Libellule à quatre taches, Libellula quadrimaculata




Photo au printemps, d'une Libellule à quatre taches immature ''Libellula quadrimaculata'' au-dessus de son enveloppe larvaire, après la dernière métamorphose, dans une aulnaie marécageuse de la forêt de Haguenau. Description de la forêt de Haguenau.


Située au Nord de la plaine d'Alsace, la forêt sainte et indivise de Haguenau est la plus vaste de la région avec ses 14 000 hectares. Elle s'étend au Sud de Batzendorf jusqu'à Bischwiller et au Nord de la ville, de Soufflebheim à l'Est, à Mertzwiller à l'Ouest, jusqu'à Surbourg et Betschdorf au Nord. Ce vaste massif forestier de type nordique est installé sur des alluvions sableuses et argileuses déposées par les rivières de la Moder, la Sauer, la Zinsel et l'Eberbach formant de nombreux bras à l'intérieur de la forêt de Haguenau. De nombreuses espèces d'arbres peuplent cette immense forêt comme les Bouleaux, les Charmes, les Trembles, les Châtaigniers, les Hêtres, les Chênes rouges, les Chênes pédonculés ou les Chênes sessiles... Mais la moitié du massif est composée de Pins de Haguenau (une variété plus élancée du Pin Sylvestre). L'aulnaie marécageuse est un milieux naturel également présent, il constitue un habitat accueillant de nombreuses espèces rares de plantes, de batraciens et d'insectes. La forêt de Haguenau abrite également 600 tertres funéraires préhistoriques, des tumulus répartis dans 23 nécropoles principales, ce qui constitue l'un des plus importants ensemble funéraire d'Europe occidentale. La forêt de Haguenau est classée en zone de protection spéciale (ZPS) dans le cadre du Réseau Natura 2000, elle est gérée par l'ONF pour le compte de la ville de Haguenau.


Photo à la fin du mois de juin, d'une Libellule à quatre taches ''Libellula quadrimaculata'' posée sur une brindille, dans une prairie ello-rhénane, entre le Steingiessen et le Rhin, à la Wantzenau. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo au-dessus d'une Libellule à quatre taches ''Libellula quadrimaculata'', la forme praenubila avec ses taches noires au bout des ailes, dans une prairie du Ried blond, au bord du Rhin, à la Wantzenau. Description de la Libellule à quatre taches.


La Libellule à quatre taches, "Libellula quadrimaculata" est un insecte de l'ordre des Odonates, une libellule de la famille des libellulidés, Libellulidae. Cette grosse libellule se caractérise par la couleur de son corps et par les taches de ses ailes. L'abdomen est gris sombre ou jaune orangé avec les articulations S7à S10 noires, les côtés ont des taches jaunes excepté les S9/S10. Les ailes sont ornées à la base postérieurs d'une tache noire à nervures jaunes, ainsi qu'une tache foncée sur chaque nodus et au bout des ailes pour la forme praenubila; des nervures jaunes orangées sont également présentes le long des bordures. Sa taille varie de 40 à 50 mm pour une envergure de 70 à 80 mm. La Libellule à quatre taches se rencontre au printemps et en été, aux bords des marais, des étangs et dans les zones humides où elle peut se reproduire, chasser et se nourrir d'autres insectes.


© 2010