Epipactis des marais, Epipactis palustris




Photo en été au soleil couchant, des fleurs d'Épipactis des marais, Epipactis palustris, qui recouvrent une prairie maraicageuse du Ried bland, à la Wantzenau. Description du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo au mois de juillet, des fleurs de 2 Épipactis des marais, Epipactis palustris, dans une clairière marécageuse, sur le ban communal de la Wantzenau. Description de l'Épipactis des marais.


L'Épipactis des marais ou Helléborine des marais "Epipactis palustris", est une plante herbacée vivace de la famille des Orchidacée, Orchidaceae. Cette orchidée à l'inflorescence en épi lâche, comprend de 10 à 20 fleurs légèrement inclinées. Le labelle possède une séparation très nette entre la partie basse, l'épichile qui est froissé de couleur blanc taché de jaune et la partie haute, l'hypochile, qui est blanc rayé de rouge. Les 3 sépales externes pointus de couleur verdâtre à brunâtre-pourpre sont bordé de blanc, les 2 pétales interne sont ovale-arrondie de couleur blanc et rose à rayures rougeâtre. Le pédoncule pubescent courbé est de couleur pourpré. Les bractées sont plus longues que l'ovaire. Les 4 à 8 feuilles basales engainantes et vertes sont oblongues-lancéolés, les collinaires sont plus fines et plus petites. La tige verte à brunâtre pourpre est dressée. Sa taille varie de 30 à 120 cm. Le fruit est une capsule pendante qui renferme de nombreuses graines. Très rare, l'Épipactis des marais fleurit de juin à aout, sur les sols calcaires, elle peut former de vastes colonies dans les marais et les prairies très humide.


Photo à la Wantzenau, des fleurs d'Épipactis des marais, Epipactis palustris, aux milieux des Verges d'or du Canada, Solidago canadensis. Description de la Verge d'or du Canada.


Originaire d'Amérique du Nord, la Verge d'or du Canada ou Solidago ou encore Solidage du Canada ""Solidago canadensis"", est une plante médicinale herbacée vivace de la famille des Astéracées. La tête florale est munie de nombreuses petites capitules en grappe. Les fleurs jaune d'or sont ligulées à l'extérieur et tubuleuses à l'intérieur. Les feuilles inférieures sont elliptiques et sciées, les centrales sont lancéolées et décurrentes. La tige verte à brunâtre est dressée. Sa taille varie de 60 à 150 cm. Très commune et envahissante, la Verge d'or du Canada fleurit de juillet à septembre, dans les clairières, les lisières de forêts ou au bord des étangs et des cours d'eau.


Photo au mois de juin, d'une Épipactis des marais, Epipactis palustris qui commence à fleurir, dans un marécage, à la Wantzenau.



Photo au coeur de l'été, d'une tête florale d'Épipactis des marais, Epipactis palustris, au bord d'une ancienne gravière, dans la forêt rhénane de la Wantzenau. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est traversée en son centre par l'Ill et ses bras comme le "Steingiessen" et le "Waldrhein", ce qui en fait une forêt ello-rhénane. La forêt ello-rhénane de la Wantzenau a la particularité