Ancienne Douane




Photo par une belle journée d'été du Koïfhus XVe siècle, avec la galerie couverte de Géraniums, place de l'Ancienne Douane, dans le coeur historique de Colmar. Alsace photos, photos du Koïfhus à Colmar, visite de Colmar.


Le Koïfhus qui fut l'ancienne douane a été construit entre 1450 et 1480 sur l'emplacement du siège de l'administration financière de Colmar cité en 1370, le rez-de chaussé, servait d'entrepôt et de lieu de taxation des marchandises, quand à l'étage, la grande salle de la Décapole accueillait les réunions des députés des 10 villes libres créées en 1534: Haguenau, Colmar, Wissembourg, Turckheim, Obernai, Kaysersberg, Rosheim, Munster, Sélestat et Mulhouse. Le Koïfhus et un très beau bâtiment qui s'ouvre sur la place de l'Ancienne Douane, la rue des Tanneurs et la Grand'Rue, il est muni d'un escalier à vis, d'une galerie extérieur, de grandes salles, d'un escalier d'honneur, d'un magnifique toit polychrome en tuiles vernissées flanqué de lucarnes et d'un clocheton. Le Koïfhus ou l'Ancienne Douane de Colmar est classé aux Monuments Historiques depuis 1974.


Photo du toit polychrome en tuiles vernissées flanqué d'une lucarne, sur la façade Est du Koïfhus XVe siècle, place de l'Ancienne Douane dans le coeur historique de Colmar. Photo de Colmar, photos du Koïfhus


La place de l'Ancienne Douane, joyau de la cité, est représentative de Colmar au Moyen-âge, on y découvre tout au tour des demeures à pans de bois remarquables, dont le plus ancien bâtiment public de la ville, Le Koïfhus "l'Ancienne Douane" 1480, au centre de la place se trouve la fontaine Schwendi, construite par Auguste Bartholdi en 1898 et les eaux du Gerberbach y coulent au grand jour depuis les travaux de réaménagement de la place en 2004-2005.


Photo de la tour d'escalier, du toit polychrome en tuiles vernissées flanqué d'un clocheton à horloge et une lucarne, sur le Koïfhus XVe siècle, façade Est, place de l'Ancienne Douane à Colmar. Histoire de Colmar, photo du Koïfhus.


Situé au coeur de l'Alsace, Colmar tire ses origines du IXe siècle sous Louis le Pieux, Columbarium (pigeonnier) est alors un domaine appartenant à des souverains carolingiens. Au XIIIe siècle Colmar s'entoure de remparts et devient une ville nommée par Frédéric II de Hohenstaufen, puis Rodolphe 1er de Habsbourg qui va confirmer l'autonomie de la cité impériale. En 1354 va naître la Décapole ralliant les 10 villes impériales d'Alsace: Wissembourg, Rosheim, Sélestat, Obernai, Munster, Mulhouse, Turckheim, Kaysersberg, Colmar et Haguenau. La ville de Colmar va connaître une grande période de prospérité du XIVe au XVIe siècles, avec la construction de nouvelles fortifications, de nombreuses demeures et un accroissement important de sa population. En 1635 la ville est placée sous la protection du roi de France (Guerre de 30 ans). En 1675 Louis XIV va envoyer ses troupes dans Colmar sous le commandement de Louvois puis de Turenne, les fortifications de la ville serons démantelées et les cités de la Décapole seront rattachées à la France. Ce rattachement va faire de Colmar un centre administratif ou va s'installer le Conseil souverain d'Alsace en 1698. A la Révolution la ville devient le chef-lieu du Haut-Rhin. Le XVIIIe siècle va voir s'étendre la ville grâce à l'extension des faubourgs et la venue de l'industrie du textile. Lors de l'annexion par l'Allemagne en 1870, la ville va commencer de nouveaux grand travaux et la population va doubler, l'urbanisme va se développer, des nouveaux quartiers vont naître et de nouvelles industries vont voir le jours. Malgré les dures combats de la "poche de Colmar" lors de la Seconde Guerre mondiale, le centre historique fut épargné. Aujourd'hui, la très belle ville de Colmar fait partie des sites les plus visités d'Alsace. Colmar est un condensé de l'Alsace dans ce qu'elle a de plus typique avec ses quartiers pittoresques, Musées, maisons à colombages, édifices religieux, vieille ville, Petite Venise, quartier des Tanneurs... classée ville fleurie "quatre fleurs" depuis 1984, Colmar est une ville accueillante et généreuse, haute en couleurs, qui possède un riche passé historique dont son patrimoine architectural en est un témoin fort.


Photo du toit polychrome en tuiles vernissées flanqué d'un clocheton à horloge et de 2 lucarnes, sur la façade Sud de l'Ancienne Douane ''le Koïfhus'' XVe siècle, rue des Tanneurs, dans le centre ville de Colmar.


Colmar est la capitale des vins d'Alsace mais la ville offre également un coeur historique médiéval de toute beauté ou se croises des maisons à colombages plus remarquables les unes que les autres, des canaux traversant la cité, un centre-ville majestueusement fleuri, une richesse patrimoniale des plus remarquables. Colmar rend également un grand hommage avec ses statues ou Musées dédiés à ses illustres personnages comme Martin Schongauer, l'amiral Armand-Joseph Bruat, le général d'Empire Jean Rapp, Frédéric Auguste Bartholdi créateur de la statue de la Liberté à New York, Jean-Jacques Waltz dit "Hansi"... Colmar est une ville qui respire les traditions, la culture alsacienne et elle bénéficie d'un authentique charme avec son architecture médiévale.


Photo en gros plan du clocheton à horloge sur le toit polychrome en tuiles vernissées du Koïfhus XVe siècle, façade Sud, rue des Tanneurs à Colmar.



Photos panoramique verticale du toit du Koïfhus en tuiles polychromes vernissées flanqué d'un clocheton à horloge et d'une lucarne, rue des Tanneurs à Colmar, dans le déparytement du Haut-Rhin en Région Alsace. Histoire de l'Alsace, photos de Colmar.


L'Alsace est la plus petite des régions de France, elle se divise en deux départements, le Haut-Rhin au sud et le Bas-Rhin au nord. L'Alsace se situe au coeur de l'Europe, en bordure des frontières de la Suisse et de l'Allemagne, elle est délimitée à l'est par le Rhin et à l'ouest par les Vosges. Au nord, le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord est un espace naturel très diversifié qui s'étend sur 83 000 hectares, il renferme de nombreux trésors architecturaux dans les villes de Saverne Bouxwiller ou Wissembourg, de plus, la ligne Maginot témoigne de l'architecture militaire défensive de 39-40. Le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord comprend également de nombreux châteaux forts, des villages pittoresques ainsi que de très belles églises romanes et gothiques. Plus au Sud, le Kochersberg, pays du houblon, renferme de petits villages de charme et de beaux sites romans. Les Vosges sont un paradis pour les marcheurs, de la vallée de la Bruche au champ du Feu en passant par le Mont Sainte-Odile, le val de Villé, le val d'Argent jusqu'au château du Haut-Koenigsbourg, les découvertes de l'Histoire de l'Alsace s'enchaînent dans des paysages d'exceptions. En montant aux lacs blanc ou noir les Hautes Vosges offrent des panoramas de toutes beautés avec la route des crêtes et les nombreux sommets dont le plus haut est le Grand Ballon qui culmine à 1424m. En descendant par la vallée de Munster ou par la vallée de la Thur on débouche sur le département du Haut-Rhin, à l'extrême sud se trouve l'Alsace méridionale du Sundgau et du Jura Alsacien, un pays vallonné ou l'authenticité et les traditions ont gardés toutes leurs saveurs. En remontant vers le nord la ville de Mulhouse qui est la deuxième agglomération d'Alsace dévoile son histoire et ses musées, son centre ville historique est de toute beauté avec son Hôtel de Ville de style Renaissance rhénane où le Temple Saint-Etienne. Vient alors le coeur de la plaine d'Alsace, avec l'écomusée d'Ungersheim, l'un des plus importants d'Europe, une reconstitution d'un vieux village alsacien regroupant un patrimoine du XVe siècle au XXe siècle. Situé au coeur du vignoble, la ville de Colmar est le chef lieu du département du Haut-Rhin, elle possède un patrimoine architectural extraordinaire, avec ses vieux quartiers et ses maisons alsaciennes colorées. La route des vins d'Alsace est prisée par des millions de touristes, elle s'étend depuis la ville de Thann, Guebwiller en passant par Rouffach ou Eguisheim, classé village préféré des Français le vendredi 7 juin 2013, Eguisheim est également classé dans les plus beaux villages de France comme Riquewihr, Hunawihr ou Mittelbergheim. La route des vins d'Alsace couvre le piémont des Vosges, une grande quantité de châteaux médiévaux sont à visiter comme les châteaux d'Husseren, de Ribeauvillé la cité des ménétriers, Kaysersberg l'impériale, ou Andlau qui possède également une magnifique abbaye, sans oublier le mur païen au dessus de la superbe ville d'Obernai, ou plus au nord la cité romane de Rosheim qui débouche sur Molsheim pour franchir une jolie vallée viticole qui va jusqu'à Marlenheim. Mais revenons du côté du Rhin, où la remarquable cité Vauban de Neuf Brisach avec ses fortifications de 1699 à 1709, nous fait arriver dans le grand Ried Centre Alsace, aux prairies magnifiquement fleuries sur les bords de l'Ill. La rivière de l'Ill nous porte à Sélestat, la ville humaniste ou est né le sapin de Noël. Sélestat est la capitale du Ried Centre Alsace, Ried qui accueille une des plus belles églises baroque de France, la prestigieuse abbatiale d'Ebersmunster des XVIIe et XVIIIe siècles. Ce voyage initiatique à travers l'Alsace nous amènes à Strasbourg, capitale de l'Alsace et capitale de l'Europe, elle accueille les grandes institutions européennes, Conseil de l'Europe, Parlement européen, Observatoire Européen de l'Audiovisuel, Fonds Eurimages, Pharmacopée européenne, Cour européenne des Droits de l'Homme... et la chaîne franco-allemande ARTE. Outre la majestueuse Cathédrale Notre-Dame, la ville de Strasbourg possède de remarquables maisons alsaciennes, palais, fortifications... dans les différents secteurs de l'ellipse insulaire. Elle est la capitale mondiale de Noël, et possède un quartier allemand des plus remarquables, la "Neustadt". En quittant cette ville majestueuse, vers le nord s'ouvre la ville impériale de Haguenau avec ses impressionnants monuments classés et sa forêt indivise, ou forêt sainte, où de nombreux ermites ont élu domicile comme le très célèbre Saint Arbogast qui fut évêque de Strasbourg. Cette région du nord de l'Alsace se nomme l'Outre-forêt, elle possède de magnifiques villages alsaciens typiques comme Seebach, Kuhlendorf ou Hunspach, qui est classé dans les plus beaux villages de France. Mais cette région est également à découvrir pour ses deux villages de potiers traditionnels, Betschdorf et Soufflenheim qui accueillent chaque année de nombreux visiteurs dans leurs ateliers. Cette visite prend fin le long du Rhin avec le delta de la Sauer, un paradis de méandres des forêts rhénanes, qui, du nord au sud, représentent les milieux naturels les plus riches d'Europe. Cette découverte virtuelle et sommaire de l'Alsace vous a montré une partie des trésors que renferme cette région qui a été classée par le guide de voyages Lonely Planet dans les 10 plus belles régions incontournables du monde.


Photo de la lucarne sur le toit en tuiles vernissées du Koïfhus XVe siècle, façade Sud, dans la rue des Tanneurs à Colmar. Photos de Colmar, visite du Koïfhus, histoire des maisons alsaciennes.


La maison alsacienne à colombages ou en briques et pierres est indissociable de la culture régionale, sa construction diffère au fil des siècles et des régions d'Alsace en fonction des cultures de chaque secteur, des professions, du rang social, du courant artistique... ainsi les maisons à pans de bois du Sundgau ne sont pas les mêmes que dans l'Outre-Forêt, comme une maison alsacienne de potier diffère d'une ferme du Kochersberg ou d'une maison de pêcheur le long de l'Ill. Il en va de même pour les maisons alsaciennes en briques et pierres, avec ou sans oriel, chaque propriétaire y met son rang social à travers des sculptures, des gravures, des dessins... Les maisons alsaciennes à colombages datent de la nuit des temps, les châteaux forts d'Alsace avaient largement recours aux colombages comme en témoigne la maison forte de l'écomusée d'Ungersheim mais les nombreuses guerres en ont détruit une grande partie, les belles maisons alsaciennes restantes datent pour la plupart des XVe, XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe voir XXe siècles. La maison alsacienne à colombages est construite avec une ossature en bois comblée de torchis ou de briques ou de galets, de pierres... en fonction des matériaux disponible sur place, les toitures sont recouvertes de tuiles et les façades peuvent êtres blanches ou colorées suivant la région.


Photo de la sculpture d'un angelot tenant un parchemin, sur la façade Sud du Koïfhus bâtit en 1480, rue des Tanneurs à Colmar.



Photo de la porte Sud de l'Ancienne Douane ''Koïfhus'' dans la rue des Tanneurs, réalisée en chêne et fer forgé travaillé, elle est surmontée des armoiries de Colmar. Photos de Colmar.



Photo du bas-relief au-dessus de la porte du Koïfhus 1480, représentant un aigle à deux têtes, armoiries de Charles Quint ou Charles de Habsbourg, rue des Tanneurs à Colmar.



Photo de l'escalier de l'Ancienne Douane ''Koïfhus'' 1450-1480-XVIIe siècle, façade Ouest côté Grand'Rue, dans le coeur de la vieille ville de Colmar. Photos de Colmar, histoire de la Grand'Rue à Colmar.


Situé dans le centre historique de Colmar, la Grand'Rue possède de très beau trésors architecturaux comme l'église protestante Saint-Matthieu XIVe siècle, "Le Koïfhus" XIVe siècle, la maison Cliquot de 1610, la maison Sandherr 1668, l'ancien presbytère protestant 1607, ou le Palais du conseil souverain d'Alsace 1769... Artère principale du coeur de la ville de Colmar, la Grand'Rue fait le liens entre la rue des Blés au Sud et la rue Vauban au Nord.