Photos de la Punaise rayée, Graphosoma lineatum




Photo au mois d'août d'une Punaise arlequin ''Graphosoma italicum'' sur les fleurs ligulées et tubulaires d'une Vergerette annuelle ''Erigeron annuus'', dans une prairie qui borde le Rhin, à la Wantzenau. Description de la Punaise arlequin.


La Punaise rayée ou Punaise arlequin, également appelé Graphosome italien "Graphosoma italicum", est un insecte hémiptère de la famille des Pentatomidés, Pentatomidae. Cette très belle punaise à la tête, le pronotum et le scutelum de couleur rouge avec des bandes longitudinales noires. L'abdomen dépasse légèrement, laissant apparaitre de petites taches noires entrecoupées de rouges. Les antennes à 5 articles sont noires. Le dessous est rougeâtre entièrement couvert de points noirs. Quand aux pattes elles sont de couleur noir avec la paire III rouge et noir contrairement à Graphosoma semipunctatum qui les a toutes entièrement rouge. Sa taille ne dépasse pas les 10 mm. La Punaise arlequin se rencontre au printemps et en été, sur les fleurs des prairies, des clairières et des garrigues ou il se nourrit de la sève ou des graines.


Photo au coeur de l'été d'une Punaise arlequin ou rayée ''Graphosoma italicum'' sur les fleurs d'une Vergerette annuelle ''Erigeron annuus'', dans une prairie ello-rhénane, à la Wantzenau. Description de la Vergerette annuelle.


La Vergerette annuelle "Erigeron annuus", est une plante herbacée bisannuelle à vivace de la famille des Astéracées. La petite tête florale est munie de fleurs ligulées de couleur blanche, elles sont situées autour d'un disque jaune composé de fleurons en forme de tube. Les feuilles vertes basales sont grossièrement dentées, les supérieures lancéolées. La tige verte et velue est dressée. Sa taille varie de 30 à 120 cm. La Vergerette annuelle fleurit de mai à novembre dans les prairies, les jachères, les clairières ou au bord des chemins et des cours d'eau.


Photo dans une douce lumière d'un matin d'été, d'une Punaise arlequin ''Graphosoma italicum'' sur les fleurs d'une Vergerette annuelle ''Erigeron annuus'', dans une prairie humide du Ried blond, à la Wantzenau. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo au mois de juillet de 3 Punaises rayées ou arlequins ''Graphosoma italicum'' sur une Ombélifère, dans la garrigue, aux Salles-sur-Verdon. Description de la garrigue.


La garrigue, mot d'origine provençale désignant un terrain pierreux et aride constitué d'une formation végétale basse. Caractéristique des régions méditerranéennes, la garrigue se développe sur un sol calcaire, sec et filtrant, elle se compose essentiellement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, comme les genévriers, le chêne kermès et des ligneux de petite taille comme le ciste, la lavande, le thym, le romarin, la bruyère... La flore diversifiée constitue une des richesses de la garrigue, elle abrite également une grande variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'insectes. La garrigue occupe une surface de 400 000 ha en Provence et Languedoc, elle est la résultante de la dégradation de la forêt méditerranéenne composée à l'origine de chênes verts et de chênes-lièges, cette forêt primaire a été plus ou moins fortement détruite par les défrichements excessifs, les pâturages intensifs ou les incendies successifs.


Photo au mois de septembre de 3 Punaises rayées ou arlequins ''Graphosoma italicum'' sur une Carotte sauvage ''Daucus carota'' repliée en nid d'oiseau, dans une prairie ello-rhénane, à la Wantzenau. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est traversée en son centre par l'Ill et ses bras comme le "Steingiessen" et le "Waldrhein", ce qui en fait une forêt ello-rhénane. La forêt ello-rhénane de la Wantzenau a la particularité de posséder une végétation façonnée par le Rhin et ses alluvions donnant un sol à substrat grossier et calcaire ainsi que par la rivière de l'Ill, issus des montagnes du Juras alsacien qui donne un sol à substrat fin et non calcaire. Cette mixité permet à une végétation très riche et diversifiée de s'y développer. La forêt de la Wantzenau comprend au Sud de très belles prairies du Ried blond délimitées par le "Steingiessen", elles accueillent une flore et une faune remarquables. À partir du lieux-dit "Siefferts Koepfel" et jusqu'au "Kaelberkopf" et à la forêt domaniale de Honau, s'étend une forêt dense, entrecoupée de méandres, une jungle rhénane des plus remarquables. Tout ce versant droit de l'Ill comprend des forêts alluviales qui se sont développées sur des levées "Köpfe" ainsi que dans les parties basses "Gründe" le long des méandres du Rhin et de l'Ill. La rive gauche de l'Ill est occupée par une végétation plus ou moins rapportée aux lieux-dits "Kaelberkopf" et "Waldkoepfel", le point le plus remarquable en est son méandre, le Waldrhein qui ceinture avec l'Ill l'ensemble du massif. Le long de ce bras de l'Ill s'est formée une magnifique roselière bordée de très beaux Saules têtard.


Photo d'un accouplement de Punaises rayées ou arlequins ''Graphosoma italicum'' sur une Carotte sauvage ''Daucus carota'', dans une prairie humide du Ried blond, à la Wantzenau. Description de la Carotte sauvage.


La Carotte sauvage "Daucus carota" est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Ombellifères ou Apiacées, Apiaceae. L'inflorescence est regroupée en ombelle dense et aplatie, les fleurs sont de couleur blanche à rosâtre, l'ombelle peut présenter au centre des petites fleurs de couleur violette à rougeâtre sombre, voir pourpre ou brune noirâtre, colorée par des anthocyanines qui servent à attirer les insectes. Les fruits ovales et aplatis sont recouverts de petits poils accrocheurs, lorsqu'ils se forment, l'ombelle se replie sur elle-même en une sorte de nid d'oiseau. Les bractées vertes sous l'ombelle sont pennées ou trifurquées et les feuilles en rosette à la base sont incisées et dentées, à port étalé. La tige verte et brunissante est creuse, pubescente et striée dans le sens de la longueur. La racine blanche ou rosée est une délicieuse petite carotte la première année. Sa taille varie de 30 à 60 cm. Très commune, la Carotte sauvage fleurit de juin à octobre, dans les champs, les prairies, les garrigues et au bord des chemins.


© 2010