Laiteron délicat, Sonchus tenerrimus




Photo au mois de juin d'un Laiteron délicat, Sonchus tenerrimus, dans la garrigue qui borde le lac d'Esparon, à Gréoux-les Bains. Description du Laiteron délicat.


Le Laiteron délicat "Sonchus tenerrimus", est une plante herbacée annuelle, bisannuelle ou vivace de la famille des Astéracées. Les fleurs en capitule de 2 à 3 cm sont de couleur jaune. Les fruits sont des akènes, oblongs finement striés, bruns et rugueux. Les feuilles vertes, minces et molles, sont profondément lobées ou découpées, celles de la tige sont pointues, engainantes par deux oreillettes très aiguës. La tige ramifiée et duveteuse est de couleur vert grisâtre. Sa taille varie de 15 à 50 cm. Le Laiteron délicat pousse de mars à aout, dans les lieux herbeux des garrigues, des friches ou des prairies.


Photo au mois de juillet d'un Laiteron délicat, Sonchus tenerrimus, dans la garrigue qui surplombe le lac d'Esparon, à Gréoux-les Bains. Description de la garrigue.


La garrigue, mot d'origine provençale désignant un terrain pierreux et aride constitué d'une formation végétale basse. Caractéristique des régions méditerranéennes, la garrigue se développe sur un sol calcaire, sec et filtrant, elle se compose essentiellement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, comme les genévriers, le chêne kermès et des ligneux de petite taille comme le ciste, la lavande, le thym, le romarin, la bruyère... La flore diversifiée constitue une des richesses de la garrigue, elle abrite également une grande variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'insectes. La garrigue occupe une surface de 400 000 ha en Provence et Languedoc, elle est la résultante de la dégradation de la forêt méditerranéenne composée à l'origine de chênes verts et de chênes-lièges, cette forêt primaire a été plus ou moins fortement détruite par les défrichements excessifs, les pâturages intensifs ou les incendies successifs.


Photo en contre-plongée au coeur de l'été, d'un Laiteron délicat, Sonchus tenerrimus transpercé par le soleil, sur fond de ciel bleu. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo au coeur de l'été, d'un Mylabre à quatre points ''Mylabris quadripunctata'', sur les fleurs jaunes d'un Laiteron délicat ''Sonchus tenerrimus'', aux Salles-sur-Verdon. Description du Mylabre à quatre points.


Le Mylabre à quatre points ou Quatre points mylabre "Mylabris quadripunctata" est un coléoptère de la famille des Méloidés, Meloidae. Les élytres sont de couleur rouge-orangé, avec les extrémités noire, ainsi que 4 points noirs de part et d'autre. La tête et le thorax sont également noir, comme les pattes et les antennes en massue. Il mesure de 10 à 15 mm. Les larves sont parasites, elles se développent grâce aux larves de sauterelles. Le Mylabre à quatre points se rencontre dans les garrigues, les prairies ou les clairières dès la fin du printemps et durant l'été, il affectionne les fleurs où il se nourrit du pollen.


Photo d'un Mylabre variable ''Mylabris variabilis'', sur les fleurs ligulées jaunes d'un Laiteron délicat ''Sonchus tenerrimus'', dans la garrigue, à Gréoux-les-Bains. Description du Mylabre variable.


Le Mylabre variable ou Mylabre inconstant "Mylabris variabilis" est un coléoptère de la famille des Méloidés, Meloidae. Les élytres sont de couleur jaune à orange, avec 3 bandes transversales ondulées noir. La tête et le thorax sont également noir, comme les pattes et les antennes. Labdomen et orange recouvert de grosses bandes noir. Il mesure de 10 à 15 mm. Les larves sont parasites, elles se développent grâce aux larves de criquets. Très commun en région méditerranéenne, le Mylabre variable se rencontre dans les garrigues, les prairies, les clairière ou aux bords des chemins dès la fin du printemps et durant l'été, il affectionne les fleurs où il se nourrit du pollen.


Photo dans la garrigue, au-dessus d'un Laiteron délicat ''Sonchus tenerrimus'' visité par un mâle d'Anthaxie hongroise ''Anthaxia hungarica'', à Esparron-de-Verdon. Description de l'Anthaxie hongroise.


L'Anthaxie hongroise ou Bupreste hongrois "Anthaxia hungarica" est un coléoptère de la famille des Buprestes ou Buprestidés, Buprestidae. La femelle à les élytres vert métallique, le pronotum vert est orné de 2 bandes latérales pourpre comme la bordure de la face ventrale; le mâle est entièrement vert, les 2 sont d'aspect granuleux. Les pattes sont vertes et les antennes noires. La taille varie de 10 à 15 mm. Très commune, l'Anthaxie hongroise se rencontre au printemps et en été sur les fleurs, dans les garrigues, les prairies, les clairières ou en lisières de bois.


Photo d'un Lupérus portugais ''Labidostomis humeralis'', sur un Laiteron délicat ''Sonchus tenerrimus'', dans la garrigue, au-dessus du village provençal de Saint-Martin-de-Brômes. Description du Lupérus portugais.


Le Lupérus portugais "Labidostomis humeralis" est un coléoptère de la famille des Chrysomélidés, Chrysomelidae. Cette chrysomèle allongée a les élytres et le pronotum de couleur beige à orangé satiné. La tête, les antennes et les pattes sont noir. Sa taille peut atteindre 10 mm de long. Le Lupérus portugais se rencontre au printemps et en été dans les garrigues, les prairies, ou au bord des chemins, sur les fleurs dont il se délecte de pollen.


© 2010