Eupatoire chanvrine, Eupatorium cannabinum




Photo au mois d'aout d'une grande Eupatoires chanvrine, Eupatorium cannabinum, elle surplombe très largement les Verges d'or, Solidago canadensis.



Photo au mois d'aout de 2 Eupatoires chanvrine en fleurs, Eupatorium cannabinum, au bord de l'étang du Leutesheim, dans la forêt du Rhin de la Robertsau, à Strasbourg. Description de l'Eupatoire chanvrine.


L'Eupatoire chanvrine ou Eupatoire à feuilles de chanvre, également appelée Chanvre d'eau ou encore cannabine "Eupatorium cannabinum", est une plante médicinale herbacée vivace, de la famille des Astéracées. Les fleurs sont regroupées en capitule et disposées en corymbes denses, elles sont de couleur rosâtre à rougeâtre. Les akènes sont allongés, poilus et ils portent une rangée de soies blanches. Les feuilles velues et vertes sont opposées, lancéolées et légèrement dentées, de 3-5 folioles, elles mesurent de 5 à 10 cm. La tige dressée rougeâtre est simple ou ramifiée; poilue, elle pousse sur un court rhizome. Sa taille varie de 50 à 150 cm. L'Eupatoire chanvrine fleurit de juillet à octobre dans les zones humides, les endroits inondés, dans les marais ou au bord des étangs.


Photo au mois d'aout d'une Eupatoire chanvrine, Eupatorium cannabinum en fleur, au bord d'un Brunnenwasser, dans la forêt du Rhin de la Wantzenau. Description des parties basses de la forêt du Rhin ''Gründe''.


Les forêts du Rhin se sont développées grâce au fleuve qui y a déposé des alluvions fertiles au cours de ses crues. Sur les bords du Rhin et ses méandres, dans les parties basses "Gründe" se trouve une végétation arbustive composée essentiellement d'arbres à bois tendre: le Saule, l'Aulne et le Peuplier noir. Des essences qui supportent les inondations prolongées et les fortes crues du Rhin. Ces méandres sont bordés de roselières, de carex et de joncs, ponctués de Salicaire et d'Iris jaune, d'Eupatoire chanvrine de Menthe aquatique et de Myosotis des marais. Ils peuvent êtres alimentés soit par la nappe phréatique "Brunnenwasser" ou par le Rhin et la nappe phréatique "Giessen". Des Milieux d'une grande richesse faunistique et floristique.


Photo au mois d'aout de 2 Eupatoires chanvrine, Eupatorium cannabinum en fleur, avec un beau fond vert et jaune des Verges d'or, Solidago canadensis, dans la forêt du rhénane de la Robertsau. Description de la forêt de la Robertsau.


La forêt de la Robertsau est une forêt périurbaine située au Nord-Est de Strasbourg, elle est une des trois forêts rhénanes entourant la ville. D'une surface de 493 hectares, elle se compose de tous les éléments qui caractérisent les forêts du Rhin. Longtemps surexploitée et défigurée, elle bénéficie aujourd'hui d'une protection lui permettant de retrouver ses caractères rhénan. La forêt de la Robertsau est une mosaïque de forêts alluviales rhénanes, avec dans les parties basses "Gründe" des méandres "Giessen" qui serpentent entre les îles du "Blaueslandkoepfel" ou des bras morts du Rhin alimentés par la nappe phréatique "Brunnenwasser". Plus haut, une jungle épaisse s'est développée sur les levées "Köpfe", elle accueille son cortège de lianes arborescentes qui grimpent à la cime des plus grand Chênes, Frênes et autres Érables. Autre milieu présent au bord du Rhin ou au "Beilengrund", le "Ried Blond", de belles prairies alluviales qui se composent d'une flore et d'une faune exceptionnelles.


Photo à contre-jour d'une Eupatoire chanvrine, Eupatorium cannabinum, avec ses feuilles vertes, opposées, lancéolées et légèrement dentées, surmontés des fleurs roses, regroupées en capitule et disposées en corymbes denses.



Photo d'un rayon de soleil qui se pose sur une Eupatoire chanvrine, Eupatorium cannabinum, au bord d'un méandre du Rhin. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo en été d'un Liseron des haies ''Calystegia sepium'' qui s'enroule et grimpe sur une Eupatoire chanvrine ''Eupatorium cannabinum'', au bord d'une roselière.



Photo en été d'une Eupatoire chanvrine, Eupatorium cannabinum, au bord d'une ancienne gravière, dans la forêt rhénane de la Wantrzenau. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est traversée en son centre par l'Ill et ses bras comme le "Steingiessen" et le "Waldrhein", ce qui en fait une forêt ello-rhénane. La forêt ello-rhénane de la Wantzenau a la particularité de posséder une végétation façonnée par le Rhin et ses alluvions donnant un sol à substrat grossier et calcaire ainsi que par la rivière de l'Ill, issus des montagnes du Juras alsacien qui donne un sol à substrat fin et non calcaire. Cette mixité permet à une végétation très riche et diversifiée de s'y développer. La forêt de la Wantzenau comprend au Sud de très belles prairies du Ried blond délimitées par le "Steingiessen", elles accueillent une flore et une faune remarquables. À partir du lieux-dit "Siefferts Koepfel" et jusqu'au "Kaelberkopf" et à la forêt domaniale de Honau, s'étend une forêt dense, entrecoupée de méandres, une jungle rhénane des plus remarquables. Tout ce versant droit de l'Ill comprend des forêts alluviales qui se sont développées sur des levées "Köpfe" ainsi que dans les parties basses "Gründe" le long des méandres du Rhin et de l'Ill. La rive gauche de l'Ill est occupée par une végétation plus ou moins rapportée aux lieux-dits "Kaelberkopf" et "Waldkoepfel", le point le plus remarquable en est son méandre, le Waldrhein qui ceinture avec l'Ill l'ensemble du massif. Le long de ce bras de l'Ill s'est formée une magnifique roselière bordée de très beaux Saules têtard.


Photo d'une Eupatoire chanvrine, ou Eupatoire à feuilles de chanvre, également appelée Chanvre d'eau ou encore cannabine ''Eupatorium cannabinum''.



Photo d'une Eupatoire chanvrine ''Eupatorium cannabinum'', une plante médicinale détersive, purgative, apéritive, diurétique, vermifuge... et elle abaisse le taux de cholestérol.



Photo au mois d'aout d'une Eupatoire chanvrine ''Eupatorium cannabinum'' visitée par un Vulcain ''Vanessa atalanta''. Description du Vulcain.


Le Vulcain ou Amiral "Vanessa atalanta" est un papillon migrateur diurne de la famille des Nymphalidés, Nymphalidae. Le dessus des ailes est brun-noir, marqué d'un demi-cercle rouge orangé et de points blancs, le postérieur des ailes est également orange ponctué de noir; le dessous de l'aile avant et noir avec des bandes orange, bleu et blanc, quand au dessous de l'aile arrière, il est marbré de brun. Sa taille varie de 27 à 30 mm pour une envergure pouvant atteindre 65 mm. La chenille du Vulcain mesure environ 30 mm; de couleur brun-noir, elle est couverte d'épine noires, rougeâtre à la base, elle est également munie d'une rangée de taches jaunes au-dessus des pattes. Le Vulcain se rencontre du début de l'été au début de l'automne dans les jardins, les prairies, les lisières de forêts ou les clairières.


Photo au début du mois d'aout, d'une Eupatoire chanvrine ''Eupatorium cannabinum'' visitée par un syrphe, au bord d'un étang, à Strasbourg.



Photo en été au-dessus d'un Grand nacré ''Argynnis aglaja'' en train de butiner les fleurs d'une Eupatoire chanvrine ''Eupatorium cannabinum'', dans la forêt rhénane de la Robertsau. Description du Grand nacré.


Le Grand nacré ou Aglaé "Argynnis aglaja" est un papillon diurne de la famille des Nymphalidés, Nymphalidae. Ce beau lépidoptère a le dessus des ailes de couleur orangé, avec de nombreux points noirs, dont 5 aux ailes postérieures. Le dessous des ailes est également orangé à points noirs mais avec une large zone verdâtre ponctuée de blanc. L'abdomen orange ou brun est orné de fin anneaux clairs. Son envergure et de 60 à 65 mm. La chenille mesure environ 25 mm, elle est de couleur noire avec de longs poils sur le dessus et une ligne de pointillés orange de chaque côté. Le Grand nacré se rencontre de juin à aout, dans la garrigue, les prairies, les friches, les lisières de forêts ou les clairières.


© 2010