Punaise à pattes rouges, Carpocoris purpureipennis




Photo au mois de juillet, d'une Punaise à pattes rouges ''Carpocoris mediterraneus'', sur une fleur en fin de vie d'une Knautie des champs ''Knautia arvens'', aux Salles-sur-Verdon. Description d'une Punaise à pattes rouges.


La Punaise à pattes rouges "Carpocoris purpureipennis" est un insecte hémiptère de la famille des Pentatomidés, Pentatomidae. Cette punaise a la partie dorsale très variable allant des tons bruns aux tons rouge-pourpre. Le scutelum est triangulaire avec le bout jaunâtre à beige claire qui descend jusqu'à la membrane brunâtre. Le pronotum est plus large est en pointe avec une tache noire à l'angle huméral. Les antennes à 5 articles sont noires. Les pattes peuvent êtres de couleur rouge, jaune ou brunâtre. L'abdomen dépasse des ailes (connexivum), laissant apparaitre de petites taches noires entrecoupées de jaune ou de beige. Sa taille varie de 10 à 15 mm. La Punaise à pattes rouges se rencontre au printemps et en été, sur les fleurs des prairies, des clairières, des garrigues, des jardins ou des bois ou il se nourrit de fruits, de sucs et de graines.


Photo d'une Punaise à pattes rouges ''Carpocoris mediterraneus'', sur une Scabieuse des champs ''Knautia arvens'', aux Salles-sur-Verdon, dans le Parc naturel régional du Verdon. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo face à face avec une Punaise à pattes rouges ''Carpocoris mediterraneus'', qui plante son rostre dans une Scabieuse des champs ''Knautia arvens''.



Photo au mois de juin, d'une Punaise à pattes rouges ''Carpocoris mediterraneus'', sur une Consoude officinale blanche ''Symphytum officinalis var. alba'', dans une prairie du Ried blond, à la Wantzenau. Description du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube


Photo d'une Punaise à pattes rouges ''Carpocoris mediterraneus'', sur une Consoude officinale blanche ''Symphytum officinalis var. alba'', dans une prairie ello-rhénane, à la Wantzenau. Description de la Consoude officinale.


La Consoude officinale ou Grande Consoude "Symphytum officinalis", est une plante médicinale herbacée vivace de la famille des Boraginacacées, Boraginaceae. Les fleurs, de couleur blanche ou pourpre à rosâtre, sont disposées en fausses ombelles inclinées au sommet de la tige. Les fruits sont composés de 4 akènes brillantes. Les grandes feuilles veinées se prolongent sur la tige, elles sont lancéolées et couvertes de poils. La tige velue est de couleur verte. La taille varie de 30 à 120 cm. La Consoude officinale aime les sols azotés et humides, elle fleurit d'avril à septembre, dans les prairies humides, les lisière de bois ou au bord des rivières et des marais.


Photo à la fin du printemps, d'une Punaise à pattes rouges ''Carpocoris mediterraneus'', sur du Plantain moyen ''Plantago media'', dans une prairie du Ried blond, à la Wantzenau. Description du Plantain moyen.


Le Plantain moyen ou Plantain intermédiaire "Plantago media", est une plante médicinale herbacée vivace de la famille des Plantaginacées, Plantaginaceae. L'épi sommitale fleuri est oblong et cylindrique, muni d'étamines compacts de couleur blanchâtre à rouge-violet. La tige verte et pubescentes 2 à 5 fois plus longue que l'épi en fleur est finement striée. Les feuilles en rosette pubescente sont vertes-grisâtre, elles sont de forme ovale à nervures très prononcées. Suite à une piqûre d'insecte, frotter une feuille broyée sur la piqûre soulage. Sa taille varie de 15 à 30 cm. Commune, la Vesce cracca se rencontre en fleur de mai à aout, dans les prairies, les champs, en bordure de chemins ou de fossés.


Photo au lever du soleil, d'un accouplement de Punaise à pattes rouges ''Carpocoris mediterraneus'', sur de la Rhinanthe en fleurs, dans une prairie du Ried blond, à la Wantzenau. Description des Rieds.


Le mot Ried vient du vieil alémanique "Rieth", qui signifie roseau et, par extension, une "zone inondable". Le Ried est un paysage formé d'un ensemble de prairies humides alimentées et traversées par des cours d'eaux bordées de roseaux, de haies, de lignes d'arbres ou de petits massifs boisés. Ces milieux naturels sont cantonnés pour l'essentiel dans le département du Bas-Rhin en Alsace. Ils ont chacun leurs spécificités en fonction du micro-climat, de la topographie et du substrat qui c'est formé sur des alluvions déposés par le fleuve, les rivières ou formés par les résurgences et nappes phréatiques affleurantes. Des berges du Rhin et du Bruch de l'Andlau, au Grand Ried Centre Alsace de l'Ill, ou des Rieds de la Bruche, la Zorn, la Lauter, la Zembs, la Moder... ils ont tous leurs particularités. La flore et la faune des prairies des Rieds est d'une grande richesse, des parterres de fleurs colorent ces vastes surfaces herbeuses dès le début du printemps: Cardamines des prés, Renoncules acres, Marguerittes, Linaigrettes ou Vergerettes annuelles mais également des espèces plus rares comme les Orchidées, l'Iris de Sibérie ou le Glaîeul palustre. De nombreux oiseaux spécifiques à ces milieux ouverts y sont présent comme le Courlis cendré, le Hibou des marais, la Cigogne blanche, le Busard des r