Photos du transept Sud




Photo du transept Sud face à l'autel baroque du XVIIIe siècle dédié à Saint Antoine de Padoue, avec les statues de Saint André à gauche et Saint Jean Népomucène à droite, dans l'ancienne église abbatiale Sainte-Richarde d'Andlau. Photos d'Andlau.


Le bras Sud ou transept Sud de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul qui est l'ancienne église abbatiale Sainte-Richarde d'Andlau a été reconstruit avec le choeur au XIIe et XIIIe siècle suite à un incendie vers 1160. Le transept Sud comprend deux autels du XVIIIe siècle de style baroque, le premier est dédié à Saint Sébastien avec une statue de 1749 et une peinture représentant Charles Borromée. Le deuxième autel est dédié à Saint Antoine de Padoue, la grande toile représente le saint en adoration devant l'Enfant Jésus, cette peinture a été réalisée par Jean Daniche ou une de ses filles Monique et Ursule, la statue de Saint Antoine de Padoue de 1967 et du sculpteur Bernard Ledermann de Maisongoutte. En face, au-dessus du confessionnal, se trouve une autre toile de style rococo du peintre Gottfried Bernhard Göz de 1742, elle illustre une Vierge à l'Enfant apparaissant à un chevalier de l'ordre teutonique, le bras Sud accueil également la statue de Saint Jean Népomucène et la statue de Saint André avec la croix de son martyr "crux decussata".


Photo du tableau de l'autel baroque à retable de 1749 dédié à Saint Antoine de Padoue dans le transept Sud de l'église abbatiale Sainte-Richarde d'Andlau, elle illustre le saint en adoration devant l'Enfant Jésus. Histoire de Saint Antoine de Padoue.


Fernando Martim de Bulhôes e Taveira Azevedo est né à Lisbonne vers 1195, dans une famille noble, il opte pour une vie de pauvreté et devient très tôt chanoine et rentra plus tard chez les Franciscains ou il prit le non de frère Antoine. Grand orateur, prédicateur et érudit Antoine et envoyé par les Franciscains en mission au Maroc, puis il débarque en Sicile ou il passe près d'un an au couvent de Montepaolo. Durant sa vie Antoine va prêché contre les Cathares et les Albigeois, il va convertir et guérir dans tous les pays, villes ou il passe. François d'Assise envoie également Antoine prêcher en France ou il va s'établir à Toulouse, et Montpellier, il fonde un monastère à Brive, en 1231 il est envoyé pour prêché à Padoue ou il meurt le 13 juin 1231. En raison de ses nombreuse guérisons Antoine est canonisé le 30 mai 1232 par le pape Grégoire IX. Saint Antoine de Padoue est invoquée notamment contre les maladies de peau et le retour des objets perdus.


Photo de la statue de Saint Jean Népomucène à droite de l'autel baroque dédié à Saint Antoine de Padoue, dans le transept Sud de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul à Andlau. Alsace photos, histoire de Saint Jean Népomucène, Photos d'Andlau.


Saint Jean Nepomucène est naît en Bohème vers 1340, à Nepomuk d'où son nom, fils de berger, il étudie le droit et entre chez les chanoines de la cathédrale de Prague. Il gravit peu à peu les échelons et en 1390, fut promu archidiacre de Sasz et chanoine de la cathédrale Saint-Guy de Prague. En 1393, il devient vicaire général de son archevêque et chapelain de la reine. Jean Nepomucène entra rapidement en conflit avec le roi Venceslas IV de Bohême, de nombreux problèmes les opposés, mais la colère du rois la plus grave était causé du fait que Jean aurait refusé de trahir les confessions de la reine Sophie, suite à quoi, Jean Nepomucène fut torturé et jeté dans la Moldau, en 1393. Jean Népomucène fut béatifié en 1721, puis canonisé par le pape Benoît XIII en 1729, comme martyr du secret de la confession. Saint Jean Népomucène est l'un des saints les plus vénérés, il est le patron des bateliers, des ponts, des prêtres, de toute les personnes ayant un rapport avec l'eau, il est invoqué contre les inondations et également tous les dangers ayant un lieu à l'eau.


Photo de la statue de Saint André à gauche de l'autel baroque de 1749 dédié à Saint Antoine de Padoue dans le transept Sud de l'ancienne église abbatiale Sainte-Richarde d'Andlau. Alsace photos, histoire de Saint André, photos d'Andlau.


Saint André est né au Ier siècle en Galilée, pêcheur sur le lac de Tibériade, il est l'un des premier disciple avec sont frère Pierre à suivre Jésus de Nazareth, le baiser des deux frères Pierre et André est devenu le symbole de la marche vers l'Unité des Églises d'Orient et d'Occident. Saint André est le premier disciple appelé par Jésus-Christ, il partit prêcher l'Évangile, au cours d'un long voyage tout autour des côtes de la mer Noire qui finira à Patras en Grèce où il fût crucifié par l'empereur Néron, en l'an 60. Lors de son supplice, une foule est venue écouter Saint André jusqu'à sa mort qui dura des dizaines d'heures après sa mise en croix. la croix sur laquelle Saint André a été supplicié était en forme de X, la "crux decussata" ce qui a donné le nom de "croix de saint André".


Photo du transept Sud face à l'autel baroque du XVIIIe siècle dédié à Saint Sébastien, dans l'église abbatiale Sainte-Richarde d'Andlau. Alsace photos, histoire de Saint Sébastien, photos de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul d'Andlau.


Sébastien serait né à Narbonne au IIIe siècle, élevé au christianisme par ses parents. Il s'engagea dans l'armée Romaine vers 283 ou il sera nommé capitaine de la Garde Prétorienne de Rome par l'empereur romain Dioclétien. Durant son service Sébastien soutenait les chrétiens persécutés, les condamnés à mort, il fit même de nombreuses conversions, suite à une dénonciation l'empereur se considéra trahit par son officier et le condamna à mourir sous les flèches des archers romains, mais les archers estimaient leur capitaine et ils n'atteignirent pas d'organes vitaux, laissé pour mort, il fut recueilli et soigné par Irène, veuve du martyr chrétien Castalus. Une fois guéri Sébastien retourna devant l'empereur pour lui reprocher sa cruauté, excédé Dioclétien le fit battre à mort et jeté dans les égouts. Une chrétienne aurait été guidée par une vision de Sainte Lucine qui retrouva le corps et l'enterra à l'emplacement actuel dans les catacombes de Saint-Sébastien, près de Saint Pierre.


Photo de la statue de Saint Antoine de Padoue à droite de l'autel baroque du XVIIIe siècle dédié à Saint Sébastien dans le transept Sud de l'ancienne église abbatiale Sainte-Richarde d'Andlau. Histoire de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul d'Andlau.


L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul ou l'ancienne abbatiale Sainte-Richarde d'Andlau regroupe les styles roman, gothique et classique des XIIe, XIIIe et XVIIIe siècles. L'abbaye de femme est fondée vers 880 par l'impératrice Richarde, puis reconstruite au XIe siècle et consacrée en 1049 par le pape Léon IX. Il en subsiste les soubassements du choeur, la crypte, le mur Ouest de la nef et des vestiges dans le transept. Suite à un incendie vers 1160, le massif occidental fut réédifié ainsi que la croisée du transept et le choeur actuel. Entre 1698 et 1703, l'abbesse d'Andlau Marie Cunégonde de Beroldingen fit reconstruire la nef ainsi que les sacristies et les parties hautes du transept et du choeur. L'étage du massif occidental a été restauré et a reçu en 1704 un clocher complété en 1732 par un niveau octogonal avec un toit à lanternon. A la Révolution l'église abbatiale dédiée à Saint Pierre et Saint Paul devint paroissiale. L'ancienne église abbatiale Sainte-Richarde ou l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul d'Andlau est classée aux Monuments Historiques depuis 1930.


© 2010