Menthe aquatique, Mentha aquatica




Photo au mois de juillet d'une Menthe aquatique, Mentha aquatica, au bord d'un étang à la Robertsau. Description de la Menthe aquatique.


La Menthe aquatique "Mentha aquatica", est une plante herbacée vivace de la famille des Lamiacées, Lamiaceae. Les fleurs en capitules terminales sphériques et en verticille axillaire, sont de couleur rose pâle à bleu-violet pâle ou mauve. Les fruits sont des tétrakènes situés au fond du calice. Les feuilles à odeur de menthe caractéristique, sont opposées en croix, vertes à rougeâtres, de forme ovale-lancéolée, sciée et légèrement velu. La tige pubescente est dressée est de couleur vert à pourpre. Sa taille varie de 30 à 90 cm. La Menthe aquatique et une plante médicinale et comestible, ses feuilles très parfumées peuvent êtres utilisées un salade ou en infusion. Elles aime les eaux courantes et stagnantes, elle fleurit de juin à septembre, sur les rives des ruisseaux, des rivières, des lacs ou des étangs et anciennes gravières, mais également sur les prairies très humides.


Photo au coeur de l'été des fleurs de Menthe aquatique, Mentha aquatica, le long d'un cours d'eau, dans la forêt de la Robertsau. Description de la forêt de la Robertsau.


La forêt de la Robertsau est une forêt périurbaine située au Nord-Est de Strasbourg, elle est une des trois forêts rhénanes entourant la ville. D'une surface de 493 hectares, elle se compose de tous les éléments qui caractérisent les forêts du Rhin. Longtemps surexploitée et défigurée, elle bénéficie aujourd'hui d'une protection lui permettant de retrouver ses caractères rhénan. La forêt de la Robertsau est une mosaïque de forêts alluviales rhénanes, avec dans les parties basses "Gründe" des méandres "Giessen" qui serpentent entre les îles du "Blaueslandkoepfel" ou des bras morts du Rhin alimentés par la nappe phréatique "Brunnenwasser". Plus haut, une jungle épaisse s'est développée sur les levées "Köpfe", elle accueille son cortège de lianes arborescentes qui grimpent à la cime des plus grand Chênes, Frênes et autres Érables. Autre milieu présent au bord du Rhin ou au "Beilengrund", le "Ried Blond", de belles prairies alluviales qui se composent d'une flore et d'une faune exceptionnelles.


Photo dans une douce lumière d'été, d'une Menthe aquatique en fleur, Mentha aquatica, au bord de l'étang du Leutesheim, à la Robertsau. Yves Noto Campanella photographe.



Photo au mois d'aout d'une Menthe aquatique en fleur, Mentha aquatica, dans une roselière, dans la partie basse ''Gründe'' de la forêt rhénane. Description des parties basses de la forêt du Rhin.


Les forêts du Rhin se sont développées grâce au fleuve qui y a déposé des alluvions fertiles au cours de ses crues. Sur les bords du Rhin et ses méandres, dans les parties basses "Gründe" se trouve une végétation arbustive composée essentiellement d'arbres à bois tendre: le Saule, l'Aulne et le Peuplier noir. Des essences qui supportent les inondations prolongées et les fortes crues du Rhin. Ces méandres sont bordés de roselières, de carex, de joncs ponctués de Salicaires et d'Iris jaune de Menthe aquatique et de Myosotis des marais, ils peuvent êtres alimentés soit par la nappe phréatique "Brunnenwasser" ou par le Rhin et la nappe phréatique "Giessen". Des Milieux d'une grande richesse faunistique et floristique.


Photo en gros plan, au mois de septembre d'une Menthe aquatique, Mentha aquatica, avec ses fleurs bleu-violet pâle en capitule terminale sphérique et en verticille axillaire.



Photo d'une Menthe aquatique, Mentha aquatica en fleurs, une plante médicinale et comestible, ses feuilles très parfumées peuvent êtres utilisées un salade ou en infusion.



Photo au mois de juillet d'une Sylvaine ''Ochlodes sylvanus'' posée sur une feuille de Menthe aquatique ''Mentha aquatica'', au bord d'un étang le long du Rhin, dans la forêt de la Robertsau. Description de la Sylvaine.


La Sylvaine "Ochlodes venatum" ou "Ochlodes sylvanus" est un papillon diurne de la famille des Hespérides, Hesperiidae. Le dessus des ailes est orange à taches claires et à bordure postérieures noirs avec des franges jaunâtres; le mâle est orné d'une ligne androconiale allongée noire en travers de l'aile antérieure. Le dessous des ailes jaune orangé à brunâtre pâle, a des écailles verdâtre, elles sont marqué de taches plus claires et pas très net. Quand elle est posée, elle porte ses ailes antérieures partiellement redressées, c'est une des caractéristiques des Hespéridés. L'abdomen, le thorax et la tête sont recouverts de poils de teinte brunâtre à orangé, les antennes en massues sont orange cerclées de noir. Son envergure varie de 28 à 30 mm. La chenille mesure environ 28 mm; elle est de couleur verte, avec une tête noire marqué de brun. La Sylvaine se rencontre de mai à septembre dans les jardins, les prairies, les lisières de forêts ou les clairières.


Photo à la fin de l'été, sous un Paon du jour ''Aglais io'' ou ''Inachis io'', en train de butiner les fleurs d'une Menthe aquatique ''Mentha aquatica'', au bord de l'étang du Leutesheim, à la Robertsau. Description du Paon du jour.


Le Paon du jour "Aglais io" ou "Inachis io" est un papillon diurne de la famille des Nymphalidés, Nymphalidae. Ce magnifique lépidoptère a le dessus des ailes de couleur brun-rouge, avec des ocelles caractéristiques colorés de bleu, jaune, roux et noir sur les antérieures, ainsi que bleu et noir sur les postérieures. Elles ressemblent aux dessins des plumes de paon, d'où son nom commun. Le dessous des ailes est noirâtre. L'abdomen, le thorax et la tête sont bruns et très velus, les antennes en forme de massue ont le bout blanchâtre. Son envergure et de 55 à 60 mm. La chenille mesure de 35 à 40 mm, elle est de couleur noir à points blancs, avec de longues épines poilues. Très commun, le Paon du jour se rencontre de mars à juin pour la première génération et de juillet à septembre pour la seconde génération. Il affectionne les prairies fleuries, les garrigues, les friches, les lisières de forêts ou les clairières et les jardins.


© 2010