Photos panoramiques de Guebwiller




Photo panoramique au-dessus de la ville de Guebwiller, au mois de juin, dans les côteaux couverts de vignes dominant la cité romane, à l'entrée du Florival, sur la route des vins d'Alsace. Photos de Guebwiller, histoire de la route des vins d'Alsace.


La Route des Vins d'Alsace s'étend de Marlenheim dans le Bas-Rhin jusqu'à Thann au Sud du Haut-Rhin, sans oublier le Pays Viticole de Cleebourg au Nord de l'Alsace qui vaut le déplacement. Parcouru par des millions de visiteurs chaque année, la Route des Vins d'Alsace est la plus vieille route des vins de France. Créée en 1953, elle comprend une centaine de villes et villages de charmes blottis sur les contreforts Vosgiens. Le vignoble alsacien et dominé sur ses 170 km par des châteaux médiévaux aussi illustres que remarquables, il accueil des musées du patrimoine ou du vin comme l'Ecomusée d'Ungersheim, le Musée du Pain d'épices Lips à Gertwiller, le Musée Régional du Vignoble et des Vins d'Alsace à Kientzheim, le Musée Westercamp à Wissembourg qui est consacré en grande partie à l'histoire du vin, ou le Musée de la Folie Marco à Barr... De plus, la Route des Vins d'Alsace possède de très beaux chemins de découvertes tant sur le patrimoine culturel que naturel sur les pentes des collines calcaires. Forte de ses grands crues classée, ses vendanges tardives, Crémant d'Alsace et ses 7 cépages réputées: le Sylvaner, le Pinot Blanc, Le Riesling, le Muscat d'Alsace, le Pinot Gris (ancien Tokay Pinot Gris), le Gewurtztraminer et le Pinot noir, la Route des Vins d'Alsace est une invitation à la dégustation, dans ses caves à vins historiques ou lors des fêtes folkloriques animées tout au long de l'année.


Photo panoramique dans le parc du château de Neuenburg XIVe-XVIIIe siècles à Guebwiller, dominé par l'église Notre-Dame, Rue du 4 Février, dans le centre historique de la cité médiévale. Photos de Guebwiller, histoire de la Neuenburg à Guebwiller.


Le château de la Neuenburg de Guebwiller a été construit vers 1340 par l'abbé Conrad-Werner de Murnhardt comme forteresse défensive et comme centre administratif, il est détruit et brûlé en 1637 lors la guerre de Trente Ans. Reconstruit de 1700 à 1718, le château de la Neuenburg est transformé en palais urbain, puis en propriété industriels, en école après quoi il abrita l'Institut Universitaire de Formation des Maîtres. Récemment restauré, le château de la Neuenburg sert aujourd'hui de centre de formation de professeurs dans le cadre de l'enseignement bilingue. Le parc de Neuenburg et un jardin à la française réalisé dès le XVIIIe siècle, couvert de gazon, il comprend de très beaux arbres, arbustes et également un potager.


Photo panoramique au mois de juillet de la rue de la République à Guebwiller, dans le centre historique de la cité médiévale, face à l'Hôtel de Ville gothique et renaissance de 1514. Tourisme à Guebwiller, histoire de Guebwiller.


La villa "Gebunvillare" est mentionnée pour la première fois le 10 avril 774 dans un acte de donation en faveur de l'abbaye de Murbach. Au IIe siècle, la ville médiévale de Guebwiller qui c'est formée autour de l'église Saint-Léger devient la capitale administrative de l'abbaye princière de Murbach. Les remparts sont construits entre 1270 et 1287 autour de Guebwiller et du château du Burgstall construit par Hugues de Rothenbourg entre 1250 et 1260. Cité viticole et administrative, Guebbwiller va affronter les siècles aux travers de nombreux conflits dont la tentative d'assaut des Armagnacs en février 1445, où la ville fut sauvée par une Guebwilléroise, Brigitte Schick, qui à elle seule fait fuir les "Écorcheurs" qui la prennent pour la Vierge Marie. Des représailles eurent également lieu sur les habitants de la ville suite à leurs révolte contre l'autorité des princes abbés de Murbach; à cela se rajoute le soulèvement des Rustaud en 1525 lors de La guerre des Paysans, l'invasion des Suédois lors de la Guerre de trente ans où la ville va connaitre la dévastation et les pillages jusqu'aux traités de Westphalie signés le 24 octobre 1648. Suite à l'annexion par le roi de France de la principauté de Murbach en 1680, Guebwiller devient une ville française et la domination de l'abbaye de Murbach prendra fin à la Révolution (1789-1799). Le XXe siècle va voir l'expansion économique de la ville de Guebwiller, avec l'arrivée de l'industrie textile. Aujourd'hui Guebwiller est une très belle ville tournée vers le tourisme, elle est la seule commune