Photos panoramiques du château de Hohnack




Photo panoramique des remparts et de la tour-porte de la barbacane d'entrée du château de Hohnack, dans le massif vosgien avec Labaroche qui s'étend dans la Vallée Verte. Photos du château de Hohnack, histoire du massif des Vosges en Alsace.


De la Petite Suisse d'Alsace à la Vallée de la Bruche dans le Bas-Rhin, au piémont vosgien avec ses collines calcaires à la flore exceptionnelle ou couvertes de vignes qui s'étendent jusqu'à Than, en montant dans les étages boisés jusqu'aux crêtes subalpines, le massif des Vosges, occupe en grande partie le territoire alsacien. Le piémont des Vosges dans le Bas-Rhin est surmonté par les Vosges moyennes et ses sommets: le Donon 1008 m, le Climont 965 m ou le Champ de Feu 1099 m qui donne sur le Val de Villé le pays de la cerise. Les Vosges bas-rhinoises offrent de nombreux atouts aux promeneurs, avec le Mont Sainte-Odile et le Mur Païen qui le ceinture, les nombreux châteaux médiévaux comme le Haut-Koenigsbourg, le Frankenbourg, le Bernstein ou le château d'Andlau, de Guirbaden... mais aussi des cascades, tourbières, pelouses calcaires ou des vastes forêts couvertes de hêtraies-sapinière. Les Vosges haut-rhinoises partent du Val d'Argent et remonte le piémont vosgiens qui poursuis la route des vins d'Alsace jusqu'aux portes du Sundgau, ceinturant la partie Nord, Est et Sud des Hautes-Vosges. Le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges créé en 1989, englobe toute cette partie du massif. Dominés par la Route des Crêtes, les Hautes-Vosges sont le paradis des marcheurs avec ses cirques glacières, ses hautes chaumes et leurs sommets qui dominent le Pays de Belfort, la Lorraine et l'Alsace, le Grand Ballon en est le plus élevé 1 424 m, il est suivi entre autre par, le Hohneck 1 363 m, le Gazon du Faing 1 306 m, le Petit Ballon 1 272 m, le Grand Ventron 1 204 m... à ses sommets et ses chaumes balayés par les vents, il y a les plus beaux lacs du massif, de superbes tourbières mais également de très belles vallées comme le Val d'Argent, la Vallée de Munster, de la Wormsa, du Florival, de la Doller ou de la Thur.


Photo panoramique verticale dans la barbacane d'entrée du château de Hohnack à Labaroche, face au donjon roman en pierres de tailles de grès des Vosges à bossage. Photos du château de Hohnack, histoire de la route romane d'Alsace.


Du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest de l'Alsace la Route Romane est une invitation à une découverte historique et architecturale des plus remarquable. Le patrimoine roman d'Alsace comprend plus de 120 sites répartis dans toute la Région, de la plaine, à la montagne en passant par le vignoble, ils sont représentés par des églises, des abbayes, des châteaux, et des maisons comme à Rosheim. L'architecture romane en Alsace c'est développée du Xe siècle au début du XIIIe siècle, les églises romanes alsaciennes se caractérisent par des masses murales fortes et une simplicité des formes. L'apogée de cet art se situe au XIIe siècle, où peu à peu, la disparition des édifices à plan centré font place à deux tours latérales ornées de portails à tympans richement sculptés et adoptent un choeur polygonal, les éléments de décors se concentrant sur les portails et les chapiteaux des colonnes.


Photo panoramique au mois de juin au-dessus de la barbacane d'entrée du château de Hohnack, avec la tour-porte qui domine le village de Labaroche qui s'étend dans la Vallée Verte. Histoire du château de Hohnack, photos des châteaux forts d'Alsace.


Le château de Hohnack a été construit par les comtes d'Eguisheim en 1079 sur l'emplacement d'un ancien camp romain élevé au IIIe siècle. Il est donné en fief à la famille de Hohnack qui va le garder jusqu'au XIIIe siècle où il passe aux mains des comtes de Ferrette. En 1279, le château de Hohnack appartient aux Ribeaupierre qui vont le remanier à plusieurs reprises: en 1325 Henri de Ribeaupierre y fait construire la chapelle de la Vierge Marie et vers 1480 la forteresse est adapté à l'artillerie moderne avec l'adjonction de quatre bastions et de tours d'artillerie équipées de canonnières, la barbacane a été rajoutée au XVIe siècle. Au cour de la guerre de Trente Ans, en 1634, le château est occupé par les troupes Royale Française jusqu'aux traités de Westphalie et de de Münster en 1648 où il sera rendu aux Ribeaupierre. Devant la menasse que constitue cette forteresse Louis XIV donnera l'ordre de son démantèlement en 1655. Le château de Hohnack servira ensuite de carrière jusqu'au XIXe siècle où il