Photos du restaurant Buerehiesel dans le Parc de l'Orangerie à Strasbourg




Photo au mois de juillet du restaurant Buerehiesel de Eric Westermann, superbement fleuris, au coeur du Parc de l'Orangerie de Strasbourg. Histoire du Parc de l'Orangerie à Strasbourg.


Le Parc de l'Orangerie est situé à côté des institutions européennes de Strasbourg, face au Conseil de l'Europe, dans le quartier de l'Orangerie. Il a été dessiné en 1692 par André Le Nôtre (créateur du Parc de Versailles) et voit le jour en 1804, avec la construction du Pavillon Joséphine en l'honneur de Joséphine de Beauhamais, impératrice de France et femme de Napoléon Bonaparte. Lors de la Révolution Française, le Parc de l'Orangerie s'enrichit de 138 orangés d'où sont non. Pour l'exposition industrielle de 1895 à Strasbourg, le lac a été creusé et le parc a été agrandi, doublant sa surface. Aujourd'hui, le Parc de l'Orangerie est le lieu de promenade préféré des strasbourgeois, d'une surface de 26 hectares, il est le plus grand parc de Strasbourg. Ce grand jardin à l'anglaise fleuri et arboré, harmonieusement réparti autour du Pavillon Joséphine, est propice aux promenades et aux loisirs: jeux pour les enfants, skate-parc, mini-zoo, glaciers, restaurant, bowling, terrasses, balade en barque sur le lac... mais également d'une grande richesse paysagère avec ses allées entourées de verdure, de roseraies, de massifs floraux dominés par des arbres centenaires.


Photo fin octobre du restaurant le Büerehiesel du chef étoilé Eric Westermann, dans les belles couleus d'automne du Parc de l'Orangerie à Strasbourg. Histoire du restaurant le Büerehiesel à Strasbourg, photos du Parc de l'Oran,gerie à Strasbourg.


Le restaurant Buerehiesel est installé dans une très belle maison de 1607, cette ancienne ferme Renaissance fut transférée de Molsheim à Strasbourg, pour l'Exposition d'Industrie et d'Artisanat d'Alsace-Lorraine de 1895, depuis elle apporte une très belle touche architecturale alsacienne dans le parc de l'Orangerie à Strasbourg. Cette maison à colombages est muni d'un oriel d'angle aux boiseries sculptées. Les encadrements de fenêtres sont également sculptés et la façade principale comprend un beau cadran solaire de 1607 et une enseigne en fer forgé avec une cigogne. La maison alsacienne du restaurant Buerehiesel est Classée aux Monuments Historiques depuis 1993.


Photo du pignon de la façade Sud du restaurant Büerehiesel, avec ses colombages,sont cadran solaire et son enseigne, dans le parc de l'Orangerie de Strasbourg. Photos du parc de l'Orangerie à Strasbourg, histoire des maisons alsaciennes.


La maison alsacienne à colombages ou en briques et pierres est indissociable de la culture régionale, sa construction diffère au fil des siècles et des régions d'Alsace en fonction des cultures de chaque secteur, des professions, du rang social, du courant artistique... ainsi les maisons à pans de bois du Sundgau ne sont pas les mêmes que dans l'Outre-Forêt, comme une maison alsacienne de potier diffère d'une ferme du Kochersberg ou d'une maison de pêcheur le long de l'Ill. Il en va de même pour les maisons alsaciennes en briques et pierres, avec ou sans oriel, chaque propriétaire y met son rang social à travers des sculptures, des gravures, des dessins... Les maisons alsaciennes à colombages datent de la nuit des temps, les châteaux forts d'Alsace avaient largement recours aux colombages comme en témoigne la maison forte de l'écomusée d'Ungersheim mais les nombreuses guerres en ont détruit une grande partie, les belles maisons alsaciennes restantes datent pour la plupart des XVe, XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe voir XXe siècles. La maison alsacienne à colombages est construite avec une ossature en bois comblée de torchis ou de briques ou de galets, de pierres... en fonction des matériaux disponible sur place, les toitures sont recouvertes de tuiles et les façades peuvent êtres blanches ou colorées suivant la région.


Photo en gros des fenêtres et colombages sculptés, avec le beau cadran solaire de 1607, sur la maison Renaissance alsacienne du restaurant Büerehiesel tenu par le chef étoilé Éric Westermann, dans le Parc de l'Orangerie à Strasbourg.



Photo de l'oriel d'angle à colombages sculptés de la maison Renaissance alsacienne à pans de bois du XVIIe siècle, au restaurant le Büerehiesel du jeune et talentueux chef étoilé Eric Westermann, dans le Parc de l'Orangerie à Strasbourg.


Fenêtres et colombages sculptés, Géraniums et oriel d'angle de la maison Renaissance alsacienne en pan de bois de 1607 qui accueil le restaurant Bûerehiesel du jeune et talentueux chef étoilé Éric Westermann, fils du triple étoilé Antoine Westermann, au coeur du parc de l'orangerie.


Photo en détail des colombages sculptés de l'ancienne ferme alsacienne à pans de bois du début XVIIe siècle, qui accueil le restaurant Büerehiesel de Éric Westermann, dans le splendide Parc de l'Orangerie à Strasbourg.



© 2010