Orchis bouffon, Orchis morio




Photo au mois d'avril, des fleurs d'Orchis bouffon, Orchis morio, dans une prairie du Bruch de l'Andlau, à Meistratzheim, en Alsace. Description de l'Orchis bouffon.


L'Orchis bouffon ou Morion "Orchis morio", est une plante herbacée de la famille des Orchidacées, Orchidaceae. L'inflorescence lâche de 5 à 15 fleurs, est disposée en épi au sommet de la tige. Le labelle de couleur rose à pourpre ou blanchâtre taché de pourpre, est trilobé à lobe médian denté. L'éperon recourbé vers le haut est aussi long que l'ovaire. Les pétales et les sépales sont recourbés formant un casque au-dessus du labelle. Les bractées vertes à rougeâtres sont de même longueur que l'ovaire. Le fruit est une capsule renfermant des petites graines. Les 5 à 9 feuilles basales vertes à nervures parallèles, sont linéaires à lancéolées, dressées et engainantes. La tige verte à pourpre est élancée. Sa taille varie de 10 à 30 cm. L'Orchis bouffon aime les sols riches en substances nutritives, il fleurit d'avril à juin dans les prairies, les champs, les talus et au bord des chemins.


Photo au printemps, d'un Orchis bouffon, Orchis morio, dans une prairie humide du Bruch de l'Andlau couverte de Linaigrette. Description du Bruch de l'Andlau.


Le Bruch de l'Andlau ou Ried de l'Andlau est une immense cuvette marécageuse de plus de 6000 hectares, une des plus vastes zones humides alsaciennes. Il se situe aux portes de Strasbourg en s'étendant du Sud de Geispolsheim à Meistratzheim côté Ouest et Schaeffersheim à l'Est encadré par les terrasses loesssiques de Niedernai et d'Erstein. Le Bruch de l'Andlau est constitué de grandes prairies inondables formant des tapis de fleurs avec la Cardamine des prés, la Linaigrette ou l'Orchis morio, elles sont un paradis pour les botanistes car de nombreuses plantes rares et protégées s'y rencontrent, comme les gentianes germaniques et des marais, l'Iris de Sibérie, la Gratiole officinale, l'Oeillet à plumet ainsi que de nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturé de roselières, de haies et de longues rangées de Peupliers, de Saules et d'Aulnes, le Bruch de l'Andlau est également occupé par des forêts qui s'imbriquent dans cet ensemble, elles sont pour l'essentiel peuplées de Chênes et de Charmes. Ce Ried est associé à un réseau important de cours d'eau, bien sûr il y a l'Andlau qui le traverse de part en part mais également le Neugraben, la Scheer, l'Ergelsenbach ou l'Ehn plus au Nord. Depuis le 25 avril 1986, 548 hectares de Ried sont protégés par arrêté préfectoral de Protection de Biotope, dans le coeur du Bruch de l'Andlau, entre Meistratzheim et Hindisheim, une partie est gérée par le Conservatoire des Sites Alsaciens.


Photo au printemps, d'un Orchis bouffon en fleurs, Orchis morio, sur une pelouse calcaire des Hautes-Vosges, à Kruth, dans la vallée de la Thur. Description des Hautes-Vosges.


Les Hautes-Vosges sont dominées par les chaumes qui occupent les crêtes, entre la réserve naturelle nationale du Tanet-Gazon du Faing, jusqu'au Ballon d'Alsace. Ces hauts plateaux couverts de pâturages d'altitude culminent à des hauteurs allant de de 1200 à 1424 mètres d'altitude. Des vastes prairies recouvertes d'herbes et de graminées, offrent par endroit de magnifiques parterres de fleurs comme la Pulsatille blanche, la Bruyère callune, l'Arnica des montagnes ou la Grande gentiane jaune. À cette altitude seul le Hêtre subsiste, balayé par les vents, il se penche et prend la forme d'un drapeau par endroit. Aux pieds de ces hautes chaumes se sont formés, des cirques glaciaires, vestiges des glaciers qui occupaient le massif avant la dernière glaciation, il y a plus de 10 000 ans. Ces étages subalpin et alpin des Vosges sont le royaume du Chamois, notamment dans le massif du Hohneck. Ces roches granitiques à la raideur alpine descendent vers des plateaux où lacs et tourbières offrent des paysages merveilleux. Ceinturés de Hêtres et de Sapins, cette partie des Hautes-Vosges comprend une faune et une flore des plus remarquables. Des Sphaignes aux Droséras, en passant par le Lys martagon, l'Aconit napel ou à la Digitale pourpre, c'est un cortège invraisemblable de couleurs et de parfums qui s'offre au visiteur. Les pentes abruptes des Hautes-Vosges comprennent également des forêts sur éboulis occupées principalement par l'Érable sycomore, le Tilleul à grandes feuilles ou encore le Frêne et l'Orme blanc.


Photo à contre-jour au mois d'avril, des fleurs de 2 Orchis bouffon, Orchis morio, sur une clairière au bord d'un bois, dans les Hautes-Vosges, en Alsace. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo au printemps, de 2 Orchis bouffon, Orchis morio, sur la pelouse calcaire du Bollenberg, dans les collines sous-vosgiennes, à Rouffach.



Photo au début du printemps, des Orchis bouffon en fleurs, Orchis morio, avec une Primevère officinale, Primula veris, sur la prairie calcaire du Rangenberg, à Dorlisheim.



Photo au mois d'avril, des Orchis bouffon en fleurs, Orchis morio, au pied d'un troc colonisé par des Polypores soufré, Laetiporus sulphureu, à Kuth, dans la haute vallée de la Thur. Description du Polypore soufré.


Le Polypore soufré "Polyporus sulfureus" ou "Laetiporus sulphureus" est un champignon comestible de la famille des Fomitopsidacées. Le chapeau en forme d'éventail pousse en console, il est généralement étagé et imbriqué; velouté à marge ondulée, sa couleur jaune soufre à jaune orangé et caractéristique, il mesure de 10 à 30 cm de largeur mais il peut atteindre 50 cm. Les tubes très fin sont jaune. Sa chair épaisse et blanchâtre est cassante en vieillissant. Commun, le Polypore soufré se rencontre du printemps à l'automne en groupes imbriqués sur les arbres de feuillus vivant ou mort.


Photo de la tête florale en épis d'une Orchis bouffon, Orchis morio, au Bollenberg, à Rouffach.



Photo en gros plan des fleurs roses d'une Orchis bouffon, Orchis morio, avec ses labelles trilobés et ses pétales et sépales recourbés en forme de casque.



Photo en gros plan des fleurs de couleur pourpre d'une Orchis bouffon, Orchis morio, avec leurs labelles trilobé à lobe médian dentés.