Pouponnière et toile d'araignée




Photo panoramique verticale, à contre-jour, d'un mâle d'Épeire des roseaux ''Larinioides cornutus'', sous sa loge tissée sur des tiges de carex, au bord d'une ancienne gravière, à la Robertsau. Description de l'Épeire des roseaux.


L'Épeire des roseaux "Larinioides cornutus" est une araignée de la famille des Aranéidés, Araneidae. L'abdomen beige, orangé ou brun à brun-rouge est orné d'une large tache pyramidale brune entrecoupée de bandes claires, et d'un petit triangle brun pointée sur la base du céphalothorax; le dessous noirâtre comprend 2 bandes jaunes en forme de croissant qui se font face. Le céphalothorax beige à brun claire ou rougeâtre est couvert de poils blanc. Les pattes de couleur beige à brun rougeâtre, sont ornées d'anneaux brun et de petites épines. Le mâle, plus contrasté, à les mêmes caractéristiques excepté la taille, il mesure de 5 à 8 mm et la femelle de 9 à 14 mm. L'Épeire des roseaux se rencontre de l'été jusqu'à l'automne dans les milieux humides, au bord des cours d'eau, des mares, des étangs et des rivières.


Photo panoramique verticale, au lever du jour, de la rosée qui recouvre les toiles d'araignées, dans le Ried blond, à la Wantzenau. Description du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo au mois de juillet, du soleil qui se lève, sur les toiles d'araignées couvertes de rosée, dans une prairie ello-rhénan, à la Wantzenau. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est traversée en son centre par l'Ill et ses bras comme le "Steingiessen" et le "Waldrhein", ce qui en fait une forêt ello-rhénane. La forêt ello-rhénane de la Wantzenau a la particularité de posséder une végétation façonnée par le Rhin et ses alluvions donnant un sol à substrat grossier et calcaire ainsi que par la rivière de l'Ill, issus des montagnes du Juras alsacien qui donne un sol à substrat fin et non calcaire. Cette mixité permet à une végétation très riche et diversifiée de s'y développer. La forêt de la Wantzenau comprend au Sud de très belles prairies du Ried blond délimitées par le "Steingiessen", elles accueillent une flore et une faune remarquables. À partir du lieux-dit "Siefferts Koepfel" et jusqu'au "Kaelberkopf" et à la forêt domaniale de Honau, s'étend une forêt dense, entrecoupée de méandres, une jungle rhénane des plus remarquables. Tout ce versant droit de l'Ill comprend des forêts alluviales qui se sont développées sur des levées "Köpfe" ainsi que dans les parties basses "Gründe" le long des méandres du Rhin et de l'Ill. La rive gauche de l'Ill est occupée par une végétation plus ou moins rapportée aux lieux-dits "Kaelberkopf" et "Waldkoepfel", le point le plus remarquable en est son méandre, le Waldrhein qui ceinture avec l'Ill l'ensemble du massif. Le long de ce bras de l'Ill s'est formée une magnifique roselière bordée de très beaux Saules têtard.


Photo d'une Épeire marbrée var. pyramidale ''Araneus marmoreus var. pyramidatus'', à l'intérieur de son abri situé sous les feuilles d'un Cornouiller sanguin ''Cornus sanguinea''. Description de l'Épeire marbrée.


L'Épeire marbrée var. pyramidale "Araneus marmoreus var. pyramidatus" est une espèce d'araignée de la famille des Araneidae. Le gros abdomen de la femelle est de couleur jaune ou blanchâtre, avec une large bande dentée brune de chaque côté, une grosse tache en forme de pyramide sur l'arrière du dessus et 2 points noir à l'avant. Le céphalothorax couvert de poils et gris avec une fine bande médiane brune. Le mâte comprend les mêmes caractéristiques mais il est plus effilé. Les pattes des 2 sexes, d'aspect translucide, sont de couleur brun annelées de blanc. Le mâle mesure de 5 à 9 mm et a femelle de 9 à 15 mm. L'Épeire marbrée var. pyramidale fait sa toile à environs un mètre du sol, elle se rencontre de août à octobre, dans les sous-bois, les haies, le long des cours d'eau ou au bord des prairies humides.


Photo d'une Pisaure admirable ''Pisaura mirabilis'' postée sur sa pouponnière, avec ses petits réunis en un essaim compact. Description de la Pisaure admirable.


La Pisaure admirable "Dolomedes fimbriatus" est une espèce d'araignée de la famille des Pisauridés, Pisauridae. Cette araignée a l'abdomen allongé gris claire, beige ou brun, est orné de chevrons qui rétrécisses à l'arrière, avec une ligne sinueuse de part et d'autre. Le céphalothorax est barré d'une large bande longitudinale brune, avec au centre, une fine ligne blanche dépassant à l'avant, autre caractéristique, les joues, elles sont tombantes. Les longues pattes sont brunâtres. Le mâle est plus sombre et plus contrasté. La femelle mesure de 10 à 15 mm et le mâle de 10 à 12 mm. La soie lui sert à fabriquer dans les hautes herbes, la loge et la pouponnière en forme de dôme ou elle y dépose son cocon qu'elle a préalablement portée. La Pisaure admirable se rencontre au printemps ou au début de l'été, dans les roselières, aux bords des étangs et des marécages ou dans les prairies, les garrigues et au bord des chemins.


Photo au printemps des centaines de petites Épeires diadèmes ''Araneus diadematus'', dans le cocon protecteur tissé dans les hautes herbes du Ried blond, à la Wantzenau. Description de l'Épeire diadème.


L'Épeire diadème ou Araignée porte-croix "Araneus diadematus" également appelée Araignée des jardins ou Araignée porte-croix, est une araignée de la famille des Aranéidés, Araneidae. L'abdomen beige, brun à brun-roux de la femelle est ovale, il est orné de taches blanches comme la croix qui est caractéristique de l'espèce. Le céphalothorax beige, brun à brun-roux est couvert de poils. Les pattes de la femelle sont annelées de brun-noir, brun-roux et de blanc. Le mâle à les mêmes caractéristiques excepté la taille. Le mâle mesure de 5 à 10 mm et la femelle de 12 à 17 mm. L'Épeire diadème se rencontre de l'été jusqu'au début de l'automne dans les milieux ouverts, en lisière de forêts, de prairies ou au bord des cours d'eau, dans les jardins, les garrigues, les haies ou les fleurs et arbustes où elle tisse sa grande toile.


Photo d'une Tétragnathe étirée ''Tetragnatha extensa'', sur sa toile caractéristique qui est trouée au centre, dans une prairie du Ried blond, à la Wantzenau. Description de la Tétragnathe étirée.


La Tétragnathe étirée "Tetragnatha extensa" est une espèce d'araignée de la famille des Tétragnathidés, Tetragnathidae. Cette araignée assez spectaculaire a l'abdomen fin et allongé; de couleur brunâtre à verdâtre, il peut être orné de bandes ondulantes de part et d'autre, ou d'une fine ligne sombre sinué sur le dessus. Le céphalothorax est brun jaunâtre à brun-roux. Les paires de pattes sont beige à brunâtres roux, les I, II et IV très longues, la paire III est courte. À part la taille, le mâle a les mêmes caractéristiques que la femelle qui mesure de 10 à 12 mm et le mâle de 7 à 9 mm. La toile, plus ou moins inclinée, est tissée au bord des cours d'eau, elle comprend moins de 20 rayons avec un centre arrondi dénué de spire. La Tétragnathe étirée se rencontre au printemps et en été, dans les roselières, aux bords des étangs et des marécages ou dans les prairies humides.


Photo au soleil couchant, d'une Épeire fougère ''Neoscona adianta'', sur sa toile, dans la garrigue, aux Salles-sur-Verdon. Description de l'Épeire fougère.


L'Épeire fougère ou Adiante fougère "Neoscona adianta" ou "Neoscona adiantum" également appelée Épeire adiante, est une espèce d'araignée de la famille des Araneidae. L'abdomen beige ou brun à rougeâtre et orné d'un dessin blanc rappelant la forme d'une feuille de chêne, les contours sont marqués d'une bande noir puis blanche. Le céphalothorax beige est marqué par 3 bandes longitudinales foncés. La face ventrale de l'abdomen est noir avec 2 bandes jaunâtres se faisant face. Les pattes couvertes d'épines sont de couleur beige à grisâtre avec des anneaux bruns. Le mâle est plus petit que la femelle, il atteint 4 à 5 mm de longueur pour 5 à 7 mm la femelle. Sa toile géométrique est tissée dans les plantes basses ou les buissons. L'Épeire fougère se rencontre de l'été à l'automne, dans les garrigues, les prairies, les friches ou dans les endroits claire aux bords des chemins.


Photo à contre-jour au lever du soleil, d'une toile de Mangore petite-bouteille ''Mangora acalypha'', tissée entre les ombellifères, dans la garrigue, au-dessus du lac d'Esparron, à Esparron-de-Verdon. Description de la Mangore petite-bouteille.


La Mangore petite-bouteille "Mangora acalypha", est une espèce d'araignée de la famille des Aranéidés, Araneidae. L'abdomen blanc à jaunâtre comprend un dessin brun rappelant la forme d'une bouteille avec un long goulot. Le céphalothorax beige claire à jaune-vert est orné de fines lignes noires. La face ventrale de l'abdomen est noir avec des taches claires. Les pattes beiges sont annelées et munies d'épines noires. Le mâle est plus petit que la femelle, il atteint 3 à 4 mm de longueur pour 5 à 6 mm la femelle. La grande toile très inclinée se situe proche du sol, dans les hautes herbes ou entre les fleurs, elle comprend une soixantaine de rayons. La Mangore petite-bouteille se rencontre au printemps et en été, dans les garrigues, les prairies, les friches ou dans les endroits claire aux bords des chemins.


Photo de la toile en forme d'entonnoir d'une Agélène à labyrinthe, Agelena labyrinthica; avec la femelle postée à à l'entrée de son tunnel de retraite, dans la garrigue, aux Salles sur Verdon. Description de l'Agélène à labyrinthe.


L'Agélène à labyrinthe "Agelena labyrinthica" est une espèce d'araignée de la famille des Agelenidae. Elle est de couleur gris ou brun-claire et possède 2 bandes brun sombre parallèles sur le céphalothorax; l'abdomen comprend également 2 bandes sombres sur les côtés et 1 bande centrale claire rejointe par de fins traits blancs obliques, l'ensemble ressemble à une arête de poisson, l'extrémité inférieure possède de grandes filières. La femelle mesure de 10 à 14 mm et le mâle de 8 à 12 mm. L'Agélène à labyrinthe se rencontre en juillet-aout, dans les milieux ensoleillé des garrigues, des prairies ou au bord des chemins. Sa toile et faite d'une plateforme munie d'une retraite de forme tubulaire, une sorte d'entonnoir lui servant d'abri; elle est la plupart du temps au sol, ou dans un buisson proche du sol.


Photo au mois de septembre, d'une Épeire réticulée ''Meta segmentata'', à l'affût sous sa toile horizontale à centre ouvert, dans une prairie ello-rhénane, à la Wantzenau. Description de l'Épeire réticulée.


L'Épeire réticulée ou Méta d'automne "Meta segmentata" ou "Metellina segmentata" est une espèce d'araignée aranéomorphe de la famille des Tétragnathidés, Tetragnathidae. L'abdomen est blanchâtre, jaunâtre ou roussâtre, avec un dessin rappelant la forme d'une feuille de chêne. Le céphalothorax brun claire est orné d'un dessin noi