Thècle de l'yeuse, Satyrium ilicis




Photo dans la garrigue au printemps, d'un Thécla de l'yeuse ou Thècle de l'yeuse ''Satyrium ilicis'', sur une Immortelle commune ''Helichrysum stoechas''. Description du Thécla de l'yeuse.


Le Thécla de l'yeuse ou Thècle de l'yeuse également appelé Porte-Queue brun à tâches fauves ''Satyrium ilicis'' est un insecte lépidoptère diurne de la famille des lycénidés, Lycaenidae. Ce petit papillon de 25 à 30 mm est muni d'une queue aux postérieures des ailes. Les ailles de couleur marron sont orné au verso d'une fine ligne blanche irrégulière et d'une rangée de taches orange soulignées de noir près de la marge arrière. Les antennes sont de couleur noir cerclées de blanc, avec une pointe orangé aux extrémités. Les pattes sont également noir et cerclées de blanc. Le Thécla de l'yeuse se rencontre dans le Sud-Est de la France au mois de juin et de juillet, dans les garrigues, les maquis ou les chênaies.


Photo à la fin du printemps, d'un Thécla de l'yeuse ''Satyrium ilicis'' aux milieux des Immortelles commune ''Helichrysum stoechas''. Description de l'Immortelle commune.


L'Immortelle commune ou Immortelle des sables également appelée Immortelle des dunes ou Immortelle jaune "Helichrysum stoechas", est un sous arbrisseau de la famille des Astéracées. Les fleurs en tubes sont regroupées en capitule aux fleurons jaunes entourés de bractées, elles ont la particularité de se dessécher sans se faner, d'où son nom d'Immortelle. Les akènes sont allongés, poilus et ils portent une rangée de soies blanches. Les feuilles étroites, velues et linéaires sont gris vert dessus et blanchâtres dessous. Les tiges dressées à base ligneuse sont blanchâtres et cotonneuses. Sa taille varie de 20 à 50 cm. L'Immortelle commune répand un parfum évoquant le curry, elle fleurit d'avril à septembre dans les zones sèches et ensoleillée, comme les garrigues, les dunes ou les escarpements rocailleux.


Photo d'une Immortelle commune ''Helichrysum stoechas'' visitée par un Thécla de l'yeuse ''Satyrium ilicis'', dans la garrigue qui borde le lac de Sainte Croix, dans le Var. Description du lac de Sainte Croix.


Le lac de Sainte-Croix est une retenue d'eau artificielle d'une superficie de plus de 2 000 ha, pour 760 millions de m³ d'eau, il se situe en amont du lac de d'Esparron, aux portes des gorges du Verdon et du plateau de Valensole, dans les départements du Var et des Alpes-de-Haute-Provence en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Créé en 1973 avec le barrage EDF, le lac artificielle de Sainte-Croix est l'un des plus vaste de France. Il est ceinturé de forêts de chênes, de garrigues et bordé par les charmants villages de Bauduen, de Sainte-Croix-du-Verdon, des Salles-sur-Verdon, d'Aiguines et de Moustiers Sainte-Marie. Haut-lieu touristique du Parc Naturel Régional du Verdon, le lac de Sainte-Croix offre de nombreuses activités: randonnée pédestre, baignade, kayak, canoë, planche à voile, bateau à voile, électrique ou pédalos (la navigation des bateaux à moteur à essence étant interdite). De part sa surface le lac est également utilisé par les canadairs pour l'entrainement ou lors des incendies dans la région. Au Nord du lac se trouve le Pont du Galetas, sur le ban communal d'Aiguines, il est la porte d'accès dans les célèbres gorges du Verdon.


Photo d'un Thécla de l'yeuse ''Satyrium ilicis'' avec sa petite queue à l'arrière des ailles, qui sont marron, orné d'une fine ligne blanche et de taches orange soulignées de noir.



Photo au-dessus d'un Thécla de l'yeuse ''Satyrium ilicis'' posé sur une Immortelle commune ''Helichrysum stoechas'' dans la garrigue provençale, aux Salles-sur-Verdon, dans le Var. Description de la garrigue.


La garrigue, mot d'origine provençale désignant un terrain pierreux et aride constitué d'une formation végétale basse. Caractéristique des régions méditerranéennes, la garrigue se développe sur un sol calcaire, sec et filtrant, elle se compose essentiellement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, comme les genévriers, le chêne kermès et des ligneux de petite taille comme le ciste, la lavande, le thym, le romarin, la bruyère... La flore diversifiée constitue une des richesses de la garrigue, elle abrite également une grande variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'insectes. La garrigue occupe une surface de 400 000 ha en Provence et Languedoc, elle est la résultante de la dégradation de la forêt méditerranéenne composée à l'origine de chênes verts et de chênes-lièges, cette forêt primaire a été plus ou moins fortement détruite par les défrichements excessifs, les pâturages intensifs ou les incendies successifs.


Photo au début du mois de juin, d'un Thécla de l'yeuse ''Satyrium ilicis'' baigné par une douce lumière du lever du jour, dans la garrigue, au milieux des Immortelles commune ''Helichrysum stoechas''. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo d'un Thécla de l'yeuse ou Thècle de l'yeuse ''Satyrium ilicis'', sur une Dorycnie à 5 feuilles ''Dorycnium suffruticosum'', dans la garrigue qui surplombe le lac d'Esparon, à Esparron-de-Verdon.



© 2010