Photos du village de Guewenheim




Photo au mois de mars de la chapelle Notre-Dame-des-Bouleaux du XIXe siècle, dans la forêt de l'Oberwald, au sud du village Guewenheim. Histoire de Guewenheim, photos du Sundgau, tourisme en Alsace.


Guewenheim est un village du Sundgau qui se situe dans la vallée de Masevaux, au Sud du département du Haut-Rhin en Région Alsace, il fait parti du canton et de l'arrondissement Thann. Les origines du site de Guewenheim remonterait avant le VIIIe siècle puisque qu'un sarcophage à été découvert en 1953 à l'Est de la commune. La première mention écrite du village de Guewenheim daterait de 823 sous le nom de "Göwenheim" dans une charte de l'empereur Louis le Pieux, fils de Charlemagne qui y mentionne des possessions de l'abbaye de Masevaux. Gewenheim intègre le Saint Empire Romain Germanique en 962. Lors des guerres de Cent Ans et contre les Armagnacs le village est gravement endommagé et totalement détruit durant la guerre de Trente Ans. Suite suite aux traités de Westphalie, Gewenheim et intégré au royaume de France. À partir du XIXe siècle le village va connaitre une expansion avec l'arrivé de l'industrie textile et des ateliers artisanaux, la population passe de 632 à 1022 habitants. La guerre de 14-18 apportera également son lots de malheurs, Guewenheim obtiendra la Croix de Guerre en 1922. Durant le conflit mondial 1939-1945, la commune comme toute l'Alsace, paiera un lourd tribut à cette guerre, puisqu'un grand nombre de jeunes sont incorporés de force dans l'armée allemande "les Malgré-nous et Malgré-elles"", le village sera libéré le 29 novembre 1944 par le 5ème Régiment des Tirailleurs Marocains. Aujourd'hui le village rurale de Guewenheim est connu pour la quetsch, mais il regroupe de belles fermes des XVIIIe et XIXe siècles, une cité ouvrière du XIXe siècle et de nombreux calvaires et Croix, un beau lavoir de 1860 en bois borde la rivière de la Doller. L'église Saint-Maurice agrandie au XVIIIe siècle a été reconstruite au XIXe siècle, elle renferme un orgue Stiehr de 1833 et un maître-autel-retable dédié à Saint Maurice du XIXe siècle. Quand au lieu de pèlerinage de la chapelle Notre-Dame-des-Bouleaux, elle date de 1868 et renferme une Vierge à l'Enfant trouvé par un laboureur après la guerre de Trente-Ans.


© 2010