Photos panoramiques du château du Haut-Barr




Photo panoramique de l'ensemble du château du Haut-Barr sur ses trois rochers qui domines la plaine d'Alsace, la ville de Saverne et la vallée de la Zorn, dans le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord. Histoire du château du Haut-Barr.


Les origines du château du Haut-Barr remonterait à la fin du XIe ou au début du XIIe siècle, propriété de l'Église de Strasbourg, l'évêque Cunon en confit la garde à Merboto de Borr. La forteresse épiscopale occupe alors deux des trois rochers jusqu'en 1168, ou, sous les conseils de Frédéric de Barberousse, l'évêque Robert de Strasbourg acquiert le troisième rocher, le Markfelsen qui appartient à l'abbaye de Marmoutier. Le château est agrandi, il comprend un donjon sur le rocher Nord, une chapelle castrale dédiée à Saint-Nicolas et à la Sainte-Trinité, un donjon et un palais seigneurial sur le rocher du milieu et un puissant mur bouclier sur le rocher Nord qui est relier par une passerelle dite " le Pont du Diable". La chapelle romane Saint Nicolas, est remaniée au XIIIe siècle par Conrad de Lichteberg qui y adjoint un choeur gothique, et c'est l'évêque de Toul qui y consacre l'autel dédié à la Sainte-Trinité en 1295, sans suit un important flux de pèlerins. En 1356 un gros tremblement de terre à lieu, il endommage sérieusement le château du Haut-Barr qui sera reconstruit en 1360. Lors de la guerre des Rustaud en 1525 la forteresse épiscopale du Haut-Barr est assiégée, mais le château tient bon et il est sauvé par le comte de Salm arrivé en renfort. Au XVIe siècle le château du Haut-Barr est agrandi et renforcé par l'évêque Manderscheidt qui l'adapte à l'artillerie. Lors de la guerre de Trente Ans, le château du Haut-Barr n'est pas touché, c'est suite au traité de Westphalie qu'il sera démantelé comme un grand nombre de châteaux en Alsace. En 1743 le château est restauré et consolidé par les troupes françaises, il sera entretenu jusqu'en 1772 pour être ensuite abandonné et vendu en 1796 comme bien national à Maurice Kolb de Saverne. Surnommé dès le XVe siècle l'"oeil de l'Alsace", le château du Haut Barr domine la vallée de la Zorn, la plaine d'Alsace et la ville de Saverne. Le château du Haut-Barr est classé aux Monuments Historiques depuis 1874. En 1876 l'État rachète le château et le donne en location à la ville de Saverne qui en 1901 fait construire le Restaurant. Depuis 1969 le château du Haut-Barr appartient à la ville de Saverne.


Photo panoramique du château du Haut-Barr qui domine la plaine d'Alsace, au-dessus de la ville de Saverne, dans le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord. Photos du château du Haut-Barr, histoire du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.


Le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord se situe sur les départements du Bas-Rhin et de la Moselle, créé le 30 décembre 1975, il regroupe 113 communes sur une surface de 130.500 hectares dont 83 000 hectares de milieux naturel: étangs, tourbières, vergers, rochers, forêts de résineux, de feuillus ou mixte, sont point culminant et de 581 mètres au Grand Wintersberg à Niederbronn-les-Bains. Le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord comprend également 2 600 km de sentiers balisés entretenus en grande partie par le Club Vosgiens, pour les balade en VTT ou les randonnée pédestres, ce magnifique parc accueil plus d'une trentaine de châteaux forts médiévaux dominants les pitons et rochers escarpés des Vosges du Nord, 22 musées, 113 monuments historiques, 4 grands ouvrages de la Ligne Maginot, de nombreux sites archéologiques. Le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord est classé par l'UNESCO "Réserve Mondiale de la Biosphère" et à obtenu le prix Eden "Destination touristique européenne d'excellence".


Photo panoramique de la chapelle castrale et du donjon du château du Haut-Barr qui domine la plaine d'Alsace, au-dessus de la ville de Saverne et du village de Gottenhouse. Photos du château du Haut-Barr.


En Alsace les curiosités touristiques sont nombreuses: Villes, villages, châteaux, milieux naturels, vignoble, gastronomie, fleurissement... elles font de ses vacances un séjour inoubliable. Le printemps en Alsace c'est l'explosion de la végétation, les prairies sont en fleurs comme l'intérieur des villes et des villages qui s'animent, les journées se rallongent et les températures remontent, alors les nombreuses animations sont proposées autour des traditions alsaciennes, les lieux touristiques et historiques s'ouvrent et la découverte de l'Alsace peut commencer, châteaux, ligne Maginot, musées, écomusée... toute la Région s'apprête à recevoir les visiteurs. En été, les façades colorées des maisons à pans de bois, les puits, les villes et les villages sont couvertes de géraniums, toute l'Alsace est en fleurs, les visiteurs parcourent les rues, les places des cités médiévales ou des grandes villes, les échoppes proposent des produits variés, les terrasses sont sorties et proposent une gastronomie sous le soleil alsacien, la fête bat son plein dans toute la Région. En automne, l'Alsace se pare de ses couleurs chatoyantes, les villages sur la route des vins sont plongés dans les vendanges et les nombreuses fêtes folkloriques, cette période est idéale pour visiter la Région. Puis vient l'hiver où le dernier week-end de novembre débute l'Avent qui va s'étendre jusqu'à Noël et l'Epiphanie le premier dimanche de janvier. Ce grand cycle de Noël accueille des millions de visiteurs, toute l'Alsace est en fête, les villes, les villages se parent de lumières, de sapins et de marchés de Noël, une période particulièrement festive connue dans le monde entier.


Photo panoramique des catrouches sur le portail d'entrée Renaissance du château du Haut-Barr, ils commémorent les travaux réalisés par l'évêque Manderscheidt de 1583 à 1592. Photos du château du Haut-Barr.


Les deux cartouches sur le portail d'entrée du château du Haut-Barr à Saverne rendent hommage au travaux d'agrandissement et de renforcement réalisé par l'évêque Jean de Manderscheidt au XVIe siècle, il est dit en langue latine: JOHANNES DEI GRATIA EPS ARGENTINENSIS ALSATIAE LADTGRAVIVS EX FAMILIA COMITVM DE MANDERSCHEIDT BLANKENHEIM puis à côté HAC DIV NEGLECTA RVI NOSA ARCE AD SVBD16 TORVM TVTELA NVLLI MVNIVIT FIRMA VIT ANNO DMI M.D. LXXXIII. Ce qui se traduit: Jean, par la grâce de Dieu, évêque de Strasbourg, landgrave d'Alsace, de la lignée des comtes de Manderscheidt-Blankenheim a restauré, armé et fortifié ce château, depuis longtemps négligé et délabré, pour la protection de ses sujets et sans esprit d'hostilité envers personne. En l'an du seigneur 1583.


Photo panoramique au-dessus de la rampe d'accès du château du Haut-Barr, avec la conciergerie , la tour bastionnée et les remparts Sud remaniés au XVIe siècle. Photos du château du Haut-Barr.



Photo panoramique de la fenêtre et de la frise lombarde en grès des Vosges, sur la façade Ouest de la chapelle romane du château du Haut-Barr à Saverne. Photos du château du Haut-Barr, histoire de la route romane d'Alsace, tourisme en Alsace.


Du nord au sud et de l'est à l'ouest de l'Alsace la Route Romane est une invitation à une découverte historique et architecturale des plus remarquable, le patrimoine roman d'Alsace comprend plus de 120 sites répartis dans toute la Région, de la plaine, à la montagne en passant par le vignoble, ils sont représentés par des églises, des abbayes, des châteaux, et des maisons comme à Rosheim. L'architecture romane en Alsace c'est développée du Xe siècle au début du XIIIe siècle, les églises romanes alsaciennes se caractérisent par des masses murales fortes et une simplicité des formes, l'apogée de cet art se situe au XIIe siècle, ou peu à peu, la disparition des édifices à plan centré font place à deux tours latérales ornées de portails à tympans richement sculptés et adoptent un choeur polygonal, les éléments de décors se concentrant sur les portails et les chapiteaux des colonnes.


Photo panoramique verticale au-dessus de la rampe d'accès, avec le portail et la chapelle romane dominées par le donjon du château du Haut-Barr à Saverne. Photos du château du Haut-Barr, visite du château du Haut-Barr à Saverne, photos d'Alsace.


Le château médiéval du Haut-Barr a été bâtit à 458 mètres d'altitude pour surveiller la vallée de la Zorn et la plaine d'Alsace par les évêques de Strasbourg. D'une longueur de 250m, le château du Haut-Barr est élevé sur 3 grands rochers reliés par une passerelle appelée "Pont du Diable". Surnommée l'"oeil de l'Alsace", cette vaste forteresse épiscopale se visite par le sentier qui longe la face Ouest du château. De là on distingue bien les trois rochers, le premier au Sud porte le mur-bouclier il est relier au second par la passerelle dite "Pont du Diable", ce rocher médian porte le palais seigneurial roman. En poursuivant au Nord on arrive à la porte d'entrée qui était protégée par la tour bastionnée, puis on abouti au pied de la chapelle romane et son oriel pour arriver au troisième rocher ou fut construit le donjon. Le grand portail d'entrée du XVIe siècle donne sur la conciergerie et la tour du puits au pied de la rampe d'accès au château du Haut-Barr, en longeant la courtine on arrive à la tour bastionnée, elle a été construite au XVIe siècle par l'évêque Jean de Manderscheidt et renforcée au XVIIIe siècle. La rampe d'accès donne sur le portail roman en plein cintre ou on accède à la basse-cour face à la chapelle castrale. La chapelle à été construite au XIIe siècle et agrandie au XIIIe siècle par Conrad de Lichteberg qui y adjoint un choeur gothique. En poursuivant plus au Nord un escalier mène au sommet du donjon, de là s'offre un panorama exceptionnel sur l'ensemble du château du Haut-Barr, sur la plaine d'Alsace et sur la vallée de la Zorn dominée par les châteaux de Greifenstein ou Griffon. En poursuivant à partir de la chapelle, on passe devant le restaurant construit en 1901, on arrive au rocher central qui accueil le palais seigneurial. La base du rocher comprend un mur défensif au-dessus du portail et de la rampe-d'accès, l'accès au sommet du palais se fait par un escalier métallique. Le palais seigneurial à conservé ses deux grandes baies géminées avec un oculus au centre, il était adossé à un deuxième donjon. En poursuivant au Sud on arrive à la passerelle dite "Pont du Diable" qui donne accès au troisième rocher sur lequel a été construit le mur-bouclier. De forme pentagonal il offre également une vue imprenable sur la plaine d'Alsace et sur le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.


Photo panoramique verticale à la fin de l'