Place du Marché-aux-Cochons-de-Lait




Photo de la place du Marché-aux-Cochons-de-Lait en été, avec au n°1, la maison à galeries de 1477-1612 et la maison bourgeoise à colombages au n°3 dominé par la Cathédrale de Strasbourg. Photo de la lace du Marché-aux-Cochons-de-Lait à Strasbourg.


A partir de la ville romaine d'Argentoratum vont se succéder 6 extensions de la ville, la première en 720 elle couvre la moitié Est de l'île et englobe le castrum romain, la seconde de 1202 à 1220 à l'Ouest de l'île elle clos le centre de la ville. Vient ensuite les agrandissement à l'extérieure de l'ILL d'abord à l'Est, avec la 3è extension de 1228 à 1344, d'où les fortifications partent des Ponts-Couverts à l'Hôpital jusqu'à la Krutenau, puis de 1374 à 1390 la 4è à l'Ouest, des Portes de Schirmeck, de Cronenbourg et de Pierre pour aboutir à l'Ill, le 5è de 1387 à 1441 comprend la petite partie Est de l'Ill à la Citadelle Vauban qui sera construite de 1682-1684. Pour finir, une 6e extension fortifié va voir le jour sous l'occupation allemande de 1880 à 1904, elle va s'étendre sur toute la partie Ouest de Strasbourg incluant la Gare (vestige toujours visible), la Porte de Shiltigheim jusqu'à la porte de la Robertsau au Nord et va rejoindre la Porte de Kehl jusqu'aux fortifications Vauban. Capitale de l'Europe et de l'Alsace, Strasbourg et ses 2000 ans d'histoire possède un centre ville historique unique et exceptionnel, formant un ensemble architectural des plus diversifiés d'Europe, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Strasbourg est une ville accueillante et chaleureuse à découvrir, avec son histoire, son art de vivre et sa gastronomie. La Cathédrale gothique au choeur roman, chef-d'oeuvre de l'architecture médiévale côtoie de son ombre des demeures remarquables de la Renaissance. Les églises romanes et gothiques témoignent d'un passé historique d'une grande richesse, conforté par son quartier romantique de la Petite France sur les bords de l'Ill avec ses maisons à colombages et ses Ponts Couverts, vestiges des fortifications de la ville, renforcé par Vauban avec son barrage devenu une terrasse panoramique. La citée européenne possède également des magnifiques places au nom illustres et évocateurs tels Kléber, Gutenberg, Austerlitz, Broglie... Sans oublier le quartier allemand et son architecture grandiose aux somptueux palais, et ses maisons art-nouveaux qui s'étendent jusqu'aux portes des instances européennes. Strasbourg à vue naître l'Europe et à su développer les bâtiments de ces institutions, tous plus remarquables les uns que les autres. Du Palais de l'Europe et du Conseil de l'Europe au Parlement Européen ainsi que les Droits de l'Homme ou la Pharmacopée ce quartier s'est développé face au somptueux parc de l'Orangerie.


Photo à la tombée de la nuit de la place du Marché-aux-Cochons-de-Lait, dominée par la Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, dans le centre historique de la ville. Histoire de la lace du Marché-aux-Cochons-de-Lait à Strasbourg, photos de Strasbourg.


La place du Marché-aux-Cochons-de-Lait "Ferikelmärik", ancienne place de marché, fut créée au XIIIe siècle sous le nom de place du Marché aux Bois "Holzmerket". Après de nombreux changement de nom, elle sera définitivement rebaptisée en 1945 place du Marché-aux-Cochons-de-Lait. Elle comprend de magnifiques maisons alsaciennes à colombages des XVe, XVIe et XVIIe siècles, un vieux puits circulaire en grès des Vosges et en fer forgé, de plus, cette belle place à côté de la Cathédrale de Strasbourg est munie de nombreux restaurants avec terrasses. La place du Marché-aux-Cochons-de-Lait est située en plein centre ville, dans le quartier historique de la Grande Ile, entre la rue des Marocains et la place de la Grande Boucherie.


Photo en été de la belle maison à galeries 1 place du Marché-aux-Cochons-de-Lait dominée par la Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, dans le coeur historique de la ville. Photos de la lace du Marché-aux-Cochons-de-Lait à Strasbourg.


La maison alsacienne à 2 galeries couvertes au 1 place du Marché-aux-Cochons-de-Lait fait partie des plus belles demeures à pans de bois de Strasbourg, elle a été construite en 1477 et remaniée en 1612. Cette très belle maison à colombages a été bâti sur 3 étages et 3 niveaux de combles, elle possède des fenêtres aux beaux chambranles à colonnettes sculptés. Il est à noté que la girouette en forme de soulier sur le toit, rappelle une des histoires cocasses de Strasbourg, en effet, l'empereur Sigismond était très volage et en 1414 il se fit entraîné et déchaussé au bal par de belles strasbourgeoises, prises de pitié, elles lui offrir une paire de chaussure acheté dans cette maison. La maison à galeries de la place du Marché-aux-Cochons-de-Lait est inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques depuis 1929.


Photo en gros plan des décors alsaciens de la galerie couverte au premier étage, 1 place du Marché-aux-Cochons-de-Lait, dans le cendre historique de l'ellipse insulaire de Strasbourg. Visite de la place du Marché-aux-Cochons-de-Lait à Strasbourg.



Photo en gros plan des décors alsaciens de la galerie couverte de la maison du 1 place du Marché-aux-Cochons-de-Lait, à Strasbourg. Photos de la lace du Marché-aux-Cochons-de-Lait à Strasbourg, histoire des maisons alsaciennes.


La maison alsacienne à colombages ou en briques et pierres est indissociable de la culture régionale, sa construction diffère au fil des siècles et des régions d'Alsace en fonction des cultures de chaque secteur, des professions, du rang social, du courant artistique... ainsi les maisons à pans de bois du Sundgau ne sont pas les mêmes que dans l'Outre-Forêt, comme une maison alsacienne de potier diffère d'une ferme du Kochersberg ou d'une maison de pêcheur le long de l'Ill. Il en va de même pour les maisons alsaciennes en briques et pierres, avec ou sans oriel, chaque propriétaire y met son rang social à travers des sculptures, des gravures, des dessins... Les maisons alsaciennes à colombages datent de la nuit des temps, les châteaux forts d'Alsace avaient largement recours aux colombages comme en témoigne la maison forte de l'écomusée d'Ungersheim mais les nombreuses guerres en ont détruit une grande partie, les belles maisons alsaciennes restantes datent pour la plupart des XVe, XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe voir XXe siècles. La maison alsacienne à colombages est construite avec une ossature en bois comblée de torchis ou de briques ou de galets, de pierres... en fonction des matériaux disponible sur place, les toitures sont recouvertes de tuiles et les façades peuvent êtres blanches ou colorées suivant la région.


Photo panoramique au mois de novembre des décors de Noël dans les galeries couvertes de la maison alsacienne au 1 place du Marché-aux-Cochons-de-Lait, à Strasbourg. Histoire de Noël à Strasbourg.


C'est au XIVe siècle que voit le jour le premier marché de Noël à Strasbourg, situé à l'emplacement de l'actuel Palais Rohan, cette foire au Moyen Age se nommait alors le Marché Saint-Nicolas "Klausenmärik". Sous l'influence de la Réforme en 1570, le pasteur Finner, prédicateur à la Cathédrale de Strasbourg, s'oppose à cette tradition catholiques vouaient au culte des saints, il obtient gain de cause, à partir du 22 décembre 1570, les saints furent bannis et le marché de Noël sera dédié à l'Enfant Jésu