Anax empereur, Anax imperator




Photo au mois de juillet, d'un mâle d'Anax empereur ''Anax imperator'' accroché à une feuille de Roseau commun ''Phragmites australis'', au bord d'une ancienne gravière, à la Robertsau. Description de l'Anax empereur.


L'Anax empereur "Anax imperator" est un insecte de l'ordre des Odonates, une libellule de la famille des Aeshnidés, Aeshnidae. Cette grande libellule a un abdomen bleu avec une longue bande noire pour le mâle, et vert avec une bande noire pour la femelle. L'un des critère d'identification est la couleur vert de l'abdomen S1 et du thorax. Elle se reconnaît également grâce aux 2 bandes bleus en pointe à l'avant des ailes et d'une tache noire en forme de pentagone sur le front. Les ailles translucides ont des nervures noires et 4 long stigmas bruns de forme triangulaire. Sa taille varie de 65 à 85 mm pour une envergure pouvant atteindre 100 à 110 mm. L'Anax empereur se rencontre du printemps à la fin de l'automne, dans les marais et aux bords des étangs ou dans les zones humides aux eaux stagnantes ou légèrement courantes. La femelle pont seul sous les feuilles ou les brindilles flottantes.


Photo au mois de juillet, d'un Anax empereur immature ''Anax imperator'' accroché à une tige de Roseau commun ''Phragmites australis'', au-dessus des eaux calme d'une gravière, à la Robertsau. Description de la forêt de la Robertsau.


La forêt de la Robertsau est une forêt périurbaine située au Nord-Est de Strasbourg, elle est une des trois forêts rhénanes entourant la ville. D'une surface de 493 hectares, elle se compose de tous les éléments qui caractérisent les forêts du Rhin. Longtemps surexploitée et défigurée, elle bénéficie aujourd'hui d'une protection lui permettant de retrouver ses caractères rhénan. La forêt de la Robertsau est une mosaïque de forêts alluviales rhénanes, avec dans les parties basses "Gründe" des méandres "Giessen" qui serpentent entre les îles du "Blaueslandkoepfel" ou des bras morts du Rhin alimentés par la nappe phréatique "Brunnenwasser". Plus haut, une jungle épaisse s'est développée sur les levées "Köpfe", elle accueille son cortège de lianes arborescentes qui grimpent à la cime des plus grand Chênes, Frênes et autres Érables. Autre milieu présent au bord du Rhin ou au "Beilengrund", le "Ried Blond", de belles prairies alluviales qui se composent d'une flore et d'une faune exceptionnelles.


Photo au coeur de l'été, d'un Anax empereur immature ''Anax imperator'' posé sur une tige de Roseau commun ''Phragmites australis'', au-dessus des eaux stagnantes de l'étang du Leutesheim, à la Robertsau. Yves Noto Campanella photographe.


La forêt de la Robertsau est une forêt périurbaine située au Nord-Est de Strasbourg, elle est une des trois forêts rhénanes entourant la ville. D'une surface de 493 hectares, elle se compose de tous les éléments qui caractérisent les forêts du Rhin. Longtemps surexploitée et défigurée, elle bénéficie aujourd'hui d'une protection lui permettant de retrouver ses caractères rhénan. La forêt de la Robertsau est une mosaïque de forêts alluviales rhénanes, avec dans les parties basses "Gründe" des méandres "Giessen" qui serpentent entre les îles du "Blaueslandkoepfel" ou des bras morts du Rhin alimentés par la nappe phréatique "Brunnenwasser". Plus haut, une jungle épaisse s'est développée sur les levées "Köpfe", elle accueille son cortège de lianes arborescentes qui grimpent à la cime des plus grand Chênes, Frênes et autres Érables. Autre milieu présent au bord du Rhin ou au "Beilengrund", le "Ried Blond", de belles prairies alluviales qui se composent d'une flore et d'une faune exceptionnelles.


Photo au bord d'un étang, au mois de juillet, d'une Dolomède des marais ''Dolomedes fimbriatus'', avec sa proie, un Anax empereur ''Anax imperator''. Description de la Dolomède des marais.


La Dolomède des marais "Dolomedes fimbriatus" est une espèce d'araignées de la famille des Pisauridés, Pisauridae. Cette grande araignée a l'abdomen et le céphalothorax de couleur brun ou noirâtre, avec 2 bandes latérales beige ou blanchâtre. La femelle mesure de 15 à 20 mm et le mâle de 10 à 12 mm. La soie lui sert à fabriquer dans les herbes des rives, la loge et la pouponnière en forme de cloche ou elle y dépose son cocon qu'elle a préalablement portée. La Dolomède des marais chasse à l'affût à la surface de l'eau ou sur les plantes du rivage; elle se rencontre du printemps à la fin de l'été, dans les roselières, aux bords des rivières, des cours d'eau, des étangs, des marécages ou des prairies inondables.


© 2010