Photos panoramiques de Guebwiller




Photo panoramique au-dessus de la ville de Guebwiller, au mois de juin, dans les côteaux couverts de vignes dominant la cité romane, à l'entrée du Florival, sur la route des vins d'Alsace. Photos de Guebwiller, histoire de la route des vins d'Alsace.


La Route des Vins d'Alsace s'étend de Marlenheim dans le Bas-Rhin jusqu'à Thann au Sud du Haut-Rhin, sans oublier le Pays Viticole de Cleebourg au Nord de l'Alsace qui vaut le déplacement. Parcouru par des millions de visiteurs chaque année, la Route des Vins d'Alsace est la plus vieille route des vins de France. Créée en 1953, elle comprend une centaine de villes et villages de charmes blottis sur les contreforts Vosgiens. Le vignoble alsacien et dominé sur ses 170 km par des châteaux médiévaux aussi illustres que remarquables, il accueil des musées du patrimoine ou du vin comme l'Ecomusée d'Ungersheim, le Musée du Pain d'épices Lips à Gertwiller, le Musée Régional du Vignoble et des Vins d'Alsace à Kientzheim, le Musée Westercamp à Wissembourg qui est consacré en grande partie à l'histoire du vin, ou le Musée de la Folie Marco à Barr... De plus, la Route des Vins d'Alsace possède de très beaux chemins de découvertes tant sur le patrimoine culturel que naturel sur les pentes des collines calcaires. Forte de ses grands crues classée, ses vendanges tardives, Crémant d'Alsace et ses 7 cépages réputées: le Sylvaner, le Pinot Blanc, Le Riesling, le Muscat d'Alsace, le Pinot Gris (ancien Tokay Pinot Gris), le Gewurtztraminer et le Pinot noir, la Route des Vins d'Alsace est une invitation à la dégustation, dans ses caves à vins historiques ou lors des fêtes folkloriques animées tout au long de l'année.


Photo panoramique dans le parc du château de Neuenburg XIVe-XVIIIe siècles à Guebwiller, dominé par l'église Notre-Dame, Rue du 4 Février, dans le centre historique de la cité médiévale. Photos de Guebwiller, histoire de la Neuenburg à Guebwiller.


Le château de la Neuenburg de Guebwiller a été construit vers 1340 par l'abbé Conrad-Werner de Murnhardt comme forteresse défensive et comme centre administratif, il est détruit et brûlé en 1637 lors la guerre de Trente Ans. Reconstruit de 1700 à 1718, le château de la Neuenburg est transformé en palais urbain, puis en propriété industriels, en école après quoi il abrita l'Institut Universitaire de Formation des Maîtres. Récemment restauré, le château de la Neuenburg sert aujourd'hui de centre de formation de professeurs dans le cadre de l'enseignement bilingue. Le parc de Neuenburg et un jardin à la française réalisé dès le XVIIIe siècle, couvert de gazon, il comprend de très beaux arbres, arbustes et également un potager.


Photo panoramique au mois de juillet de la rue de la République à Guebwiller, dans le centre historique de la cité médiévale, face à l'Hôtel de Ville gothique et renaissance de 1514. Tourisme à Guebwiller, histoire de Guebwiller.


La villa "Gebunvillare" est mentionnée pour la première fois le 10 avril 774 dans un acte de donation en faveur de l'abbaye de Murbach. Au IIe siècle, la ville médiévale de Guebwiller qui c'est formée autour de l'église Saint-Léger devient la capitale administrative de l'abbaye princière de Murbach. Les remparts sont construits entre 1270 et 1287 autour de Guebwiller et du château du Burgstall construit par Hugues de Rothenbourg entre 1250 et 1260. Cité viticole et administrative, Guebbwiller va affronter les siècles aux travers de nombreux conflits dont la tentative d'assaut des Armagnacs en février 1445, où la ville fut sauvée par une Guebwilléroise, Brigitte Schick, qui à elle seule fait fuir les "Écorcheurs" qui la prennent pour la Vierge Marie. Des représailles eurent également lieu sur les habitants de la ville suite à leurs révolte contre l'autorité des princes abbés de Murbach; à cela se rajoute le soulèvement des Rustaud en 1525 lors de La guerre des Paysans, l'invasion des Suédois lors de la Guerre de trente ans où la ville va connaitre la dévastation et les pillages jusqu'aux traités de Westphalie signés le 24 octobre 1648. Suite à l'annexion par le roi de France de la principauté de Murbach en 1680, Guebwiller devient une ville française et la domination de l'abbaye de Murbach prendra fin à la Révolution (1789-1799). Le XXe siècle va voir l'expansion économique de la ville de Guebwiller, avec l'arrivée de l'industrie textile. Aujourd'hui Guebwiller est une très belle ville tournée vers le tourisme, elle est la seule commune d'Alsace à compter 4 Grands Crus: le Grand Cru Kitterlé, le Grand Cru Kessler, Le Grand Cru Saering et le Grand Cru Spiegel.


Photo panoramique du cloître de l'ancien couvent des Dominicains construit au XIVe siècle, haut lieu du patrimoine rhénan à Guebwiller et propriété du Conseil Général du Haut-Rhin. Histoire du couvent des Dominicains à Guebwiller, photos Guebwiller.


L'ancien couvent des Dominicains de Guebwiller a été construit à partir de 1294 sous le patronage de l'abbé de Murbach, il comprend l'ancienne église Saint-Pierre et Saint-Paul avec son choeur séparé de la nef par un jubé, un cloître, un bâtiment du XVIIIe siècle et un très beau jardin. Cette ensemble est un remarquable exemple de l'architecture gothique d'un couvent des ordres mendiants. La nef se compose d'un vaste vaisseau muni de bas-côtés qui sont séparés par des grandes arcades en arcs brisés. Les plafonds de la nef sont en bois et les murs sont couverts de remarquables fresques du XIVe au XVIIIe siècles, les grandes baies gothique en arcs brisés à remplages trilobés et rosace quadrilobée illuminent l'ensemble. La nef de l'ancien couvent des Dominicains et séparé du choeur par un jubé à 5 pans, il comprend également de remarquables peintures murales illustrant des crucifixions et de nombreuses scènes de martyre. Le choeur voûté de l'édifice qui était réservé aux religieux est profond de 5 travées, il est également muni de grandes baies en arcs brisés. Au coeur du couvent des Dominicains se trouve le vaste cloître carré du XIVe siècle avec ses arcades gothiques en arcs brisés, son plafond plat et son jardin qui accueil un très beau puits en grès des Vosges. L'église de l'ancien couvent des Dominicains à Guebwiller est classée aux Monuments Historiques depuis 1920 et le couvent depuis 1976.


Photo panoramique verticale de la peinture murale représentant Saint Oswald, dans la nef de l'église de l'ancien couvent des Dominicains à Guebwiller. Photos du couvent des Dominicains à Guebwiller, histoire de Saint Oswald, photos de Guebwiller.


Saint Oswald est née en 604, son père Aethelfrith est roi de Northumbrie en Écosse, à sa mort Oswald est envoyé en exile au monastère d'Iona en 616 ou il est baptisé par saint Colomban. En 634 Oswald revient dans son pays et reprend par les armes le royaume de son père. Oswald devient roi de Northumbrie et durant son règne il s'employa à christianiser son royaume et à y instaurer la paix, mais l'un des rois voisins, encore païen, lui déclara la guerre, Oswald est fait prisonnier et fut décapité le 5 août 642. Le culte du Martyr Saint Oswald se répandit en France, en Allemagne et en Italie.


Photo panoramique verticale du choeur de l'église Notre-Dame, ancienne collégiale de style néo-classique et baroque élevée au XVIIIe siècle, rue de la République à Guebwiller. Histoire de l'église Notre-Dame de Guebwiller, photos de Guebwiller.


L'abbaye de Murbach est transférée à Guebwiller en 1759, le prince-abbé Dom Léger de Rathsamhausen y fait alors construire une nouvelle église abbatiale dans la ville basse de la cité. La construction de l'édifice en grès des Vosges débute en 1762 sur des plans et sous la direction de l'architecte Louis Beuque pour s'achever en 1785 sous la direction de l'architecte Gabriel-Ignace Ritter. L'église Notre-Dame de Guebwiller est la première église néo-classique d'Alsace et l'un des plus imposant édifice religieux de ce style dans le Nord-Est de la France. L'église abbatiale prend le statut de collégiale en 1764 et reçoit sa consécration solennelle en 1785, 7 ans plus tard elle devient l'église paroissiale de Guebwiller. Le mobilier baroque et néo-classique de l'église Notre-Dame de Guebwiller et complété en 1792 par une partie provenant de la vieille église Saint-Léger. L'extérieur de l'édifice comprend une double rangée de colonnes surmontées d'un fronton, l'unique tour fut achevée en 1846 et la façade est ornée de huit statues allégoriques. L'intérieur de l'église Notre-Dame et de plan en forme de croix latine, sa vaste nef toute en longueur est munie de bas-côtés, elle accueil un orgue de tribune dont le buffet de 1785 à été réalisé par le facteur allemand Rabiny, et la partie instrumentale reconstruite par le facteur parisien Charles Mutin en 1908. Le transept de l'église Notre-Dame et surmonté d'une superbe coupole, quand au choeur de l'édifice, il est sublimé par un retable monumental sculpté, illustrant l'Assomption de la Vierge. Le maître-autel en marbre et bronze date de 1784 et a été réalisé par le sculpteur Fidèle Sporrer. L'église Notre-Dame de Guebwiller est classée aux Monuments Historiques depuis 1841.


Photo panoramique verticale de la rue de la République à Guebwiller, avec le puits Saint-Léger en grès des Voges de 1775 et en fond, l'église romane Saint-Léger du XIIe siècle. Histoire de l'église Saint-Léger de Guebwiller, photos de Guebwiller.


La ville médiévale de Guebwiller a été bâtie autour de l'église Saint-Léger et du château du Burgstall au cours du XIIe siècle, elle est la plus ancienne des 3 églises de la cité. L'église Saint-Léger a été construite à l'emplacement d'une ancienne chapelle, sous l'impulsion de Conrad d'Espach, abbé de Murbach de 1182 à 1235. L'église paroissiale Saint-Léger de Guebwiller épouse un style roman tardif avec un début d'influence gothique; l'édifice en grès des Vosges est constitué sur la façade occidentale de deux tours carrées entre lesquelles se trouve un pignon orné de colonnettes, de fenêtres en arcs brisées, d'un motif en résille, de frises lombardes surmontées d'une croix. Le triple porche ouvert, comprend un portail surmonté d'un tympan sculpté d'une représentation du Christ, avec, de part et d'autre, la Vierge Marie et Saint Léger. Une troisième tour octogonale se situe à la croisée du transept, elle est décorée à sa base de statues en ronde-bosse comme à Rosheim. L'église paroissiale Saint-Léger de Guebwiller est de type basilical construite en croix latine, la nef à 3 travées est voûtée d'ogives, elle est séparée des bas-côtés par des arcades en arcs brisés soutenues par des piliers massifs de forme carré munis de colonnes. Le transept est surmonté en son centre par la tour octogonale, il renferme côté Sud, l'orgue de 1982 réalisé par le facteur Gaston Kern. Le choeur de l'édifice est roman et l'abside est gothique; vouté d'ogives, l'ensemble comprend un maître-autel en bois polychrome doré réalisé au XVIIIe siècle par les ateliers Sporrer. Le choeur est également muni de belles stalles en bois, les murs sont ornées de peintures représentant la vie de Saint Léger, quant aux grandes verrières, elles ont été réalisées par la maison Ott et frères en 1945. L'église Saint-Léger de Guebwiller est classée aux Monuments Historiques depuis 1842.


Photo panoramique verticale de la grande verrière dans le choeur de l'église Saint-Léger de Guebwiller, elle représente la Crucifixion du Christ réalisée par les ateliers Ott frères en 1945. Photos de Guebwiller, histoire de la route romane d'Alsace.


Du nord au sud et de l'est à l'ouest de l'Alsace la Route Romane est une invitation à une découverte historique et architecturale des plus remarquable, le patrimoine roman d'Alsace comprend plus de 120 sites répartis dans toute la Région, de la plaine, à la montagne en passant par le vignoble, ils sont représentés par des églises, des abbayes, des châteaux, et des maisons comme à Rosheim. L'architecture romane en Alsace c'est développée du Xe siècle au début du XIIIe siècle, les églises romanes alsaciennes se caractérisent par des masses murales fortes et une simplicité des formes, l'apogée de cet art se situe au XIIe siècle, ou peu à peu, la disparition des édifices à plan centré font place à deux tours latérales ornées de portails à tympans richement sculptés et adoptent un choeur polygonal, les éléments de décors se concentrant sur les portails et les chapiteaux des colonnes.


Photo panoramique à la tombée de la nuit du marché de Noël de Guebwiller au pied de l'église romane Saint-Léger du XIIe siècle, dans le coeur historique de la ville. Visiter Guebwiller, photos de Guebwiller, histoire de Noël à Guebwiller.


Durant la période de l'Avent Guebwiller offre un spectacle tout en lumière sur les façades des principaux monuments de la ville. Un spectacle haut en couleurs attend les visiteurs tout au long de la rue de la République. Des papillons accompagnent les visiteurs pour un Noël unique en Alsace, d'abord sur la place Jeanne d'Arc, où, au pied de l'église Notre-Dame le musée Théodore Deck s'illumine d'un bleu ponctué de nuages blancs, une invitation à découvrir son extraordinaire collection de céramiques. C'est sur la place de la Liberté qu'a lieu le premier marché de Noël, à l'ombre des Dominicains, ici ce sont des produits du terroir et bio qui attendent le public sous un beau décor féérique. Plus haut, aux Dominicains, un mapping tapisse tout en musique le cloître, un spectacle hallucinant à ne pas manquer, où se mélangent effets spéciaux du XXIe siècle dans un cadre du XIVe siècle. En remontant la rue de la République ce même ciel bleu couvert de nuages blanc inonde les façades de l'Hôtel de ville du XVIe siècle, de la maison commerçante du XVIIe siècle ainsi que des demeures de style art nouveau. Arrivé sur la place de l'Hôtel de Ville réservée au piétons, dans le coeur historique de la cité romane, un labyrinthe lumineux donne sur le jardin de boules interactif avec le magnifique spectacle de l'édifice de la Renaissance. Un restaurant sous chapiteau "La Marcairie" permet la dégustation de produits du terroir face au sapin de Noël géant qui borde l'Hôtel de Ville. Quant au marché de Noël de la place Saint Léger, il regroupe artisans d'art, crêperie, vin chaud et autres collations, au pied de la majestueuse église romane. Un troisième marché de Noël est mis en place par le Lions Club, dans la cave dîmière, il accueille l'artisanat traditionnel". La ville de Guebwiller est un des lieux de Noël incontournable d'Alsace, il se situe sur la route des vins, dans le département du Haut-Rhin.


Photo panoramique au crépuscule du sapin de Noël géant et de l'Hôtel de Ville de Guebwiller baigné par les illumination de Noël, un week-end de l'Avent. Visiter Guebwiller, photos de Guebwiller, histoire de Noël en Alsace.


C'est à partir du mois de novembre que toute l'Alsace se prépare pour les fééries de Noël. Toutes les villes et tous les villages d'Alsace se parent de lumières et de décorations; les marchés de Noël commencent à voir le jour fin novembre. L'esprit de Noël commence à naître, l'Alsace s'illumine du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest, les sapins de Noël et les illuminations habillent la région toute entière... que la fête commence. Cette ferveur pour la fête de Noël en Alsace ne date pas de ce siècle, mais il faut remonter au XIVe siècle où, à Strasbourg, le premier marché de Noël au Monde voit le Jour. Ce marché de Noël au moyen-age est appelé Marché Saint-Nicolas ou "Klausenmärik"