande traditionnelle.


Photo panoramique des alignements de Lavande sous un doux soleil du matin, sur le plateau de Valensole.



Photo au lever du jour, au début de l'été, d'un alignement de plants de lavande, sur le plateau de Valensole couvert de brume, dans le Parc naturel régional du Verdon. Description du Parc naturel régional du Verdon.


Créé le 3 mars 1997, le Parc naturel régional du Verdon se situe dans la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence et du Var. D'une surface d'environ 180 000 hectares, le Parc naturel régional du Verdon regroupe des paysages aussi variés que le plateau de Valensole, les Préalpes ou les hautes et basses gorges du Verdon avec le lac de Sainte-Croix et d'Esparron... des paysages de garrigues, de montagnes, de lacs, de champs de lavande et de fenouil où se côtoie les chênes truffiers, les oliveraies parfumés de thym, de romarin et de sarriette. 46 communes sont regroupées au sein du parc pour environ 30 000 habitants, les plus importantes sont Riez, Valensole, Gréoux-les-Bains, Aups et Castellane avec des villages remarquables comme Moustiers-Sainte-Marie ou Bargème classés dans les plus beaux villages de France. Le Parc naturel régional du Verdon offre un terroir particulier d'où résulte des spécialités comme la truffe, l'huile d'olive, le fromage de chèvre ou le miel. La Maison du Parc est située dans le village classé de Moustiers-Sainte-Marie.


Photo au mois de juin à Puimoisson, des rangées de plants de lavande, sous le soleil de Provence, couleur douce et apaisante d'un bleue-violet, sur le plateau de Valensole.



Photo au lever du jour, au-dessus de deux arbres qui sont ceinturés de plans de lavande, sur le ban communal de Barret-de-Lioure, dans la Drôme Provençale en région Rhône-Alpes.



Photo au mois de juin, sur le plateau de Valensole, d'un Argus bleu femelle ou Azuré commun, Polyommatus icarus, sur un brin de lavande. Description de l'Azuré commun.


L'Argus bleu ou Azuré commun également appelé Azuré de la Bugrane "Polyommatus icarus" est un papillon diurne de la famille des Lycénidés, Lycaenidae. Les mâles ont le dessus des ailes bleu bordé d'une frange blanche, le thorax et l'abdomen sont velu et bleu à noirâtre, le dessous est grisâtre à bleuâtre, avec des points de couleur orange et noir cerclés de blanc. La femelle est brune, ponctuée de points noirs cernés d'orange, avec également une frange blanche, le thorax et l'abdomen sont velu et brun à reflet bleuâtre, le dessous est beige à brunâtre, avec des points de couleur orange et noir cerclés de blanc. Son envergure et de 30 mm. La chenille de 13 à 15 mm de long, est de couleur vert, avec des pointillés longitudinales blanc et 1 bande jaunâtre de chaque côté. L'argus bleu fait partie des papillons les plus communs d'Europe, il se répartie sur plusieurs générations d'avril à octobre, on le rencontre dans les prairies, les champs, les clairières et les alpages jusqu'à 2000m d'altitude.


© 2010