Photos de la Thomise enflée, Thomisus onustus




Photo d'une Thomise enflée ''Thomisus onustus'' postée à l'affût, pattes écartées, sur des fleurs de Vipérine commune ''Echium vulgare'', dans la garrigue, aux Salles-sur-Veron. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo dans la garrigue au mois de juillet, d'une Thomise enflée ''Thomisus onustus'', sur de la Vipérine commune ''Echium vulgare'', dans le Parc naturel régional du Verdon. Description du Parc naturel régional du Verdon.


Créé le 3 mars 1997, le Parc naturel régional du Verdon se situe dans la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence et du Var. D'une surface d'environ 180 000 hectares, le Parc naturel régional du Verdon regroupe des paysages aussi variés que le plateau de Valensole, les Préalpes ou les hautes et basses gorges du Verdon avec le lac de Sainte-Croix et d'Esparron... des paysages de garrigues, de montagnes, de lacs, de champs de lavande et de fenouil où se côtoie les chênes truffiers, les oliveraies parfumés de thym, de romarin et de sarriette. 46 communes sont regroupées au sein du parc pour environ 30 000 habitants, les plus importantes sont Riez, Valensole, Gréoux-les-Bains, Aups et Castellane avec des villages remarquables comme Moustiers-Sainte-Marie ou Bargème classés dans les plus beaux villages de France. Le Parc naturel régional du Verdon offre un terroir particulier d'où résulte des spécialités comme la truffe, l'huile d'olive, le fromage de chèvre ou le miel. La Maison du Parc est située dans le village classé de Moustiers-Sainte-Marie.


Photo dans la garrigue au coeur de l'été, d'une Thomise enflée ''Thomisus onustus'' postée sous les fleurs d'une Vipérine commune ''Echium vulgare'', aux Salles-sur-Verdon. Description de la Thomise enflée.


La Thomise enflée, Thomisus onustus est une araignée crabe de la famille des Thomisidés, Thomisidae. La femelle a des couleurs variable: rouge, orange, rose, jaune ou blanc, elle peux même avoir un mélange de ses teintes en fonction de la plante sur laquelle elle chasse, sont céphalothorax à une bande médiane plus claire. Le mâle est brun avec une bande médiane également plus claire sur le céphalothorax, il a les pattes brunâtre avec les 2 derniers segments noirâtre sur les I et II. L'abdomen triangulaire des 2 est orné de tubercules en pointes sur les coins arrières, leurs yeux latéraux sont portés par des sortes de cornes. Le mâle mesure de 2 à 4 mm et la femelle de 7 à 10 mm. La Thomise enflée se rencontre de mai à aout, dans les zones ensoleillées, sur les fleurs des champs, des prairies, des garrigues ou des jardins. Comme toutes les araignées-crabes, elle chasse à l'affût; redoutable par la variabilité des couleurs de sont corps, elle se confond à la teinte des fleurs sur lesquelles elle est en attente de proies, ce qui lui permet de surprendre les pollinisateurs et la protège des prédateurs.


Photo au printemps, au-dessus d'une Thomise enflée femelle ''Thomisus onustus'', à l'affût sur des fleurs de Sauge des prés ''Salvia pratensis'', sur un plateau de garrigue, dans le Parc naturel régional du Verdon.



Photo au coeur de l'été, dans la garrigue, face à une Thomise enflée femelle ''Thomisus onustus'', pattes écartées, sur des fleurs de Vipérine commune ''Echium vulgare'', aux Salles-sur-Veron. Description de la garrigue.


La garrigue, mot d'origine provençale désignant un terrain pierreux et aride constitué d'une formation végétale basse. Caractéristique des régions méditerranéennes, la garrigue se développe sur un sol calcaire, sec et filtrant, elle se compose essentiellement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, comme les genévriers, le chêne kermès et des ligneux de petite taille comme le ciste, la lavande, le thym, le romarin, la bruyère... La flore diversifiée constitue une des richesses de la garrigue, elle abrite également une grande variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'insectes. La garrigue occupe une surface de 400 000 ha en Provence et Languedoc, elle est la résultante de la dégradation de la forêt méditerranéenne composée à l'origine de chênes verts et de chênes-lièges, cette forêt primaire a été plus ou moins fortement détruite par les défrichements excessifs, les pâturages intensifs ou les incendies successifs.


Photo au mois de mai, d'une Thomise enflée femelle ''Thomisus onustus'', à l'affût sur des fleurs de Sauge des prés ''Salvia pratensis'', dans la garrigue, aux Salles-sur-Verdon. Description des araignées.


Les araignées font partie de la grande famille des arthropodes, comme les insectes, mais elles appartiennent à la classe des Arachnides comme les scorpions, pseudoscorpions, tiques, acariens, Opillons. Les araignées diffèrent des insectes par leurs nombres de pattes 8 au lieu de 6 pour les insectes, et leurs corps comprend 2 parties, la tête et l'abdomen au lieu de 3 pour les insectes. Les araignées n'ont pas d'antennes, elles possèdent un groupe de 6 ou 8 yeux selon les espèces. Elles produisent toutes de la soie, sécrétée par des glandes, la soie permet de produire le fil nécessaire pour tisser leurs toiles, créer des cocons, envelopper les oeufs et les proies, ou pour se déplacer... Qu'elles chassent en tissant une toile ou en affût, elles sont indispensables dans l'équilibre naturel.


Photo d'une Thomise enflée femelle ''Thomisus onustus'', à l'affût, pattes repliées, une fleur de Sauge des prés ''Salvia pratensis'', aux Salles-sur-Verdon. Description de la Sauge des prés.


La Sauge commune ou Sauge des prés "Salvia pratensis" est une plante herbacée vivace de la famille des Labiées, Labiatae ou Labiacées, Labiaceae ou Lamiacées, Lamiaceae. L'inflorescence en couronnes le long de la tige est de couleur bleu à violet, les fleurs sont disposées par 4 à 6 en verticilles. Le calice velu est en forme de tube, la corolle comprend une grande lèvre supérieure en capuchon courbe avec un long style fourchu qui dépasse largement, la lèvre inférieure est trilobée. Les fruits sont constitués de 4 nucules dans le calice. Les feuilles en rosette basale sont pétiolées, ovales et crénelées, celles de la tige sont entières et lancéolées. La tige quadrangulaire est dressée. Sa taille varie de 30 à 60 cm. La Sauge des prés fleurit de mai à aout sur les sols calcaires, dans les clairières, les prairies, les garrigues ou au bord des chemins.


Photo d'une Thomise enflée femelle ''Thomisus onustus'', à l'affût sur une fleur de Vipérine vulgaire ''Echium vulgare'', aux Salles-sur-Verdon. Description de la Vipérine vulgaire.


La Vipérine commune ou Vipérine vulgaire également appelée Herbe aux vipères ou Herbe aux serpents "Echium vulgare", est une plante herbacée bisanuelle toxique de la famille des Boraginacacées, Boraginaceae. Les fleurs en forme d'entonnoir de couleur rougeâtre à bleue, sont disposées en épi le long de la tige. Les longues étamines rouges écarlates et blanchâtres dépassent de la corole, elles font penser à la langue d'un serpent. Les fruits sont des nucules de couleur brune. Les feuilles vertes, sont pétiolées et lancéolées à la base avec une nervure centrale, sessiles et aigües tout au long de la tige. La tige dressée est très poilue. La taille varie de 40 à 110 cm. La Vipérine vulgaire aime les sols légers et caillouteux, elle fleurit de mai à aout, dans les garrigues, les remblais, les friches ou au bord des chemins.


Photo au mois de juin, d'une Thomise enflée ''Thomisus onustus'' capturant une Abeille à miel ''Apis mellifera'' dans la garrigue qui surplombe le lac d'Esparron, à Gréoux-les-Bains. Description de l'Abeille à miel.


L'Abeille européenne ou Abeille à miel "Apis mellifera" est un hyménoptère de la famille des apidés, Apidae. Sa couleur de base est brune, le thorax est recouvert de poiles jaunâtres qui apparaissent également sur les anneaux de l'abdomen. Les antennes sont 2 fois plus longues que les yeux. L'espèce comporte 3 castes: la reine, les faux-bourdons et les ouvrières. Les ouvrières ont une grande langue servant à récolter le nectar et leurs pattes postérieures à recueillir le pollen. La reine mesure de 15 à 20 mm de long et les ouvrières de 11 à 13 mm. Présente dans toute l'Europe, l'Abeille européenne se rencontre en colonie denses dans tous les endroits fleuris.


Photo au mois de mai, d'une Thomise enflée ''Thomisus onustus'' capturant un Silène ''Brintesia circe'' dans la garrigue, au pied des calanques de Marseille. Description du Silène.


Le Silène "Brintesia circe" est un papillon diurne de la famille des Nymphalidés, Nymphalidae. Le dessus des ailes est brun foncé ou noir, avec de part et d'autre, une large bande traversante blanc. Le dessous des ailes antérieures et brun avec une bande blanc et un ocelle noir orné d'un petit point blanc au centre, le revers des postérieures est marbré de gris-brun avec une large bande blanc. Son envergure et de 60 à 70 mm. La chenille mesure environ 40 mm, elle est de couleur brunâtre avec de longues bandes beige claire. Le Silène se rencontre de la fin du mois de mai à septembre, dans les sous-bois, les garrigues, les friches, les lisières de forêts ou les clairières.


Photo au printemps, dans la garrigue, d'une Thomise enflée ''Thomisus onustus'' capturant un Silène ''Brintesia circe'', à l'entrée du massif des calanques, à Marseille. Description du massif des calanques.


Le massif des Calanques s'étend sur plus de 20 km de long et sur 4 km de large entre Marseille et Cassis dans le département des Bouches-du-Rhône (13) en Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, PACA. Les Calanques sont constituées de roches calcaires blanches, accumulées au fond de la mer Méditerranée il y a plus de deux cent millions d'années, puis formées par un soulèvement à l'ère tertiaire et l'abaissement du niveau de la mer de plus de 120 mètres. Les Calanques de Marseille sont au nombre de 13: la Calanque de Callelongue, de la Mounine, de Marseilleveyre, de Podestat, de l'Escu, de Sormiou, de la Triperie, de Morgiou, de Sugiton, du Devenson, de l'Oule, d'En-Vau et de Port-Pin. Quand à la calanque de Port-Miou elle se situe sur la commune de Cassis. Le massif des Calanques regroupe 3 milieux naturels bien spécifiques: le milieu marin qui offre une grande richesse faunistique et floristique , le milieu des îles qui comprend près de 400 espèces végétales et le milieu terrestre constitué de forêts de pins, de garrigues, de landes, de pelouses et de falaises. Des milieux qui comportent une mosaïque de paysages remarquables abritant des espèces adaptées au climat sec et aride soumis aux vents et aux embruns. Le Parc National des Calanques a été créé le 18 avril 2012, il s'étend de Marseille, Cassis à La Ciotat et comprend le massif des Calanques, les îles de l'archipel du Riou, le massif de Saint-Cyr, une partie du Cap Canaille, les falaises Soubeyranes jusqu'au Cap de l'Aigle et à l'Île Verte. La surface du coeur terrestre du Parc National des Calanques couvre 8 500 hectares, le coeur marin 43 500 hectares, à cela se rajoute l'aire d'adhésion de 2 630 hectares et l'aire maritime adjacente 97 800 hectares. Les principales activités autorisées sont: la randonnée et le VTT sur les sentiers balisés, l'escalade, la chasse, la cueillette, la pêche professionnelle et de loisir, la plaisance, le kayak de mer, la plongée sous-marine, la baignade et le transport de passagers pour la visite des calanques et de la desserte des îles.


© 2010