Photos du Robert-le-diable, Polygonia c-album




Photo d'un Robert-le-Diable ''Polygonia c-album'', ailes déployées sur des fleurs d'Origan commun ''Origanum vulgare'', dans une prairie calcaire, au lieu-dit ''Rosskoepfel'', à la Wantzenau. Description du Robert-le-Diable.


Le Robert-le-Diable ou Gamma également appelé C-blanc "Polygonia c-album" est un papillon diurne de la famille des Nymphalidés, Nymphalidae. Ce beau lépidoptère est facilement identifiable à ses ailes découpées, le dessus est de couleur orange, avec de gosses taches noires. Le dessous des ailes est brun sombre, avec une tache blanche en forme de C ou de gamma (d'où son nom). L'abdomen, le thorax et la tête sont beiges et très velus, les antennes en forme de massue ont le bout blanchâtre. Son envergure et de 40 à 50 mm. La chenille mesure de 25 à 35 mm, elle est brune et blanche à bandes de couleur orange, avec de longues épines poilues. Très commun, le Robert-le-Diable se rencontre de mars à juin pour la première génération et de juillet à septembre pour la seconde génération. Il affectionne les prairies fleuries, les garrigues, les friches, les haies, les lisières de forêts ou les clairières et les jardins.


Photo à la fin de l'été d'un Robert-le-Diable ''Polygonia c-album'', ailes déployées sur des fleurs d'un Origan commun ''Origanum vulgare'', dans une prairie qui borde le Rhin, à la Wantzenau. Description de l'Origan commun.


L'Origan ou Origan commun également appelé Marjolaine sauvage ou Marjolaine vivace "Origanum vulgare", est une plante herbacée médicinale et aromatique vivace de la famille des Labiées, Labiatae, Labiacées, Labiaceae, Lamiacée, Lamiaceae. Les fleurs roses sont disposée en fausse ombelle paniculée au sommet des tiges. Les bractées sont de couleur rouge. Le fruit est composé de 4 nucules à l'intérieur du calice. Les feuilles aromatiques vertes, opposées en croix sont ovales et glabres. La tige velue est rougeâtre pourpre, dressée et ramifiée. Sa taille varie de 30 à 60 cm. C'est une plante médicinale utilisée pour stimuler l'appétit et pour calmer les maux d'estomac. L'Origan commun aime les sol calcaire, il fleurit de juillet à octobre dans les prairies, les garrigues, les forêts et au bord des chemins.


Photo au mois d'août d'un Robert-le-Diable ''Polygonia c-album'' et d'une Abeille ''Apis mellifera'' qui butinent les fleurs d'un Origan commun ''Origanum vulgare'', dans une prairie du Ried blond, à la Wantzenau. Description du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo à la fin du mois d'août d'un Robert-le-Diable ''Polygonia c-album'' en train de butiner les fleurs d'un Origan commun ''Origanum vulgare'', dans une prairie ello-rhénane, à la Wantzenau. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est traversée en son centre par l'Ill et ses bras comme le "Steingiessen" et le "Waldrhein", ce qui en fait une forêt ello-rhénane. La forêt ello-rhénane de la Wantzenau a la particularité de posséder une végétation façonnée par le Rhin et ses alluvions donnant un sol à substrat grossier et calcaire ainsi que par la rivière de l'Ill, issus des montagnes du Juras alsacien qui donne un sol à substrat fin et non calcaire. Cette mixité permet à une végétation très riche et diversifiée de s'y développer. La forêt de la Wantzenau comprend au Sud de très belles prairies du Ried blond délimitées par le "Steingiessen", elles accueillent une flore et une faune remarquables. À partir du lieux-dit "Siefferts Koepfel" et jusqu'au "Kaelberkopf" et à la forêt domaniale de Honau, s'étend une forêt dense,