La Major, cathédrale Sainte-Marie-Majeure




Photo de la très belle cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille dite << la Major >>, elle a été construite au XIXe siècle dans les styles néo-roman et néo-byzantin. Histoire de la cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille, photos de Marseille.


Située dans le quartier de la Joliette entre le Vieux-Port et le port de commerce, dans le 2e arrondissement de Marseille, la cathédrale Sainte-Marie-Majeure dite << la Major >> a été construite de 1852 à 1893. À l'origine le site a accueilli une église paléochrétienne et un baptistère suivis par l'ancienne cathédrale romane, la vieille Major, construite au XIIe siècle. De ce dernier édifice ne subsiste que le choeur et une travée. La première pierre de la nouvelle cathédrale Sainte-Marie-Majeure a été posée le 26 septembre 1852 par le premier président de la République française, Louis-Napoléon Bonaparte dit << Napoléon III >>. Elle est élevée sur les plans de l'architecte Léon Vaudoyer dans le styles néo-roman d'inspiration byzantine. D'une longueur de 142 mètres la "Major" est conçu sur un plan en croix latine, les clochers et les coupoles font référence à l'Occident et à l'Orient et avec ses dômes elle se rapproche du style des églises d'Istanbul. Le vaste porche d'entrée en plein-cintre et surmonté des statues de Sainte Marie Madeleine, Saint Lazare, Saint Pierre, Jésus, Saint Paul, Saint Maximin et Sainte Marthe, il donne sur la porte principale qui est surmontée d'un tympan illustrant le couronnement de la Vierge. La vaste nef à 3 travées d'une hauteur de 20 mètres est élevée sur voûtes d'arêtes romaine et les bas-côtés sont surmontés de tribunes. Le transept d'une longueur de 50 mètres donne accès au déambulatoire qui comprend 6 chapelles dont 2 sont décorées de marbres polychromes et de mosaïques. La chapelle axiale du déambulatoire accueille le tombeau de Saint Eugène de Mazenod qui fut évêque de Marseille, il est à l'origine de la construction de la cathédrale et de la basilique Notre-Dame de la Garde, il a été canonisé par le pape Jean-Paul II le 3 décembre 1995. La coupole centrale s'élève à 70 mètres de hauteur, d'un diamètre de 18 mètres, elle est ceinturée de baies en plein-cintre géminées. Le Choeur de la "Major" est décoré d'un baldaquin en arc triomphal surmonté d'une coupole supporté par quatre colonnes d'onyx de Tunisie du marbrier Jules Cantini, il renferme le magnifique maître-autel en marbre de Carrare décoré de mosaïques d'Henri Antoine Révoil. L'orgue de choeur de style néo-baroque date de 2006, à noté également la cathèdre de l'évêque en bois doré qui fut offerte par Napoléon III à Monseigneur Eugène de Mazenod. Le choeur de l'édifice donne accès aux chapelles du Chapitre dédiée au Sacré-Coeur de Jésus et à la chapelle Saint-Lazare, cette dernière renferme la chasse reliquaire du saint qui fut le premier évêque de Marseille. La cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille est inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques depuis 1906.


Photo au coucher du soleil de la cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille dite << la Major >>, avec en fond la tour de la compagnie maritime CMA CGM. Photos de la cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille, histoire de Marseille.


Marseille est la deuxième commune de France et la plus ancienne du pays, elle a été fondée par des Grecs de Phocée vers 600 ans avant Jésus Christ sous le nom de Massalia. La cité phocéenne, est le chef-lieu du département des Bouches-du-Rhône et de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Occupé dès la préhistoire comme en témoigne la grotte Cosquer vers 20 000 ans avant notre ère, la cité de Marseille se fonde sur une histoire d'amour entre Protis, le Phocéen et Gyptis, la Ligure. De nombreux conflits vont marquer la cité phocéenne, d'abord Massalia est opposée aux Carthaginois durant le Ve siècle avant J.C., puis en 49 av. J.C c'est César qui s'empare de la ville, plus tard, du Ve au VIIIe siècle, les guerres civiles se succèdes et la ville est en­vahie de toutes parts. Au IXe siècle l'évêque Babon fit construire la première enceinte fortifiée, le Château Babon ou "Castrum Babonis" pour protéger la ville des invasions. À partir du XIe siècle Marseille connait un nouvel essor et du XIIe au XIIIe siècles, cette croissance économique entraîne l'accroissement de la population. La cité portuaire se fortifie sur ordre de François 1er au XVIe siècle, notamment avec la construction de la Tour Saint Jean, du fort de l'île d'If (Château d'If) et du fort sur le haut de la colline de la Garde. Louis XIV poursuit les fortifications de la ville, non seulement pour la protéger mais également pour reprendre en main cette cité rebelle, il y fait élever les forts Saint-Jean et Saint-Nicolas et en 1665, il constitue également une puissante Flotte des Galères. Les XVIIe et XVIIIe siècles voit le développement du centre-ville avec les premiers aménagements de cours, places, avenues, comme la Canebière, qui devient une grande artère descendant jusqu'au Vieux-Port. Au XIXe siècle de grands chantiers sont lancés et l'industrialisation se poursuit avec l'implantation de savonneries, huileries, minoterie, raffineries de sucre et une manufacture des tabacs. Le canal de Marseille est construit et l'eau de la Durance arrive à Marseille le 8 juillet 1847. En 1864 la basilique de Notre-Dame de la Garde est élevée à l'emplacement d'une chapelle de 1218 et la cathédrale Sainte-Marie-Majeure en 1893. Cette ascension amène le développement des transports en communs, l'omnibus de Marseille est créé de 1840 à 1879, relayé par le tramway et le Vieux-Port est traversé à partir de 1890 par le Ferry Boat, une navette rendu célèbre grâce à Marcel Pagnol dans les films "Marius" 1931, "Fanny" 1932 et "César" 1936. Marseille a beaucoup souffert lors de la deuxième guerre mondiale, notamment lors de la "rafle de Marseille", où au Nord du Vieux-Port, le quartier du Panier est qualifié de quartier criminel par les nazis. Le 24 janvier 1943, le général SS Oberg, assisté du préfet René Bousquet, y fait évacuer 30 000 habitants et 1 500 immeubles sont dynamités, laissant un champ de ruines jusqu'à la Libération. Aujourd'hui Marseille est une ville touristique, accueillante et chaleureuse, ses monuments sont mis en valeurs et la cité phocéenne est devenue en 2013 ­Capitale Européenne de la Culture. Quand au massif des calanques, il a été classé parc national le 18 avril 2012.


© 2010