Colchique d'automne, Colchicum autumnale




Photo à la fin de l'été d'un tapis de Colchiques d'automne ''Colchicum autumnale'' et de Coulemelles ou Lépiote élevée ''Macrolepiota procera'' dans une prairie des Vosges du Nord. Description du Parc naturel et régional des Vosges du Nord.


Le Parc naturel et régional des Vosges du Nord se situe dans les départements du Bas-Rhin et de la Moselle, créé le 30 décembre 1975, il regroupe 113 communes sur une surface de 130.500 hectares dont 83 000 hectares de milieux naturel: étangs, tourbières, vergers, rochers, forêts de résineux, de feuillus ou mixte, sont point culminant et de 581 mètres au Grand Wintersberg à Niederbronn-les-Bains. Le Parc naturel et régional des Vosges du Nord comprend également 2 600 km de sentiers balisés pour les balades en VTT ou les randonnées pédestres, ils sont entretenus en grande partie par le Club Vosgiens. Ce magnifique parc accueil plus d'une trentaine de châteaux forts médiévaux dominants les pitons et rochers escarpés des Vosges du Nord, mais également 22 musées, 113 monuments historiques, 4 grands ouvrages de la Ligne Maginot et de nombreux sites archéologiques. Le Parc naturel et régional des Vosges du Nord est classé par l'UNESCO "Réserve Mondiale de la Biosphère" et a obtenu le prix Eden "Destination touristique européenne d'excellence".


Photo au mois de septembre d'une Colchique d'automne ''Colchicum autumnale'', dans une prairie du Ried blond, à la Wantzenau. Description de la Colchique d'automne.


La Colchique d'automne ou Safran des prés, Safran bâtard, également appelée Tue-chien ou Veilleuse ""Colchicum autumnale"" est une plante médicinale toxique vivace à bulbe de la famille des Liliacées, Liliacea. La fleur isolée, sur pédoncule blanc sans feuilles comprend 6 pétales de couleur rose liliacé et 6 étamines. Sa taille varie de 5 à 20 cm. Les feuilles apparaissent au printemps suivant, elles sont vertes, lancéolées et épaisses, elles engainent le fruit, une grosse capsule ovoïde. Très commune, la Colchique d'automne fleurit de la fin du mois d'aout au mois d'octobre, dans les prairies humides.


Photo au lever du jour de 3 Colchiques d'automne ''Colchicum autumnale'' et d'une Coulemelles ou Lépiote élevée ''Macrolepiota procera'' dans une prairie des Vosges du Nord. Description de la Coulemelles.


La Coulemelle ou Lépiote élevée "Macrolepiota procera", est un très bon champignon comestible de la famille des Lépiotacées. Le chapeau sphérique à ovoïde puis convexe devient étalé, avec un mamelon brun, il mesure de 10 à 25 cm de diamètre, sa couleur va du beige claire au beige ochracé, il est couvert de petites plaques écailleuses brunâtre. Les lames serrées sont de couleur blanc crème brunissantes avec l'âge. Le pied légèrement bulbeux à la base est de couleur blanc crème, tigré de brun, il mesure de 20 à 35 cm, et porte un épais anneau laineux et coulissant. La chair est blanche mais devient légèrement rosé avec l'âge. Très commune, Lépiote élevée se rencontre de l'été à l'automne dans les prairies, les clairières ou dans les haies.


Photo à la fin de l'été des Colchiques d'automne ''Colchicum autumnale'', dans une prairie du Ried blond, dans la forêt rhénane de la Wantzenau. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est traversée en son centre par l'Ill et ses bras comme le "Steingiessen" et le "Waldrhein", ce qui en fait une forêt ello-rhénane. La forêt ello-rhénane de la Wantzenau a la particularité de posséder une végétation façonnée par le Rhin et ses alluvions donnant un sol à substrat grossier et calcaire ainsi que par la rivière de l'Ill, issus des montagnes du Juras alsacien qui donne un sol à substrat fin et non calcaire. Cette mixité permet à une végétation très riche et diversifiée de s'y développer. La forêt de la Wantzenau comprend au Sud de très belles prairies du Ried blond délimitées par le "Steingiessen", elles accueillent une flore et une faune remarquables. À partir du lieux-dit "Siefferts Koepfel" et jusqu'au "Kaelberkopf" et à la forêt domaniale de Honau, s'étend une forêt dense, entrecoupée de méandres, une jungle rhénane des plus remarquables. Tout ce versant droit de l'Ill comprend des forêts alluviales qui se sont développées sur des levées "Köpfe" ainsi que dans les parties basses "Gründe" le long des méandres du Rhin et de l'Ill. La rive gauche de l'Ill est occupée par une végétation plus ou moins rapportée aux lieux-dits "Kaelberkopf" et "Waldkoepfel", le point le plus remarquable en est son méandre, le Waldrhein qui ceinture avec l'Ill l'ensemble du massif. Le long de ce bras de l'Ill s'est formée une magnifique roselière bordée de très beaux Saules têtard.


Photo au-dessus d'une Colchique d'automne ''Colchicum autumnale'', avec ses belles pétales de couleur liliacé et ses étamines orangées qui ceinturent les pistiles blanches à anthères jaunes.



Photo en gros plan des étamines orangées, aux coeur d'une Colchique d'automne ''Colchicum autumnale'', avec ses étamines orangées, ses pistiles liliacées à anthères jaunes et ses pétales de couleur mauve-liliacé.



Photo au début de l'automne de 2 Colchiques ''Colchicum autumnale'', dans une prairie qui borde le Rhin, à la Robertsau, au Nord-Est de Strasbourg. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo d'une Galéruque de la tanaisie ''Galeruca tanaceti'' sur une feuille de Colchique d'automne ''Colchicum autumnale'', dans une prairie du Ried blond, à la Wantzenau. Description de la Galéruque de la tanaisie.


La Galéruque de la tanaisie "Galeruca tanaceti" est un coléoptère de la famille des Chrysomélidés, Chrysomelidae. Cette grande chrysomèle est de couleur noir, les élytres sont striés longitudinalement et recouverts de petites granules comme sur le pronotum et la tête. Les pattes et les antennes sont également noirs. elle mesure jusqu'à 10 à 12 mm de longueur. La Galéruque de la tanaisie se rencontre du printemps à l'été, dans les jardins, les prairies, ou au bord des chemins. La femelle pond ses oeufs sur les fleurs en automne; les larves qui éclosent au printemps, se nourrissent de plantes.


Photo à la fin du mois de septembre, d'une Colchique d'automne ''Colchicum autumnale'' visitée par une Punaise à damier ''Spilostethus saxatilis'' dans une prairie qui borde le Rhin, à la Wantzenau. Description de la Punaise à damier.


La Punaise à damier ou Lygée des pierres "Lygaeus saxatilis" ou "Spilostethus saxatilis" soit Spilostethus des pierres, est un insecte hémiptère de la famille des Pentatomidés, Pentatomidae. Cette belle punaise rouge, au corps allongé, ovale et aplatie, à les élytres et le pronotum ornés de taches et ronds noir, la partie des ailes postérieures est brunâtre sombre. Le scutelum triangulaire est noir avec une petite bande rouge au centre. La tête est également rouge. Les yeux sont noirs comme les pattes et les antennes à 4 articles. Sa taille varie de 8 à 11 mm. La Punaise à damier se rencontre au printemps et en été, dans les prairies, les clairières, les jardins, aux bords des chemins ou en lisières de forêts. Elle se nourrit principalement du suc des plantes qu'elle puise avec son rostre.


© 2010