Enseignes d'Alsace




Photo de la très belle enseigne du Musée Alsacien, 23 quai Saint-Nicolas à Strasbourg, avec son ombre qui se reflète sur la façade. Photos d'enseignes alsaciennes, tourisme en Alsace.


Cette enseigne en fer forgé peint, a été créée en 1906 par F.Zschokke pour le Musée Alsacien, elle représente un couple avec leur petite fille en costumes alsacien et une oie, symbole de la paysannerie alsacienne du XIXe siècle.


Photos de la superbe enseigne de la Maison au Pèlerin sur fond de ciel bleu, au 25a Grand'Rue à Colmar, elle représente un pèlerin dans la ville surmonté des armoiries de Colmar Photos des enseignes alsaciennes, tourisme en Alsace.



Photo à la tombée de la nuit de l'enseigne d'Alsace en fer forgé couleur or, à l'Hostellerie au Cygne, 3 Rue du Sel, dans le coeur historique de Wissembourg. Photos des enseignes d'Alsace, histoire de Wissembourg, tourisme en Alsace.


La ville de Wissembourg est située en Alsace du Nord, dans l'Outre-Forêt, elle est une des portes de France, elle s'étend sur les deux rives de la Lauter, entre les collines du piémont des Vosges du Nord et la forêt de Bienwald. Wissembourg c'est fondée vers 650, à l'origine il s'agit d'un important monastère implanté sur une île de la Lauter, aux pieds des Vosges du Nord. L'abbaye Saint-Pierre-et-Paul devient de plus en plus puissante, jusqu'à devenir le domaine le plus riche d'Alsace au XIe siècle. Au XIIe siècle se forme un village autour des remparts de l'abbaye, il va également prendre de l'ampleur jusqu'au XIIIe siècle, Wissembourg est alors une grande et puissante cité fortifié, en 1354 elle rejoint les villes libres de la Décapole qui sont: Munster, Colmar, Turckheim, Kaysersberg, Mulhouse, Obernai, Rosheim, Haguenau et Wissembourg, elles seront rejointes par Seltz vers 1400 et par Landau en 1521, ces villes de la décapole s'engagent à se porter assistance en cas de guerre. Suite à la Guerre des paysans, Wissembourg adhère à la Réforme en 1534, sans suis une période faste, basée sur le commerce jusqu'à la Guerre de 30 ans (1618 - 1648) et les autres conflits qui vont suivre comme en 1677 sous Louis XIV où la cité fortifiée sera en partie démantelée, la grande bataille franco-allemande de 1870-1871 qui laissera longtemps des traces dans la mémoire collective. La seconde Guerre Mondiale c'est également solder par d'importantes destructions lors de la dernière offensive lancé par Hitler, le 31 décembre 1944 "l'opération Nordwind" traduit par "l'opération Vent du Nord". Wissembourg offre aujourd'hui aux promeneurs différents lieux aux charmes indéniable: du vignoble aux forêts dense du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, ou du grès rose de l'ancienne abbatiale, à la couleur des tuiles rouges de la Maison du Sel, l'esprit de cette cité médiévale créé une atmosphère recherchée par de nombreux visiteurs. Vieille cité romane, la ville de Wissembourg a su garder intact son cachet médiéval avec ses tours fortifiées et ses remparts des XIIIe, XVe et XVIIIe siècles, son ancienne église abbatiale romano-gothique Saint-Pierre-et-Paul des XIe, XIIIe et XIVe siècles, la Maison du Sel XVe siècle, la Maison de l'Ami Fritz XVIe siècle, le palais Stanislas qui fut le refuge du roi de Pologne Stanislas Leszczynski et de sa fille lors de leur exil de 1719 à 1725... des siècles d'histoires à découvrir au fil des rues, des places ou sur les bords de la Lauter, dans cette cité d'exception qui fait de Wissembourg un des 100 plus beaux détours de France.


Photo de la belle enseigne d'un chevalier sur fond de Collégiale, sur la façade Est de l'hôtel Saint-Martin, au 38 Grand'Rue, dans le coeur de la vieille ville de Colmar. Photos des enseignes d'Alsace, tourisme en Alsace, histoire de Colmar.


Situé au coeur de l'Alsace, Colmar tire ses origines du IXe siècle sous Louis le Pieux, Columbarium (pigeonnier) est alors un domaine appartenant à des souverains carolingiens. Au XIIIe siècle Colmar s'entoure de remparts et devient une ville nommée par Frédéric II de Hohenstaufen, puis Rodolphe 1er de Habsbourg qui va confirmer l'autonomie de la cité impériale. En 1354 va naître la Décapole ralliant les 10 villes impériales d'Alsace: Wissembourg, Rosheim, Sélestat, Obernai, Munster, Mulhouse, Turckheim, Kaysersberg, Colmar et Haguenau. La ville de Colmar va connaître une grande période de prospérité du XIVe au XVIe siècles, avec la construction de nouvelles fortifications, de nombreuses demeures et un accroissement important de sa population. En 1635 la ville est placée sous la protection du roi de France (Guerre de 30 ans). En 1675 Louis XIV va envoyer ses troupes dans Colmar sous le commandement de Louvois puis de Turenne, les fortifications de la ville serons démantelées et les cités de la Décapole seront rattachées à la France. Ce rattachement va faire de Colmar un centre administratif ou va s'installer le Conseil souverain d'Alsace en 1698. A la Révolution la ville devient le chef-lieu du Haut-Rhin. Le XVIIIe siècle va voir s'étendre la ville grâce à l'extension des faubourgs et la venue de l'industrie du textile. Lors de l'annexion par l'Allemagne en 1870, la ville va commencer de nouveaux grand travaux et la population va doubler, l'urbanisme va se développer, des nouveaux quartiers vont naître et de nouvelles industries vont voir le jours. Malgré les dures combats de la "poche de Colmar" lors de la Seconde Guerre mondiale, le centre historique fut épargné. Aujourd'hui, la très belle ville de Colmar fait partie des sites les plus visités d'Alsace. Colmar est un condensé de l'Alsace dans ce qu'elle a de plus typique avec ses quartiers pittoresques, Musées, maisons à colombages, édifices religieux, vieille ville, Petite Venise, quartier des Tanneurs... classée ville fleurie "quatre fleurs" depuis 1984, Colmar est une ville accueillante et généreuse, haute en couleurs, qui possède un riche passé historique dont son patrimoine architectural en est un témoin fort.


Photo de la très belle enseigne ''Aux Deux Frères'' réalisée en 1932 pour la charcuterie Fincker Frères, au 22 rue des Têtes, dans le centre historique de Colmar. Photos des enseignes d'Alsace, visiter Colmar, tourisme en Alsace.


L'enseigne alsacienne "Aux Deux Frère" est un chefs-d'oeuvre dessiné par par Jean-Jacques Waltz dit "Hansi" et conçut par le ferronnier Bass, elle est considérée comme l'une des plus belle d'Alsace: dans le cercle de la potence, Saint-Antoine de Padou fait la lecture à un cochon, au dessus la gardienne d'oie "Gaenseliesel" mène les oies aux près, dans le panneaux les deux frères porte des plats de cochonnailles sur font de Collégiale Saint-Martin.


Photo sur fond de ciel bleu de l'enseigne de l'ancienne auberge ''au Général Kléber'' dessinées vers 1930 par Jean-Jacques Waltz dit ''Hansi'' et conçut par le ferronnier Loeuwert, place de la Cathédrale à Colmar. Photos des enseignes d'Alsace.


L'enseigne de l'ancienne auberge "au Général Kléber" a été dessinée vers 1930 par Jean-Jacques Waltz dit "Hansi", elle a été réalisée par le ferronnier Loeuwert. Elle comprend une potence avec l'étoile à six branches des brasseurs et aubergistes avec les armoiries de la ville de Colmar, cette belle enseigne représente le plus célèbre des généraux alsacien Kléber, sur son cheval avec son épée à la main et en fond, les pyramides d'Égypte symbolisant le lieux de sa mort en 1800.


Photo en gros plan de l'enseigne en fer forgé du restaurant-winstub ''Au Boeuf Rouge'', 6 Rue du Docteur Stoltz, sur la route des vins d'Alsace, à Andlau. Histoire d'Andlau, photos des enseignes d'Alsace.


Niché dans la charmante petite vallée de l'Andlau, sur les contreforts des Vosges, le site est occupé dès l'époque gallo-romaine. Le village d'Andlau est lié à celui d'une abbaye fondée au IXe siècle par Sainte Richarde, fille du comte d'Alsace Erchanger et épouse de l'empereur Charles le Gros. Peu à peu, le village se forme aux abords de l'abbaye, pour devenir une petite ville que l'abbesse Adélaïde III de Wangen de Grand-Geroldseck donna en fief en 1364 à la famille noble d'Andlau. Andlau est une ville de pèlerinage, d'abord dédié à la Vierge Marie dans la crypte, puis à Sainte Richarde à partir de sa canonisation par le pape Léon IX au XIe siècle. Aujourd'hui les pèlerins sont nombreux à se rendre à l'église abbatiale Sainte-Richarde, sur le sentier de Saint Jacques de Compostelle. Les visiteurs viennent si recueillir et se ressourcer, l'abbatiale étant un haut lieu d'énergie. Andlau est également une charmante petite ville d'Alsace entourée de vignes et de châteaux médiévaux, elle regorge de monuments des plus remarquables comme: l'église Saints-Pierre-et-Paul qui fut l'abbatiale Sainte-Richarde des XIe et XVIIIe siècles, la chapelle Saint-André XVe-XVIIIe siècles, l'ancien hôtel des sires d'Andlau 1582, la Maison Sainte-Richarde XVIIe-XVIIIe siècles, le puits Sainte-Richarde 1513, la Tour des Sorcières XVe siècle... Au-dessus de la cité, le château du Spesbourg XIIIe siècle et le château d'Andlau XIIIe siècle arborent fièrement leurs tours médiévales. Traversé par la petite rivière de l'Andlau qui prend sa Source au Champ du Feu, le village d'Andlau s'illumine aux pieds du vignoble et des forêts vosgiennes à l'ombre du Mont Sainte-Odile, offrant aux visiteurs un séjour de détente et de découverte chargé d'histoire.


Photo des très belles enseignes de la rue du Chaudron au milieu des décors de Noël, dans le coeur historique de Strasbourg. Photos des enseignes d'Alsace, histoire de Noël en Alsace.


C'est à partir du mois de novembre que toute l'Alsace se prépare pour les fééries de Noël. Toutes les villes et tous les villages d'Alsace se parent de lumières et de décorations; les marchés de Noël commencent à voir le jour fin novembre. L'esprit de Noël commence à naître, l'Alsace s'illumine du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest, les sapins de Noël et les illuminations habillent la région toute entière... que la fête commence. Cette ferveur pour la fête de Noël en Alsace ne date pas de ce siècle, mais il faut remonter au XIVe siècle où, à Strasbourg, le premier marché de Noël au Monde voit le Jour. Ce marché de Noël au moyen-age est appelé Marché Saint-Nicolas ou "Klausenmärik" et se trouve alors à l'emplacement de l'actuel Palais Rohan, sur le bord de l'Ill. En 1570 il prendra le nom de l'enfant Jésus, "Christkindel" et sera implanté à la place de la Cathédrale; au XIXe siècle il est déplacé à la place Kléber, puis en 1871 il est à nouveau transféré, cette fois à la place Broglie où il va y rester sous le nom définitif de Marché de l'Enfant Jésus ou "Christkindelsmärik". L'origine du sapin de Noël "Weihnachtsbäume" quant à lui, date de 1521, il voit le jour dans la ville bas-rhinoise de Sélestat qui possède à la Bibliothèque Humaniste, les premiers écris. Noël a toujours été une grande fête en Alsace et durant les siècles elle a perduré. Aujourd'hui la magie de Noël en Alsace est reconnue dans le Monde entier et l'Alsace entière perpétue les traditions de cet évènement qui commémore la venue de l'Enfant Jésus. Les marchés de Noël en Alsace font partie des traditions et apparaissent en même temps que le début de l'Avent avec sa légendaire couronne; à l'origine, les marchés de Noël ne se faisaient que dans les grandes villes, actuellement ils s'étendent jusque dans nos campagnes afin d'y apporter la magie de Noël, avec ses illuminations, lucioles, décorations... souvent animés par des crèches vivantes et les légendes de Noël.


Photo en gros plan de l'enseigne polychrome en fer forgé de l'ancienne auberge ''À l'Étoile'' de Riquewihr; réalisée par Hansi, elle illustre un gourmet dans le village viticole, face à une étoile couleur or.



Photo d'une magnifique enseigne commerçante, en fer forgé polychrome illustrant une Cigogne blanche, symbole de l'Alsace, dans la rue du Générale de Gaulle à Riquewihr.



Photo de la très belle enseigne polychrome en fer forgé, de l'hôtel-restaurant le Schlossberg à Zellenberg.



© 2010