Erable sycomore, Acer pseudoplatanus




Photo au mois de septembre d'un jeune Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.'', le long du Rhin, dans la forêt rhénane de la Robertsau à Strasbourg. Photos de l'Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.''.



Photo à contre-jour au mois de juillet des feuilles d'un Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.'', dans la forêt du Rhin de la Robertsau, à Strasbourg. Description de l'Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.'', photos des arbres de France.


L'Érable sycomore "Acer pseudoplatanus L." est un arbre à bois dur de la famille des Acéracées "Acéraceae", il peut mesurer jusqu'à 30 mètres de hauteur. L'écorce lisse se forme d'écaille avec le temps, elle est de couleur gris clair. Les écailles du gros bourgeon sont de couleurs vert-jaune bordé de brun. La feuille palmée de l'Érable sycomore est caduque, de couleur vert, elle possède 5 lobes dentées et mesure de 10 à 15 cm de long, le limbe est relié à la tige par un long pétiole rougeâtre. La floraison a lieu au printemps, les fleurs vert-jaunâtre d'une dizaine de centimètre poussent en grappes pendantes. Les fruits ont une forme d'aile plate, un ensemble de deux akènes jumeaux de 5 à 10 cm. L'Érable sycomore est un grand arbre qui se rencontre dans toute l'Europe du Nord, il peut se trouver jusqu'à 2 000 mètres d'altitude et peut vivre jusqu'à 200 ans.


Photo au-dessus d'un jeune Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.'', avec ses feuilles palmées à 5 lobes dentées. Photo de l'Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.''.



Photo en gros plan de l'écorce gris en écaille d'un Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.'', dans la forêt du Rhin de la Robertsau, à Strasbourg. Photos de l'Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.''.



Photo en gros plan au soleil couchant de l'écorce en écaille d'un vieux Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.'', dans la forêt du Rhin de la Wantzenau. Photos de l'Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.''.



Photo à contre-jour et contre-plongée au mois d'août des feuilles palmées et dentée d'un Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.'', dans la forêt du Rhin de la Robertsau. Photos de l'Érable sycomore, histoire de la forêt de Strasbourg.


La forêt de la Robertsau est une forêt périurbaine située au Nord-Est de Strasbourg, elle est une des trois forêts rhénanes entourant la ville. D'une surface de 493 hectares, elle se compose de tous les éléments qui caractérisent les forêts du Rhin. Longtemps surexploitée et défigurée, elle bénéficie aujourd'hui d'une protection lui permettant de retrouver ses caractères rhénan. La forêt de la Robertsau est une mosaïque de forêts alluviales rhénanes, avec dans les parties basses "Gründe" des méandres "Giessen" qui serpentent entre les îles du "Blaueslandkoepfel" ou des bras morts du Rhin alimentés par la nappe phréatique "Brunnenwasser". Plus haut, une jungle épaisse s'est développée sur les levées "Köpfe", elle accueille son cortège de lianes arborescentes qui grimpent à la cime des plus grand Chênes, Frênes et autres Érables. Autre milieu présent au bord du Rhin ou au "Beilengrund", le "Ried Blond", de belles prairies alluviales qui se composent d'une flore et d'une faune exceptionnelles.


Photo en gros plan au mois de juin des feuilles et de la fleur d'un Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.'', sur une levée ''Köpfe'' de la forêt du Rhin. Photos de l'Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.'', histoire de la forêt du Rhin.


Les parties hautes des forêts du Rhin "Köpfe" comptent au moins 8 étages de végétations. 5 étages de végétations ligneuses: la strate arborescente supérieure où les arbres atteignent 20 à 30 mètres de hauteur comme le Frêne et le Chêne, la strate arborescente inférieure atteignant 10 à 20 mètres de haut comme les Ormes et les Érables, la strate arbustive supérieure de 2 à 10 mètres de haut qui comprend notamment l'Aubépine, le Noisetier ou les Cornouillers, la strate arbustive inférieure de 1 à 3 mètres comme le Troène et les Viornes et la strate de lianes ligneuses comprenant notamment le Lierre, la Clématite, le Houblon et la Vigne sauvage. À cela s'ajoute au moins 2 strates de végétations herbacés: la strate herbacée avec son lot de fleurs comme l'Anémone Sylvie, le Muguet, la Violette des bois, l'Arum tacheté, l'Orchis pourpre ou l'Orchis à deux feuilles... et enfin la strate muscinale qui est celle des mousses. Cette végétation luxuriante s'imbrique harmonieusement sur les levées ou les inondations sont quasiment absente mais offrent un taux d'humidité suffisamment élevée pour leurs développement.


Photo en gros plan d'une feuille palmée et d'une fleur jaune-vert d'un Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.''. Photos de l'Érable sycomore ''Acer pseudoplatanus L.'', Yves Noto Campanella photographe.