Anémone pulsatille, Pulsatilla vulgaris




Photo panoramique à contre-jour, au mois de mars, des fleurs d'Anémone pulsatille, Anemone pulsatilla baignées par une belle lumière du lever du jour, sur la colline calcaire du Rangenberg, à Dorlisheim. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux... Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travaille pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo au début du printemps, des fleurs d'Anémone pulsatille, Anemone pulsatilla, avec leurs 6 pétales violet-pourpre et leurs nombreuses étamines jaune, au Rangenberg, à Dorlisheim, en Alsace. Description de l'Adonis annuelle.


L'Anémone pulsatille ou Coquerelle, également appelée Herbe au vent "Pulsatilla vulgaris", est une plante médicinale herbacée vivace de la famille des Renonculacées ou Ranunculacées, Ranunculaceae. La grande fleur unique en forme de cloche, est disposée au sommet d'un pédoncule duveteux qui sort des bractées verticilles. Elle comprend 6 pétales de couleur violet à pourpre ou rouge-violet, recouverts à l'extérieur d'un duvet soyeux, les nombreuses étamines sont jaune. Les feuilles basales en rosettes sont de couleur vert argenté, elles sont pennées et finement divisées. La tige verte et dressée est fortement duveteuse. Sa taille varie de 10 à 40 centimètres. Les fruits sont des akènes pelucheux. L'Anémone pulsatille fleurit de mars à mai, sur les sols calcaires, dans les prairies et les pelouses sèches exposées au soleil.


Photo au printemps, de 2 Anémones pulsatilles, Anemone pulsatilla, avec leurs fleurs rouge-violet en forme de cloche disposée au sommet d'un pédoncule duveteux qui sort des bractées verticilles.



Photo au printemps, sur la colline calcaire du du Rangenberg, à Dorlisheim, des fleurs d'Anémone pulsatille, Anemone pulsatilla, avec leurs revêtement duveteux accentué par le contre-jour. Description des collines sous-vosgiennes.


Adossée aux Vosges, émergeant de la plaine d'Alsace, tantôt isolées, tantôt contrefort du premier étagement du massif, ces collines recouvertes de vignes et de prairies, recèlent une concentration de richesses sans pareil. Elles sont souvent nommées, et bien nommées: Bollenberg, Roemerberg, Mandelberg, des noms évocateurs de la finesse de jugement de la civilisation romaine. Il y a peu de lieux où sont concentrées autant de particularités. Ces vastes prairies calcaires sont ceinturées d'Aubépines, de Prunelliers, et de forêts de Chênes pubescents, de Châtaigniers, de Robinier faux-acacia où l'on trouve des orchidées forestières comme les céphalanthères, l'Orchis pourpre ou encore la rare Fraxinelle. Quand aux pelouses, elles offrent une myriade d'espèces d'insectes et de fleurs, de l'Anémone pulsatille à l'Orchis pyramidal, l'Ophrys araignée, bourdon ou encore frelon... c'est un long cortège de couleurs et de parfums qui recouvrent ces vertes prairies ponctuées de Bouleaux. Ces terres argilo-calcaires, que l'activité marine et côtière a modelées, sont comme des îlots baignés dans un microclimat méditerranéen pour certaines. Caressées par le soleil du levant et inondées de ses bienfaits, protégées des courants océaniques par la barrière vosgienne, elles sont un havre de sérénité que seul une nouvelle et importante respiration géologique pourrait bouleverser.


© 2010