Photos de L'Épeire marbrée, Araneus marmoreus var. pyramidatus




Photo à contre-jour d'une Épeire marbrée ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'', sous la tige d'un Cornouiller sanguin ''Cornus sanguinea'', dans la forêt de la Robertsau. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo au mois d'aout, d'une Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'', sur son fil, la tête en-bas, dans la forêt de la Robertsau. Description de l'Épeire marbrée.


L'Épeire marbrée var. pyramidale "Araneus marmoreus var. pyramidatus" est une espèce d'araignée de la famille des Araneidae. Le gros abdomen de la femelle est de couleur jaune ou blanchâtre, avec une large bande dentée brune de chaque côté, une grosse tache en forme de pyramide sur l'arrière du dessus et 2 points noir à l'avant. Le céphalothorax couvert de poils et gris avec une fine bande médiane brune. Le mâte comprend les mêmes caractéristiques mais il est plus effilé. Les pattes des 2 sexes, d'aspect translucide, sont de couleur brun annelées de blanc. Le mâle mesure de 5 à 9 mm et a femelle de 9 à 15 mm. L'Épeire marbrée var. pyramidale fait sa toile à environs un mètre du sol, elle se rencontre de août à octobre, dans les sous-bois, les haies, le long des cours d'eau ou au bord des prairies humides.


Photo au coeur de l'été, d'une Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'', sur une feuille de Cornouiller sanguin ''Cornus sanguinea'', dans la forêt du Rhin de la Robertsau. Description de la forêt du Rhin.


Le Rhin, "Royal comme le Danube, mystérieux comme le Nil, pailleté d'or comme un fleuve d'Amérique" disait Victor Hugo, ce fleuve majestueux et légendaire, avec ses 1320km de long, est l'un des plus grands d'Europe, il a formé durant des millénaires une plaine alluviale de 300 km de long, le Rhin supérieur. De Bâle à Lauterbourg, les 7000 ha de la forêt alluviale rhénane alsacienne abritent une flore et une faune absolument exceptionnelles. Forêts primaires, cette jungle subtropicale rhénane comprend trois zones principales: la partie basse "Gründe" le long des méandres du Rhin, les "Brunnenwasser" et les "Giessen" qui se composent d'espèces d'arbres à bois tendre, "Le Ried blond" prairies alluviales bordées de saules et de roseaux et la partie haute "Köpfe" où se développe la jungle rhénane avec sa cinquantaine d'espèces d'arbres, arbustes et lianes arborescentes. La Forêt du Rhin comprend les milieux naturels les plus riches d'Europe avec la Forêt du Danube.


Photo en été, d'une Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus''au centre de sa toile qui borde un ancien méandre du Rhin, dans la forêt de la Robertsau. Description de la forêt de la Robertsau.


La forêt de la Robertsau est une forêt périurbaine située au Nord-Est de Strasbourg, elle est une des trois forêts rhénanes entourant la ville. D'une surface de 493 hectares, elle se compose de tous les éléments qui caractérisent les forêts du Rhin. Longtemps surexploitée et défigurée, elle bénéficie aujourd'hui d'une protection lui permettant de retrouver ses caractères rhénan. La forêt de la Robertsau est une mosaïque de forêts alluviales rhénanes, avec dans les parties basses "Gründe" des méandres "Giessen" qui serpentent entre les îles du "Blaueslandkoepfel" ou des bras morts du Rhin alimentés par la nappe phréatique "Brunnenwasser". Plus haut, une jungle épaisse s'est développée sur les levées "Köpfe", elle accueille son cortège de lianes arborescentes qui grimpent à la cime des plus grand Chênes, Frênes et autres Érables. Autre milieu présent au bord du Rhin ou au "Beilengrund", le "Ried Blond", de belles prairies alluviales qui se composent d'une flore et d'une faune exceptionnelles.


Photo au lever du jour, d'une Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'' sur sa toile couverte de rosée, dans la partie basse ''Gründe'' de la forêt rhénane. Description des parties basses de la forêt du Rhin.


Les forêts du Rhin se sont développées grâce au fleuve qui y a déposé des alluvions fertiles au cours de ses crues. Sur les bords du Rhin et ses méandres, dans les parties basses "Gründe" se trouve une végétation arbustive composée essentiellement d'arbres à bois tendre: le Saule, l'Aulne et le Peuplier noir. Des essences qui supportent les inondations prolongées et les fortes crues du Rhin. Ces méandres sont bordés de roselières, de carex, de joncs ponctués de Salicaires et d'Iris jaune de Menthe aquatique et de Myosotis des marais, ils peuvent êtres alimentés soit par la nappe phréatique "Brunnenwasser" ou par le Rhin et la nappe phréatique "Giessen". Des Milieux d'une grande richesse faunistique et floristique.


Photo à la fin de l'été, au-dessus d'une Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'', sur sa toile baignée par une belle lumière du lever du soleil.



Photo du soleil qui se lève sur une Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'', sur sa toile, et sous son abri, dans un Cornouiller sanguin ''Cornus sanguinea''. Description du Cornouiller sanguin.


Le Cornouiller sanguin "Cornus sanguinea" est un arbuste rustique de la famille des Cornacées "Cornaceae", il mesure de 1 à 6 mètres de hauteur et apprécie les sols argilo-calcaires et les alluvions riches en substrats nutritifs. Les branches sont jaune-vert à plus ou moins rouge brillante. Les feuilles caducs de couleur verte sont ovales, à nervures très marquées et légèrement velues, elles virent au rouge en automne. La floraison a lieu à la fin du mois de mai et en juin, les fleurs groupées en fausse ombelle sont à 4 pétales blancs. Le fruit non comestible est une baie pourpre foncé à noir qui contient un noyau, il est mûre dès la fin de l'été ou au début de l'automne. Le Cornouiller sanguin aime le soleil, il est commun et pousse en forêt, dans les haies ou en lisière de prairie, cette arbrisseau peut atteindre une longévité qui peut dépasser les 100 ans.


Photo d'une femelle Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'' postée sous la tige d'un Cornouiller sanguin ''Cornus sanguinea'', dans la forêt du Rhin, à la Robertsau.



Photo en gros plan, d'une femelle Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'' postée sur une feuille de Cornouiller sanguin ''Cornus sanguinea'', dans la forêt rhénane de la Robertsau.



Photo dans la forêt du Rhin, d'une femelle Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'', avec son gros abdomen blanchâtre orné de bandes dentées brunes.



Photo à contre-jour sous une feuille, d'une femelle Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'', avec son abdomen blanchâtre orné d'une bande de forme pyramidale brune et de 2 petits points à l'avant.



Photo en gros plan, à la fin de l'été, face à une femelle d'Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'', dans la forêt de la Robertsau. Description des araignées.


Les araignées font partie de la grande famille des arthropodes, comme les insectes, mais elles appartiennent à la classe des Arachnides comme les scorpions, pseudoscorpions, tiques, acariens, Opillons. Les araignées diffèrent des insectes par leurs nombres de pattes 8 au lieu de 6 pour les insectes, et leurs corps comprend 2 parties, la tête et l'abdomen au lieu de 3 pour les insectes. Les araignées n'ont pas d'antennes, elles possèdent un groupe de 6 ou 8 yeux selon les espèces. Elles produisent toutes de la soie, sécrétée par des glandes, la soie permet de produire le fil nécessaire pour tisser leurs toiles, créer des cocons, envelopper les oeufs et les proies, ou pour se déplacer... Qu'elles chassent en tissant une toile ou en affût, elles sont indispensables dans l'équilibre naturel.


Photo à contre-jour, sous un couple d'Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var pyramidatus'', avec le mâle qui s'approche prudemment de la femelle lors de la parade nuptiale.



© 2010