Photos du château de Haut-Ribeaupierre




Photo aérienne au-dessus du château de Haut-Ribeaupierre à Ribeauvillé, avec sa courtine couronnée de merlons, à côté du donjon rond, et en fond, la cité médiévale de Bergheim. Histoire du château de Haut-Ribeaupierre à Ribeauvillé.


Le château de Haut-Ribeaupierre "l'Altenkastel" soit "château du haut", fait partie des trois châteaux avec le Saint-Ulrich et le Girsberg, construits pas les puissants seigneurs de Ribeaupierre, au-dessus de la ville de Ribeauvillé. Le château de Haut-Ribeaupierre à été élevé au XIIIe siècle pendant l'Interrègne, période de passage entre le règne des Hohenstaufen qui s'achève en 1250 avec la mort de l'empereur Frédéric II et l'arrivée de Rodolphe de Habsbourg en 1273. Vers 1262 le château de Haut-Ribeaupierre est confié aux ministériels qui sont sous le nom d'Altenkastel, en 1268, il est reconnu comme le fief épiscopal de Bâle à Anselme II de Ribeaupierre. En 1379 Brunon de Ribeaupierre reçoit l'investiture du château et de 1384 à 1387 il y maintiendra captif "l'écuyer rouge" le cruel chevalier anglais John Harleston ce qui va lui causer de nombreux problèmes. À la mort de Brunon c'est Ulrich VIII de Ribeaupierre qui hérite du château, il le cède en 1428 au duc Charles de Lorraine qui va faire renforcer les fortifications. En 1431 c'est Maximin de Ribeaupierre (Schassmann Ier) qui hérite du château et de toutes les possessions familiales, puis Gaspard de Ribeaupierre, en 1467 le Haut-Ribeaupirre devient la résidence de Guillaume Ier dit le Grand qui va adapter le château aux armes à feu. Au XVIe siècle, "l'Altenkastel" passe aux mains de plusieurs baillis qui reçoivent comme consignes de tirer 2 coups de canons lors d'un incendie de forêt et 3 coup de canons en cas d'invasion de troupe ennemie. Le château de Haut-Ribeaupierre fut démantelé durant la Guerre de Trente Ans et comme ses deux voisins, il est classé aux Monuments Historiques depuis octobre 1841.


Photo au lever du jour du château de Haut-Ribeaupierre, au sommet qui domine les deux autres châteaux des Ribeaupière: le Saint-Ulrich et le Girsberg à Ribeauvillé. Photos du château de Girsberg à Ribeauvillé, Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo des ruines du bastion érigé au XVIe siècle, face aux portes d'entrée du château de Haut-Ribeaupierre à Ribeauvillé, surmontées du logis et du donjon rond en fond. Photos du château de Haut-Ribeaupierre à Ribeauvillé, histoire de Ribeauvillé.


Occupé dès le néolithique, la première mention de Ribeauvillé date de 759 sous le nom de "Ratbaldovilare" (ferme de Ratbald), la contrée fait alors partie du duché d'Alsace et des comtes d'Eguisheim. En 1161 Frédéric Ier de Hohenstaufen, dit Frédéric Barberousse cède la moitié de la région de Ribeauvillé à l'évêque de Bâle et c'est les puissants seigneurs de Ribeaupierre (Rappoltstein) qui reçoivent l'ensemble en fief, ils vont le garder jusqu'en 1673 ou la lignée s'éteint relayée par la famille de Birkenfeld qui conserveront le fief jusqu'à la Révolution Française. Les seigneurs de Ribeaupierre font construire le château de "Rappoltstein" aujourd'hui Saint-Ulrich au XIe siècle, puis au XIIIe siècle les châteaux du Girsberg et de "Hohrappoltstein" devenu Haut-Ribeaupierre. Le village de Ribeauvillé est proclamé ville en 1290 et s'entoure de fortifications ceinturées de fossés en eaux, l'intérieur est formé de quatre faubourgs indépendants: la ville basse "Unterstadt", la vieille ville "Altstadt", la ville moyenne "Mittelstatd" et la ville haute "Oberstadt" qui sont chacune munis d'enceintes, de portes et de tours qui seront achevées au XIVe siècle. L'histoire de Ribeauvillé passe également par les ménétriers (musiciens ambulants), ils étaient protégés par les seigneurs de Ribeaupierre, chaque année la corporation des ménétriers se réunissait dans la cité et les Ribeaupierre jugeaient les conflits entre musiciens "le Pfifferdaj" "le jour des ménétriers" encore aujourd'hui la corporation s'y retrouve et célèbre ses festivitées. La Guerre des Rustauds aussi appelée Guerre des Paysans commencée en 1525 en Alsace, fut une période noir à Ribeauvillé, elle fit de nombreuses victimes. En revanche la cité des ménétriers passa les deux conflits de 14-18 et 39-45 sans trop de dégâts. La grande partie des fortifications de la cité ont été démantelés après la Révolution et la ville s'est tournée vers l'industrie du textile. Aujourd'hui la cité médiévale de Ribeauvillé vie essentiellement du tourisme, de la vigne et de la vente de son excellente eau sous le nom de Carola, cette charmante ville bénéficie des Labels "Station Verte de Vacances" et Station Climatique".


Photo des portes d'entrée en arc surbaissé, de l'ouvrage qui comprenait deux ponts-levis, au château de Haut-Ribeaupierre à Ribeauvillé, surmontée des ruines du logis et du donjon rond en fond. Visite du château de Haut-Ribeaupierre à Ribeauvillé.


Au-dessus des châteaux de Girsberg et Saint-Ulrich se trouve le château de Haut-Ribeaupierre, à Ribeauvillé, il a été construit au XIIIe siècle, sur un plateau, à 645 mètres d'altitude. L'accès au château de Haut-Ribeaupierre se fait par un ancien fossé qui mène face à un bastion élevé au XVe siècle. L'entrée dans le castel passe par un ouvrage à deux portes et pont-levis qui comprend une barbacane munie d'une canonnière. Une fois les portes franchies, on arrive dans la cour, à droite se trouve les vestiges d'un escalier à vis et au Sud-Est une magnifique citerne voûtée. Au Nord se trouve l'ancien logis lequel était accolé au donjon circulaire, l'ensemble formaient la partie primitive du château de Haut-Ribeaupierre. Le donjon d'une hauteur de 11 mètres a été construit en pierres à bossages de grès des Vosges, il repose au Nord-Est sur un magnifique arc de décharge. la porte d'accès au donjon est située côté Sud, au sommet les merlons et créneaux du parapet en briques ont été rajoutés lors des travaux de restaurations à la fin du XIXe siècle. A l'Ouest une vaste courtine couronnée également d'un parapet à merlons et créneaux, rejoint la poterne en arc brisé au pied du donjon. Plusieurs bâtiments ont étaient bâtit à l'angle Sud-Ouest du mur-bouclier, dont il reste encore aujourd'hui un vaste pignon.


Photo à l'intérieur de l'ouvrage des 2 portes d'entrée, face à la barbacane du château de Haut-Ribeaupierre à Ribeauvillé. Photos du château de Haut-Ribeaupierre à Ribeauvillé, histoire des châteaux et forteresses d'Alsace.