Photos du village de Saint-Ulrich dans le Sundgau




Photo panoramique sous l'arbre de la liberté ceinturé de belles maisons alsaciennes à colombages, dans la rue Principale du village sundgauvien de Saint-Ulrich. Histoire du village de Saint-Ulrich, photos du Sundgau, tourisme en Alsace.


Saint-Ulrich est un village du Sundgau qui se situe dans la vallée de la Largue, au Sud du département du Haut-Rhin en Région Alsace, il fait parti du canton de Hirsingue dans l'arrondissement d'Altkich. Au XIIe siècle Saint-Ulrich appartient à la puissante famille des comtes de Ferrette jusqu'en 1324, où, la dernière lignée mâle s'éteint, le village passe alors par alliance aux seigneurs de Habsbourg. Suite à la guerre de Trente Ans et aux traités de Westphalie le village passe au mains de Louis XIV, rois de France. Après la Révolution Saint-Ulrich rentre dans la Première République et en 1802 fusionne avec le village voisin de Mertzen. Aujourd'hui ce charmant petit bourg sundgauvien traversé par Largue, comprend de très belles maisons à pans de bois, au centre de Saint-Ulrich a été planté à la Révolution un Chêne qui aujourd'hui est majestueux. La chapelle Saint-Ulrich fut reconstruite au XVIIIe siècle, elle a préservée sont choeur gothique de l'ancien édifice. Quand à la fontaine à 5 tuyaux de 1950, elle est surmonté d'une statue de Saint Ulrich bénissant qui tient une carpe à la main.


Photo des maisons alsaciennes et de l'arbre de la liberté, ce Chêne majestueux se situe dans le coeur du village de Saint-Ulrich, dans le département du Haut-Rhin en Alsace. Photos du village de Saint-Ulrich, visiter le Sundgau, histoire de l'Alsace.


L'Alsace est la plus petite des régions de France, elle se divise en deux départements, le Haut-Rhin au sud et le Bas-Rhin au nord. L'Alsace se situe au coeur de l'Europe, en bordure des frontières de la Suisse et de l'Allemagne, elle est délimitée à l'est par le Rhin et à l'ouest par les Vosges. Au nord, le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord est un espace naturel très diversifié qui s'étend sur 83 000 hectares, il renferme de nombreux trésors architecturaux dans les villes de Saverne Bouxwiller ou Wissembourg, de plus, la ligne Maginot témoigne de l'architecture militaire défensive de 39-40. Le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord comprend également de nombreux châteaux forts, des villages pittoresques ainsi que de très belles églises romanes et gothiques. Plus au Sud, le Kochersberg, pays du houblon, renferme de petits villages de charme et de beaux sites romans. Les Vosges sont un paradis pour les marcheurs, de la vallée de la Bruche au champ du Feu en passant par le Mont Sainte-Odile, le val de Villé, le val d'Argent jusqu'au château du Haut-Koenigsbourg, les découvertes de l'Histoire de l'Alsace s'enchaînent dans des paysages d'exceptions. En montant aux lacs blanc ou noir les Hautes Vosges offrent des panoramas de toutes beautés avec la route des crêtes et les nombreux sommets dont le plus haut est le Grand Ballon qui culmine à 1424m. En descendant par la vallée de Munster ou par la vallée de la Thur on débouche sur le département du Haut-Rhin, à l'extrême sud se trouve l'Alsace méridionale du Sundgau et du Jura Alsacien, un pays vallonné où l'authenticité et les traditions ont gardés toutes leurs saveurs. En remontant vers le nord la ville de Mulhouse qui est la deuxième agglomération d'Alsace dévoile son histoire et ses musées, son centre ville historique est de toute beauté avec son Hôtel de Ville de style Renaissance rhénane où le Temple Saint-Etienne. Vient alors le coeur de la plaine d'Alsace, avec l'écomusée d'Ungersheim, l'un des plus importants d'Europe, une reconstitution d'un vieux village alsacien regroupant un patrimoine du XVe siècle au XXe siècle. Situé au coeur du vignoble, la ville de Colmar est le chef lieu du département du Haut-Rhin, elle possède un patrimoine architectural extraordinaire, avec ses vieux quartiers et ses maisons alsaciennes colorées. La route des vins d'Alsace est prisée par des millions de touristes, elle s'étend depuis la ville de Thann, Guebwiller en passant par Rouffach ou Eguisheim, classé village préféré des Français le vendredi 7 juin 2013, Eguisheim est également classé dans les plus beaux villages de France comme Riquewihr, Hunawihr ou Mittelbergheim. La route des vins d'Alsace couvre le piémont des Vosges, une grande quantité de châteaux médiévaux sont à visiter comme les châteaux d'Husseren, de Ribeauvillé la cité des ménétriers, Kaysersberg l'impériale, ou Andlau qui possède également une magnifique abbaye, sans oublier le mur païen au dessus de la superbe ville d'Obernai, ou plus au nord la cité romane de Rosheim qui débouche sur Molsheim pour franchir une jolie vallée viticole qui va jusqu'à Marlenheim. Mais revenons du côté du Rhin, où la remarquable cité Vauban de Neuf Brisach avec ses fortifications de 1699 à 1709, nous fait arriver dans le grand Ried Centre Alsace, aux prairies magnifiquement fleuries sur les bords de l'Ill. La rivière de l'Ill nous porte à Sélestat, la ville humaniste où est né le sapin de Noël. Sélestat est la capitale du Ried Centre Alsace, Ried qui accueille une des plus belles églises baroques de France, la prestigieuse abbatiale d'Ebersmunster des XVIIe et XVIIIe siècles. Ce voyage initiatique à travers l'Alsace nous amène à Strasbourg, capitale de l'Alsace et capitale de l'Europe, elle accueille les grandes institutions européennes, Conseil de l'Europe, Parlement européen, Observatoire Européen de l'Audiovisuel, Fonds Eurimages, Pharmacopée européenne, Cour européenne des Droits de l'Homme... et la chaîne franco-allemande ARTE. Outre la majestueuse Cathédrale Notre-Dame, la ville de Strasbourg possède de remarquables maisons alsaciennes, palais, fortifications... dans les différents secteurs de l'ellipse insulaire. Elle est la capitale mondiale de Noël, et possède un quartier allemand des plus remarquables, la "Neustadt". En quittant cette ville majestueuse, vers le nord s'ouvre la ville impériale de Haguenau avec ses impressionnants monuments classés et sa forêt indivise, ou forêt sainte, où de nombreux ermites ont élu domicile comme le très célèbre Saint Arbogast qui fut évêque de Strasbourg. Cette région du nord de l'Alsace se nomme l'Outre-forêt, elle possède de magnifiques villages alsaciens typiques comme Seebach, Kuhlendorf ou Hunspach, qui est classé dans les plus beaux villages de France. Mais cette région est également à découvrir pour ses deux villages de potiers traditionnels, Betschdorf et Soufflenheim qui accueillent chaque année de nombreux visiteurs dans leurs ateliers. Cette visite prend fin le long du Rhin avec le delta de la Sauer, un paradis de méandres des forêts rhénanes, qui, du nord au sud, représentent les milieux naturels les plus riches d'Europe. Cette découverte virtuelle et sommaire de l'Alsace vous a montré une partie des trésors que renferme cette région qui a été classée par le guide de voyages Lonely Planet dans les 10 plus belles régions incontournables du monde.


Photo au mois d'août de la fontaine fleurie à 5 tuyaux construite en 1950, avec sa statue du saint patron de la paroisse, dans le village sundgauvien de Saint-Ulrich. Photos du village de Saint-Ulrich, histoire du Sundgau, tourisme en Alsace.


La région du Sundgau se situe à l'extrême Sud de l'Alsace, dans le département du Haut-Rhin, entre le territoire de Belfort à l'Ouest, la frontière Suisse au Sud, la vallée du Rhin à l'Est et les vallées de la Thur et de la Doller au Nord, elle englobe le Jura Alsacien. La capitale est la ville d'Altkich qui se trouve au coeur du Sundgau, ce territoire est à l'écart des grands axes touristiques les plus convoités, il a su préserver son patrimoine traditionnelle, culturelle et architecturale bien spécifique. Traversée par les rivières de l'Ill et de Largue, cette région essentiellement rurale est riche d'une myriade d'étangs artificiels peuplés de carpes (frit elle est une spécialité sundgauvienne). On y trouve des villages remarquables aux maisons à colombages traditionnelles, des villages munis d'édifices romans, gothiques où de la Renaissance... une Région d'Alsace qui à su garder toute son authenticité.


Photo de la statue de Saint Ulrich bénissant qui tient une carpe à la main, sur la fontaine de 1950, dans le village sundgauvien de Saint-Ulrich. Photos du village de Saint-Ulrich, visiter le Sundgau, tourisme en Alsace, histoire de Saint Ulrich.


Ulrich d'Augsbourg, ou Ulric ou Udalric est né en 890 près de Zürich, ses parent étaient des nobles originaire de Souabe. Ulrich a étudié comme novice puis moinillon au monastère de Saint-Gall, à 16 ans il rejoint son oncle Adalbéron, évêque d'Augsbourg, où il rentre comme chambellan jusqu'à la mort de l'évêque le 28 avril 910. Grâce à son oncle Burckart II, duc d'Alsace et de Souabe, Ulrich est nommé puis ordonné évêque d'Augsbourg le 28 décembre 923. L'évêque Ulrich doit sa grande renommée à un épiscopat très actif, il fait très souvent des visites pastorales, il améliore la condition du clergé, il fait construire de nombreuses églises et fait fortifier sa ville d'Augsbourg devant l'invasion des Magyars, mais durant cette occupation, de nombreuses églises ont été détruites l'évêque Ulrich les fait toutes reconstruire. Ulrich est toujours resté fidèle à l'empereur Otto I, il a même évité un conflit armé entre l'empereur et son fils, Otton 1er lui accordera le privilège de battre monnaie. L'évêque Ulrich meurt à Augsbourg en 973 après cinquante ans d'épiscopat, il est le premier saint à avoir été canonisé par une décision de Rome le 4 juillet 993 par le pape Jean XV. Saint Ulrich est resté très populaire, son culte est très répandu en Autriche, en Alsace et dans le nord de l'Italie mais également en Suisse, en Bavière et en Lorraine.


Photo au coeur de l'été des belles maisons alsaciennes à colombages au pied de l'arbre de la liberté, dans la rue Principale du village de Saint-Ulrich. Photos du village de Saint-Ulrich, visiter le Sundgau, histoire des maisons alsaciennes.


La maison alsacienne à colombages ou en briques et pierres est indissociable de la culture régionale, sa construction diffère au fil des siècles et des régions d'Alsace en fonction des cultures de chaque secteur, des professions, du rang social, du courant artistique... ainsi les maisons à pans de bois du Sundgau ne sont pas les mêmes que dans l'Outre-Forêt, comme une maison alsacienne de potier diffère d'une ferme du Kochersberg ou d'une maison de pêcheur le long de l'Ill. Il en va de même pour les maisons alsaciennes en briques et pierres, avec ou sans oriel, chaque propriétaire y met son rang social à travers des sculptures, des gravures, des dessins... Les maisons alsaciennes à colombages datent de la nuit des temps, les châteaux forts d'Alsace avaient largement recours aux colombages comme en témoigne la maison forte de l'écomusée d'Ungersheim mais les nombreuses guerres en ont détruit une grande partie, les belles maisons alsaciennes restantes datent pour la plupart des XVe, XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe voir XXe siècles. La maison alsacienne à colombages est construite avec une ossature en bois comblée de torchis ou de briques ou de galets, de pierres... en fonction des matériaux disponibles sur place, les toitures sont recouvertes de tuiles et les façades peuvent êtres blanches ou colorées suivant la région.


© 2010